• Jeudi 8 avril
  • Vendredi 9 avril
  • Samedi 10 avril
  • Symposiums codéveloppés

Perspectives de la santé publique

1130 - 1300
1300 - 1315

Bienvenue et discours inaugural

Dre Dina Brooks et Dr Paul Hernandez – Conseil d’administration de la SCT

1315 - 1400

Plénière

1400 - 1415
1415 - 1500

Plénière

1415 – 1500

Les mégadonnées pour les spécialistes des poumons

Dre Andrea Gershon, Sunnybrook Health Sciences Centre, Université de Toronto, ICES, Toronto, ON
Dre Jesse Lu, programme de pneumologie adulte, formation médicale postdoctorale, Université de Toronto, Toronto, ON

L’intelligence artificielle (IA) a le potentiel de modifier la prestation des soins de santé. Elle s’appuie sur des technologies comme l’aide à la décision et l’apprentissage automatique, qui utilisent des mégadonnées. Cet exposé présentera la définition de ces termes ainsi que la promesse et les limites que comporte l’IA, et fera état de travaux novateurs d’aujourd’hui qui ont recours aux mégadonnées dans le domaine de la santé pulmonaire.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire ce que sont l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique;
  • comprendre le potentiel de l’IA en matière de soins de santé; et
  • comprendre les limites de l’apprentissage automatique et des mégadonnées en pneumologie.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit

Dr. Andrea Gershon

Dr. Andrea Gershon is an associate professor at University of Toronto, Scientist and Respirologist at Sunnybrook Health Sciences Centre and a Canadian Institutes for Health Research Investigator. Her award-winning research investigates health outcomes, health services, and drug safety and effectiveness in individuals with respiratory disease. Her research and knowledge translation program use ‘Big Data’ to learn from the real-world experiences of people with lung disease, with a focus on vulnerable groups. She has published over 120 peer-reviewed articles and her findings inform clinical care, government and non-profit organizations.

Dr. Jesse Lu
Dr. Jesse Lu

Dr. Jesse Lu is currently a PGY-5 Respirology resident at the University of Toronto. She is also a computer scientist interested in clinical applications of machine learning algorithms and knowledge representation of healthcare big data.

1500 - 1530
1530 - 1700

Séances simultanées

Lignes directrices de la SCT – Revue de l’année

1530 – 1615

Mise à jour de 2021 sur les lignes directrices en matière d’asthme : quoi de neuf dans la prise en charge de l’asthme « très léger » et « léger »?

Dre Connie Yang, BC Children’s Hospital, Vancouver, C.-B.

Dr. Connie Yang

Dr. Connie Yang is a pediatric respirologist at BC Children’s Hospital in Vancouver where she is the director of the Pediatric Asthma Program. She is currently the co-chair of the Asthma Assembly and led the development of the latest CTS Asthma Guideline on the Management of Very Mild and Mild Asthma. She is also the president of the Respiratory Health section of the Canadian Pediatric Society where she helps disseminate unified information on pediatric respiratory health topics.

1530 – 1700

Séance conjointe SCT-CHEST: N’oublions pas la septicémie : pourquoi elle est pertinente en pandémie virale

Dr Steven Q. Simpson, CHEST – The American College of Chest Physicians, Kansas City, KS, É.-U.

1615 – 1700

Ventilation non-invasive à long terme chez les patients atteints de la MPOC

Dre Marta Kaminska, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC
Dr François Maltais, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, Québec, QC

Nous discuterons d’abord des recommandations canadiennes actuelles (2011) sur l’utilisation de la ventilation mécanique à domicile chez les patients en MPOC stable. Nous examinerons la littérature récente sur la ventilation mécanique à domicile chez les patients en MPOC stable, puis présenterons les nouvelles recommandations canadiennes relatives à l’utilisation de la ventilation mécanique à domicile.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les bienfaits attendus de la ventilation mécanique à domicile en MPOC stable;
  • décrire les recommandations canadiennes de 2021 sur l’utilisation de la ventilation mécanique à domicile en MPOC stable; et
  • expliquer comment prescrire et ajuster la ventilation mécanique à domicile en MPOC stable.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Promoteur de la santé

 

Dr. Marta Kaminska

Dr. Marta Kaminska is an Associate Professor and a sleep-trained pulmonologist in the Respiratory Division of the McGill University Health Centre (MUHC). She is a Scientist at the Research Institute of the MUHC and member of the Respiratory Epidemiology and Clinical Research Unit. She is a Medical Director of the Quebec National Program for Home Ventilatory Assistance. Her research interests are sleep-disordered breathing in neurodegenerative disorders, neuromuscular disorders and COPD, as well as long-term non-invasive ventilation.

Dr François Maltais

Le docteur Maltais est pneumologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université Laval. Il a été (2004-2009) chercheur national du Fonds de la recherche en santé du Québec (F.R.S.Q.).  Il s’intéresse particulièrement à la physiopathologie de l’intolérance à l’effort dans la maladie pulmonaire obstructive chronique et la réadaptation respiratoire. Ses travaux de recherche portent également sur la dysfonction musculaire périphérique qui accompagne cette maladie. Sa recherche est subventionnée par les Instituts de recherche en santé du Canada (I.R.S.C.). La Société Européenne de Pneumologie lui a remis en 2006 le Prix Romain Pauwels, et en 2016 la médaille d’or en MPOC, en reconnaissance de sa contribution remarquable dans le domaine de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Il est titulaire de la Chaire de Recherche sur la MPOC à l’Université Laval. Il est l’auteur de plus de 250 publications scientifiques et a donné au-delà de 125 conférences dans des congrès nationaux et internationaux.

Il est directeur du programme de réadaptation respiratoire de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec depuis 1998 et directeur de la recherche en pneumologie depuis la même année.

 

Section 3

Atelier sur les tests cardiopulmonaires à l’exercice

L’évaluation à distance pour la prise en charge respiratoire

1600 – 1630

Monitorage à domicile de la fonction respiratoire : où en sommes-nous et où nous dirigeons-nous?

Dr Ron Dandurand, Université McGill, Montréal, QC

Cet exposé passera en revue les technologies actuellement disponibles pour le monitorage à domicile de la fonction pulmonaire, notamment les débits de pointe, la spirométrie et la mécanique pulmonaire. On abordera la perspective historique, les pratiques actuelles, les technologies en développement au Canada et à l’étranger, et l’impact de la pandémie de COVID-19 sur le monitorage à domicile.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • éduquer leurs patients au sujet du monitorage de la fonction pulmonaire à domicile;
  • implanter le monitorage de la fonction pulmonaire à domicile dans leur pratique; et
  • réduire le nombre de visites de patients à leur cabinet.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur, Communicateur, Érudit

Dr. Ron Dandurand

Dr. Ron Dandurand is a full-time community-based practitioner and Director of Respiratory Medicine at the Lakeshore General Hospital, and a McGill University Assistant Professor affiliated with the Montreal Chest Institute. He is Director of the Oscillometry Unit at the Centre for Innovative Medicine and a Research Associate at the Meakins-Christie Labs of the McGill University Health Centre Research Institute. His research interests include oscillation mechanics, quantitative CT scanning, and alpha-1 antitrypsin deficiency. He is also Chair of the Technologies Working Group of the Cambridge, U.K., based Respiratory Effectiveness Group, Chair of the Oscillometry Harmonisation Project, and President of Spiro-Tech Medical Inc., which develops telemedicine technologies.

1630 - 1700

Hors du moule : l’évaluation fonctionnelle à distance pour soutenir la réadaptation à domicile

Dre Tania Janaudis-Ferreira, Université McGill, Montréal, QC

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré que l’épidémie de COVID-19 était une pandémie. En conséquence, de nombreux programmes de réadaptation pulmonaire (RP) au Canada et dans le monde sont passés à des modèles de prestation à distance. Les programmes de RP à domicile et à distance se sont avérés aussi efficaces que les programmes de RP en établissement pour améliorer la capacité d’exercice fonctionnel et la qualité de vie liée à la santé; cependant, les essais existants ont rarement décrit une prestation effectuée à 100 % à distance, car les évaluations étaient généralement effectuées en personne afin d’estimer la sécurité pendant l’exercice et de prescrire l’exercice avec précision. Toutefois, pendant la pandémie de COVID-19, l’évaluation en personne de la capacité d’exercice pourrait ne pas être possible. Cet exposé offrira un aperçu des tests fonctionnels à l’exercice qui peuvent être effectués à distance afin d’évaluer des patients participant à un programme de RP à domicile.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • énumérer les tests fonctionnels à l’exercice pouvant être effectués à distance, dans le contexte de la réadaptation pulmonaire, et comprendre leurs propriétés psychométriques;
  • décrire la relation entre les tests fonctionnels à l’exercice et les tests recommandés de capacité à l’exercice, pour la réadaptation pulmonaire; et
  • reconnaître comment effectuer des tests fonctionnels à l’exercice à distance de façon sécuritaire et efficace.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Expert médical, Érudit

Dr. Tania Janaudis-Ferreira

Dr. Tania Janaudis-Ferreira is an Assistant Professor with the School of Physical and Occupational Therapy at McGill University and a Junior Scientist with the Research Institute of the McGill University Health Centre. The overall goal of Dr. Janaudis-Ferreira’s research program is to improve care and rehabilitation outcomes of individuals with chronic lung disease and transplant candidates and recipients.

Épidémiologie, complications et impact psychosocial de la COVID-19 chez l’enfant

1600 – 1630

Le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (SIMP)

Dre Rosie Scuccimarri, Université McGill, Montréal, QC

Avec la pandémie mondiale de COVID-19, un « nouveau » syndrome multisystémique inflammatoire a été reconnu chez des enfants. Le syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique (SIMP) ressemble à la maladie de Kawasaki. S’agit-il de la même maladie? Quelles différences entre les deux a-t-on décrites? Comment pouvons-nous identifier les enfants touchés? Comment devrions-nous prendre en charge ces patients? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répondra cet exposé.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire le syndrome multisystémique inflammatoire pédiatrique associé à la COVID-19; et
  • intégrer une approche de prise en charge pour soigner les enfants atteints du SIMP.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Expert médical, Collaborateur

Dr. Rosie Scuccimarri

Dr. Rosie Scuccimarri is a Pediatric Rheumatologist at the Montreal Children’s Hospital and an Associate Professor in the Department of Pediatrics of McGill University. She was the Pediatric Rheumatology Residency program director from 2011 to 2018. Her research interests include Kawasaki disease and pediatric rheumatology global health. She is currently the chair of the Therapeutics Committee of the Canadian Rheumatology Association and previously served as board member and chair of the Pediatric Committee.

1630 – 1700

L’impact psychosocial de la pandémie de COVID-19 chez des enfants canadiens dans l’étude de cohorte CHILD

Dre Meghan Azad, Université du Manitoba, Winnipeg, MB

Les enfants et les familles sont confrontés durant la pandémie de COVID-19 à des défis majeurs liés aux mesures de distanciation physique et aux fermetures d’écoles. Nous tirons parti de l’étude de cohorte CHILD, qui suit depuis 10 ans quelque 3 500 familles dans quatre provinces canadiennes, pour étudier ces problèmes, notamment en ce qui concerne la santé mentale et le bien-être. En comparant les données du nouveau questionnaire aux données prépandémie de l’étude CHILD, nous pouvons identifier les enfants et les parents dont la santé mentale et le statut socioéconomique sont en déclin, et étudier les facteurs qui peuvent prédire le risque de ces effets négatifs ou la résilience face à ceux-ci. Cette recherche fournira des données critiques en temps réel pour soutenir les modèles de prévision et informer l’élaboration de politiques de manière équitable et efficace en termes de ressources.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les impacts psychosociaux de la pandémie de COVID-19 et de sa gestion, sur les enfants de l’étude de cohorte CHILD;
  • identifier les facteurs qui prédisent le risque d’impacts psychosociaux de la pandémie ou la résilience à leur égard; et
  • reconnaître le rôle crucial des études longitudinales de cohorte pour étudier les répercussions psychosociales de la pandémie.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé

Dr. Meghan Azad

Dr. Meghan Azad is an Associate Professor of Pediatrics and Child Health at the University of Manitoba and holds a Canada Research Chair in Developmental Origins of Chronic Disease. She leads a dynamic team that studies infant nutrition and the microbiome (www.azadlab.ca). Dr. Azad co-leads the Manitoba site of the CHILD Cohort Study (www.childstudy.ca), following 3,500 Canadian children to understand the developmental origins of health and disease and is leveraging this study to investigate COVID-19 impacts on these children. She was recognized among Canada’s Top 100 Most Powerful Women by the Women’s Executive Network in 2020.

1530 – 1600

La méthodologie et l’interprétation des manœuvres de la capacité inspiratoire et des boucles débit-volume lors du CPET

Dr Jordan A. Guenette, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

Les manœuvres de capacité inspiratoire et les boucles débit-volume sont de plus en plus utilisées pour caractériser les limitations ventilatoires lors du test d’exercice cardiopulmonaire (CPET). Une mesure précise de la capacité inspiratoire est essentielle dans l’examen de l’hyperinflation dynamique et l’utilisation de boucles débit-volume pour mesurer la limitation du débit expiratoire et d’autres anomalies ventilatoires à l’exercice. Cet exposé traitera des facteurs méthodologiques clés pour maximiser l’exactitude de ces mesures et assurer l’interprétation correcte du CPET.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • déterminer comment mesurer, analyser et interpréter avec précision les manœuvres de capacité inspiratoire lors du CPET; et
  • évaluer de manière critique les facteurs en cause dans la génération de boucles débit-volume à l’exercice et déterminer comment des erreurs clés peuvent influencer l’interprétation.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit

Dr. Jordan Guenette

Dr. Jordan A. Guenette is an Associate Professor in the Faculty of Medicine at the University of British Columbia and is the Associate Director of the Centre for Heart Lung Innovation at St. Paul’s Hospital. His research program examines the mechanisms and management of exercise intolerance and dyspnoea in athletes and patients with chronic cardiopulmonary conditions.

1600 – 1630

Exposer les contraintes ventilatoires critiques lors du CPET : études de cas

Dr Denis O’Donnell, Université Queen’s, Kingston, ON

On utilise souvent le test d’exercice cardiopulmonaire pour examiner les mécanismes de la dyspnée et de la limitation à l’exercice chez des patients présentant ces symptômes. Des anomalies de la mécanique ventilatoire contribuent souvent à ces symptômes et peuvent se révéler sous le stress de l’exercice, même si au repos la fonction pulmonaire est normale. Cet exposé décrira les principales mesures de la mécanique ventilatoire dynamique, basées sur les réponses ventilatoires, le rythme respiratoire, les volumes pulmonaires fonctionnels et l’analyse de la boucle débit-volume lors du test d’exercice d’intensité progressive. On présentera diverses études de cas pour démontrer comment cette approche simple peut fournir des informations cliniques utiles à propos de possibles contraintes mécaniques dynamiques chez des patients symptomatiques. L’objectif principal est d’éclairer l’interprète quant aux facteurs physiologiques majeurs pouvant contribuer à l’intolérance à l’exercice chez un patient.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre l’utilité des volumes pulmonaires fonctionnels, du rythme respiratoire, des boucles débit-volume et des grades de dyspnée, dans l’évaluation non invasive de la mécanique respiratoire à l’exercice;
  • comprendre les liens entre les anomalies de la mécanique ventilatoire à l’exercice, la limitation à l’exercice et les symptômes intolérables; et
  • comprendre comment cette approche permet d’affiner l’évaluation clinique de patients symptomatiques ayant une maladie pulmonaire, au-delà des tests conventionnels de la fonction pulmonaire au repos.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Leader

Dr. Denis O’Donnell

Dr. Denis O’Donnell is a Professor of Medicine at Queen’s University, Kingston, Ontario. His research is focused on clinical integrative physiology in chronic lung diseases, including the physiological mechanisms of dyspnea and exercise limitation. At Queen’s, he assembled a highly productive research team, which has been successful over the past 30 years, contributing more than 360 papers and 50 chapters to date. The Respiratory Investigation Unit at Queen’s enjoys international recognition for scientific excellence and training in clinical physiology. Dr. O’Donnell has received numerous national and international awards, including the Lifetime Achievement Award from the European Respiratory Society in 2019, in recognition of his contribution to research and education in respiratory diseases.

1630 – 1700

Utilité clinique de l’inefficacité ventilatoire à l’exercice : études de cas

Dr J. Alberto Neder, Université Queen’s, Kingston, ON

Lors de cette séance, le Dr Neder présentera des cas sélectionnés dans lesquels la relation entre la ventilation et la production de dioxyde de carbone lors de l’exercice d’intensité progressive a jeté un éclairage unique sur les mécanismes et conséquences de la dyspnée à l’effort dans divers scénarios cliniques.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la base physiologique de l’efficacité ventilatoire;
  • reconnaître les différentes mesures de l’efficacité ventilatoire et leur potentiel de fournir de l’information complémentaire; et
  • intégrer des mesures de l’efficacité ventilatoire et d’autres variables clés du CPET pour maximiser le rendement du test afin de répondre à des questions cliniques pertinentes.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical

Dr Alberto Neder

Dr. J. Alberto Neder is a Professor at the Division of Respirology, Department of Medicine, Queen’s University in Kingston, Ontario. He is a clinician-scientist with a specific interest in clinical respiratory physiology applied to chronic cardiopulmonary diseases. Dr. Neder has authored over 200 peer-reviewed papers and several book and book chapters on respiratory and exercise physiology, pulmonary rehabilitation and integrated care in chronic respiratory diseases. He currently heads the Laboratory of Clinical Exercise Physiology at Kingston General Hospital and the Hotel Dieu Hospital’s Pulmonary Function Tests Laboratory.

1700 - 1800
1315 - 1400

Apprentissages de la pandémie : expériences et pratiques exemplaires

Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique et sous-ministre adjoint, ministère de la Santé et des Services sociaux, Québec, QC     
Dr Jeremy Grimshaw, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa, Ottawa, ON

Perspectives de la recherche – les bons et les moins bons coups

1530 – 1600

Le rôle de l’administration automatisée d’oxygène en boucle fermée

Dr François Lellouche, Université Laval, Québec, QC

Le titrage, le sevrage et la surveillance automatisés de l’oxygène (FreeO2) permettent de gérer l’oxygène chez les patients qui respirent spontanément et qui reçoivent de l’oxygène par une canule nasale, un masque à oxygène, une thérapie nasale à haut débit, un appareil CPAP ou une VNI. Il est démontré que l’oxygénothérapie libérale augmente la mortalité. De récentes méta-analyses et lignes directrices soulignent la nécessité de titrer l’oxygène avec précision afin d’éviter à la fois l’hypoxémie et l’hyperoxémie. Des études chez des patients hypoxémiques (pneumonie, COVID-19, adultes ou enfants) ou hypercapniques (exacerbations aiguës de la MPOC) ont montré que, comparativement au titrage manuel, le FreeO2 accroît le temps dans la cible d’oxygénation, diminue les épisodes d’hypoxémie et d’hyperoxémie et réduit la durée de l’oxygénothérapie et de l’hospitalisation. De plus, il est possible de surveiller à distance et de manière continue les paramètres cardiorespiratoires et les nouveaux scores (EWS.O2, Score d’alerte précoce-O2) pour détecter un début de détérioration de l’état clinique du patient. La télésurveillance à domicile est une nouvelle stratégie qui fait l’objet d’évaluations chez des patients ayant des exacerbations de la MPOC et utilisant cet appareil (stratégie FreeDom).

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les objectifs de l’oxygénothérapie automatisée;
  • connaître les indications de l’oxygénothérapie automatisée et les solutions pratiques; et
  • connaître les principes de la surveillance à distance et automatisée de l’oxygénothérapie.
Dr. François Lellouche

Dr. François Lellouche is critical care physician at the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec and associate professor at the Faculté de médecine at Université Laval. His research interests include humidification of gas during mechanical ventilation, non-invasive mechanical ventilation, high-flow oxygen therapy and new modes of mechanical ventilation, focusing on automated modes of respiratory support and closed-loop oxygen supplementation. He conducts bench studies at the research centre of the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, physiological studies focusing on breathing physiology and clinical trials to evaluate the clinical impact based on preliminary studies. His laboratory develops several innovative devices in the field of respiratory and oxygen support, including the FreeO2 device, a new breakthrough closed-loop device that titrates oxygen flow based on patient needs. He co-founded the Oxynov company that manufactures and commercializes the FreeO2 device in Europe and Canada. He is currently PI of several studies focusing on COVID-19 management including a CIHR-funded multicentric study on automated oxygen titration to reduce healthcare worker interventions and a pilot study on new COVID treatments.

1530 – 1600

Épidémiologie du SRAS-CoV-2 chez les enfants : résultats de l’Alberta Serology Project

Dr Piush Mandhane, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

L’incidence de la COVID-19 chez les enfants, définie par RT-PCR, est relativement faible. Les études pédiatriques sur la séropositivité pour le SRAS-CoV-2 pourraient permettre de mieux estimer les antécédents de COVID-19 chez l’enfant et ainsi faciliter la compréhension des facteurs de risque de transmission. Nous présenterons les résultats provisoires du projet Alberta Serology, qui examine les prédicteurs de la probabilité d’être séropositif, l’utilisation d’un masque par l’enfant et la durée de la séropositivité chez les enfants après avoir eu la COVID-19.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître les facteurs associés à la séropositivité à la COVID-19 chez l’enfant d’âge scolaire;
  • examiner l’épidémiologie en lien avec l’utilisation d’un masque chez les enfants; et
  • décrire la durée de la séropositivité chez les enfants après avoir eu la COVID-19.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Expert médical, Collaborateur

Dr. Piush Mandhane

Dr. Piush Mandhane is an Associate Professor in the Faculty of Medicine & Dentistry, Department of Pediatrics, at the University of Alberta. His research focuses on pediatric health, child development, and epidemiology. Dr. Mandhane is the principal investigator of the Alberta-government-funded project examining SARS-CoV-2 seroprevalence in school-age children in Alberta. He is also one of the five principal investigators for the CHILD cohort study and the CHILD study Edmonton site lead.

1800 - 1900

Optimiser les résultats des patients grâce à une identification précise de la MPI-FP

Conférencier : Dr. Nathan Hambly, Université McMaster, Hamilton, ON
Modératrice : Dr. Kerri Johannson, Université de Calgary, Calgary, AB

Les maladies pulmonaires interstitielles (MPI) fibrosantes constituent un groupe de troubles pulmonaires caractérisés par une fibrose parenchymateuse. La fibrose représente une dernière voie commune pour des affections qui peuvent trouver leur origine dans des mécanismes physiopathologiques distincts, notamment l’auto-immunité, l’inflammation granulomateuse, l’exposition à des poussières organiques et inorganiques et d’autres agressions. Un sous-ensemble important de patients souffrant d’une MPI fibrosante connaît un déclin clinique, physiologique et radiographique progressif, avec une qualité de vie et une survie à long terme réduites malgré les thérapies conventionnelles. La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est le prototype de la MPI fibrosante, mais d’autres sous-types de MPI se comportent de manière comparable. Au cours de cette présentation, nous décrirons le phénotype de la MPI-FP et les implications de son identification sur la gestion clinique.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • Décrire le phénotype MPI-FP et identifier la progression chez des patients ayant une maladie pulmonaire interstitielle; et
  • identifier quel patient présente le phénotype MPI-FP dans la pratique clinique et comprendre les options appropriées de traitement.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Boehringer Ingelheim; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

Dr. Nathan Hambly

Dr. Nathan Hambly earned his medical degree at the University of Ottawa (2009) and completed residency training at McMaster University. Thereafter he fulfilled clinical fellowships in pulmonary hypertension and interstitial lung disease at McMaster University, University of Toronto and Royal Brompton Hospital in London, United Kingdom. Dr. Hambly is the Director of the Firestone Institute Pulmonary Hypertension Program, Director of the ILD Fellowship training program at McMaster, and works as a consultant respirologist at St. Joseph’s Healthcare Hamilton. His clinical interests include pulmonary hypertension, interstitial lung disease, and sarcoidosis.

 

1900 - 2000

Redéfinir l’utilisation des CSO en 2021 : données pour appuyer pourquoi et comment nous devrions viser un objectif zéro

Conférencier : Dr Louis-Philippe Boulet, Université Laval, Québec, QC
Modératrice : Dre Krystelle Godbout, Université Laval, Québec, QC

Dans cet exposé, nous présenterons un aperçu de la littérature actuelle au sujet des conséquences cliniques et métaboliques d’une utilisation fréquente ou continue de corticostéroïdes oraux (CSO) pour la prise en charge de l’asthme. Nous discuterons des méthodes pour éviter d’utiliser des CSO et/ou pour en atténuer les effets indésirables. Nous ferons état de stratégies/méthodes pour le sevrage des CSO (procédure et monitorage) chez des patients en asthme sévère, y compris de récentes études examinant précisément comment ceci peut être fait de façon sûre dans la réalité. En outre, nous discuterons de la durabilité de l’effet du traitement après une diminution chez des patients en asthme éosinophile sévère.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les conséquences cliniques et métaboliques d’une utilisation fréquente ou continue de CSO;
  • décrire comment éviter les CSO ou en réduire l’utilisation;
  • évaluer comment procéder pour un sevrage des CSO;
  • décrire une perspective extraite de la réalité, quant à la manière de réaliser une diminution de l’usage de CSO de manière sécuritaire; et
  • comprendre la durabilité de l’effet du traitement après une diminution chez des patients en asthme éosinophile sévère
Dr. Louis-Philippe Boulet

Dr. Louis-Philippe Boulet is a respirologist at the Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec (Quebec Heart and Lung Institute). He is a professor of medicine at Laval University, where he holds a chair in knowledge translation education and prevention in respiratory and cardiorespiratory health. He is a past president of the Canadian Thoracic Society (CTS), is the current chair of the Board of Directors of the Global Initiative for Asthma (GINA), and president of InterAsma, the Global Asthma Association. He has written more than 650 medical publications, including 410 peer-reviewed manuscripts, 43 book chapters and edited/authored 17 medical books.

945 - 1045

Implications de l’utilisation clinique et pratique efficace de la FeNO dans la pratique au Canada

1000 - 1100
1100 - 1200

PLÉNIÈRE

1100 – 1200

Conférence émérite IRSC-ISCR/SCT en sciences respiratoires : La MPOC à l’ère de la santé de précision

Dr Don D. Sin, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

L’ISCR et la SCT ont créé en 2006 le Prix du Conférencier émérite en sciences respiratoires pour rendre hommage à des chercheurs dans le domaine respiratoire. Les candidatures sont sollicitées auprès de la communauté de la recherche respiratoire et évaluées selon les critères suivants :

  • Impact de la recherche du candidat sur les sciences respiratoires au Canada et mesure dans laquelle le candidat a contribué considérablement à l’avancement des sciences respiratoires au Canada au cours des dix dernières années;
  • Pertinence/application/impact de la recherche du candidat dans le milieu clinique; et
  • Démonstration de la force et de la réputation du candidat proposé dans le domaine des sciences respiratoires au Canada.

L’ISCR-IRSC et la SCT sont heureux de décerner le Prix 2020 du Conférencier émérite en sciences respiratoires au Dr Don Sin, de l’Université de la Colombie-Britannique.

Description de la séance
Malgré la rareté actuelle des traitements modificateurs de la MPOC, les technologies en « omique » couplées à une remarquable amélioration de la capacité de phénotypage in vivo sont sur le point de révolutionner l’évaluation et la prise en charge des patients en MPOC. Ces outils peuvent caractériser les patients avec précision et permettre le développement de traitements « personnalisés ». Cet exposé décrira des exemples de cas où le traitement de la MPOC est déjà passé du patient « moyen » au patient « individuel » et abordera de futures stratégies visant à accélérer la santé de précision pour les millions de Canadiens affectés par cette maladie.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • définir la santé de précision en MPOC;
  • citer des exemples spécifiques de technologies/traitements de « santé de précision » en MPOC; et
  • décrire le rôle des biomarqueurs pour permettre la santé de précision.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur, Érudit, Expert médical, Leader

Dr. Don Sin

Dr. Don D. Sin is the Director of the Centre for Heart Lung Innovation (HLI) and a Professor of Medicine at the University of British Columbia (UBC) in Vancouver, Canada. He holds a Tier 1 Canada Research Chair in COPD and the De Lazzari Family Chair at HLI. He has published more than 500 peer-reviewed papers and has an H-index of 90. He has served on the Global initiative for Chronic Obstructive Lung Disease (GOLD) scientific committee since 2009 and is the Section Editor for the European Respiratory Journal and an editorial board member of the American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. He obtained his medical degree at the University of Alberta and completed his postdoctoral research fellowship at the University of Toronto. His research focus is using “omics” data to discover novel biomarkers of disease activity and new therapeutic targets to reduce hospitalization and mortality in patients with COPD.

1200 - 1245
1245 - 1345

Séances simultanées

Parcours de carrière et bien-être du médecin

1245 – 1300

Bien-être du médecin : maintien de la santé, stratégies d’adaptation et résilience

Dre Joy Albuquerque, Association médicale de l’Ontario, Toronto, ON

L’épuisement professionnel est un enjeu sérieux qui affecte tous les membres de l’équipe de soins de santé et il soulève encore plus d’inquiétude dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Cet exposé examinera le syndrome de l’épuisement professionnel sous l’angle de la santé des médecins, y compris certaines réflexions sur ce que nous avons appris de la pandémie. L’impact de l’épuisement chez les médecins est en corrélation avec des résultats personnels et professionnels. L’épuisement professionnel est de plus en plus considéré comme un enjeu de système et comme un élément culturel associé à de profonds changements dans la prestation des soins de santé, à des lourdeurs organisationnelles et à des attentes professionnelles croissantes. Or il y a des raisons d’être optimiste quant au changement, notamment en lien avec des programmes de bien-être et des initiatives abordant l’engagement et la satisfaction des fournisseurs de soins de santé tout en améliorant le résultat net, les soins aux patients. On espère que les participants seront plus conscients des facteurs de stress personnels qui peuvent avoir un impact sur leur santé et leur bien-être, et qu’ils seront encouragés à utiliser les outils et à tenir compte des compétences abordées dans cette séance.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier les facteurs de l’épuisement professionnel des médecins et leurs conséquences possibles;
  • distinguer les responsabilités du système de soins de santé et celles de l’individu en ce qui a trait à l’épuisement professionnel; et
  • énumérer divers facteurs pertinents à une stratégie personnelle de résilience.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Joy Albuquerque

Dr. Joy Albuquerque is the medical director of the Ontario Medical Association’s physician health program. She completed her medical training in Manitoba, psychiatric training in Ottawa (1997), and with an interest in mental health advocacy a Masters in philosophy (2007). Dr. Albuquerque’s role has evolved beyond the management of mental health conditions to expertise in the risk management of physicians and their work. She contributes regularly to medical education events and publications on topics related to physician health. Dr. Albuquerque practices at St. Michael’s Hospital and is an assistant professor at the University of Toronto.

Prise en charge interdisciplinaire de patients ayant la COVID-19

1315 – 1345

Action immédiate! Détérioration du patient en COVID-19 grave à l’hôpital

Teddie Tanguay, Hôpital Royal Alexandra, Edmonton, AB

Pour les professionnels de la santé, le virus de la COVID-19 est un nouveau pathogène émergent que nous continuons à découvrir chaque jour. Alors que les directives relatives aux soins des patients atteints de COVID-19 sont mises à jour continuellement pour refléter les plus récentes données, il est important que le personnel travaillant avec ces patients soit conscient des signes et symptômes pouvant indiquer un problème imminent. Cet exposé identifie les informations les plus récentes et en constante évolution, à propos de la COVID-19. On y décrira les signes et symptômes de détérioration chez le patient en COVID-19, y compris les données les plus récentes à l’appui de l’oxygénation et de la ventilation des patients hospitalisés. Les risques et avantages de la position ventrale en éveil des patients hypoxiques en COVID-19 seront également abordés, et on expliquera comment aider le personnel à mettre en œuvre en toute sécurité la position ventrale en éveil dans les services et les unités.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire la présentation clinique des patients atteints de COVID-19 nécessitant une hospitalisation;
  • identifier les signes et symptômes de détérioration nécessitant une intervention immédiate; et
  • expliquer les stratégies actuelles des pratiques exemplaires visant à optimiser l’oxygénation et la ventilation des patients atteints de COVID-19, y compris la position ventrale en éveil.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Leader, Professionnel

Teddie Tanguay

Teddie Tanguay, RN, MN, NP, CCNC(C), has worked in Critical Care in a variety of roles and is currently Nurse Practitioner in the adult Intensive Care Unit at the Royal Alexandra Hospital. She received both her Bachelor of Science and Master of Nursing from the University of Alberta with distinction. She is actively involved with the Canadian Association of Critical Care Nurses. She has spoken at many local and national Critical Care conferences. She also holds a Clinical Associate with the University of Alberta Faculty of Nursing, providing OSCE simulation and clinical mentorship for NP students.

Section 3

Cas cliniques pédiatriques

1245 – 1315

Un cas d’hypoxémie aiguë – ou peut-être chronique?

Dre Dhenuka Radhakrishnan, Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, Ottawa, ON

Dans cette séance, on décrira un adolescent souffrant d’une hypoxémie aiguë constatée incidemment. On abordera les causes de l’hypoxémie, un algorithme de diagnostic et le diagnostic final.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier les causes fréquentes et les causes rares de l’hypoxémie chez l’adolescent; et
  • appliquer une approche systémique pour confirmer la cause de l’hypoxémie chez un adolescent.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur, Expert médical

Dr. Dhenuka Radhakrishnan

Dr. Dhenuka Radhakrishnan is a pediatric respirologist and Director of the Asthma Program at the Children’s Hospital of Eastern Ontario and Assistant Professor in the Department of Pediatrics at the University of Ottawa. Her clinical interests include the care of children with airways diseases including asthma and cystic fibrosis. She is an advocate for lung health in children and has participated extensively in projects through the Lung Association in Ontario and at the Canadian Thoracic Society. She is the co-chair of the Health Quality Ontario Asthma Quality Standards Committee and sits on the Asthma Assembly at the CTS. Her research involves the use of health administrative data at ICES to investigate outcomes and healthcare delivery to children with asthma and other respiratory diseases.

1315 – 1345

Code bleu au laboratoire de tests de fonction pulmonaire

Dre Sophie Laberge, Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, Montréal, QC

Cette séance présentera un cas de pneumothorax aigu chez un garçon de 16 ans ayant des antécédents d’hémoptysie. Une revue de la littérature dans ce domaine sera présentée de manière interactive avec les participants.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître la contribution de la génétique au pneumothorax spontané; et
  • discuter des recommandations de prise en charge spécifiques à des causes rares de pneumothorax.
Dr. Sophie Laberge

Dr. Sophie Laberge is a pediatricrespirologist at CHU Sainte-Justine and an associate professor in the Department of Pediatrics of the Université de Montréal. Following her clinical training in pediatric respirology, she completed a research fellowship at McGill University and at Boston University. She participated in various research projects in the field of asthma and pharmacogenomics. Her clinical interest comprises asthma, respiratory complications of esophageal atresia and sleepmedicine. She is the director of the Paediatric Respiratory Division at CHU Sainte-Justine.

L’apnée du sommeil dans des populations sélectionnées

1245 – 1315

Comment votre respiration pendant le sommeil affecte votre cerveau : l’apnée du sommeil et les maladies neurodégénératives

Dre. Marta Kaminska, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

Avec le vieillissement de la population, les maladies neurodégénératives sont à la hausse et représentent une charge importante pour les individus et les systèmes de santé. Les troubles du sommeil font partie des maladies neurodégénératives, mais ils sont de plus en plus reconnus également pour leurs effets nocifs sur la santé du cerveau. L’apnée obstructive du sommeil (AOS), qui est fréquente chez les personnes âgées, semble être un facteur de risque du trouble cognitif léger, de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Il n’existe pas de traitement efficace pour ces troubles; la prévention par le traitement des facteurs de risque est actuellement la principale intervention pour en réduire l’incidence. Par conséquent, la manière dont l’AOS affecte la santé du cerveau et la question de savoir si son traitement peut ralentir la neurodégénérescence sont des sujets très pertinents. Cette session se concentrera sur le vieillissement du cerveau et le lien entre le sommeil, l’AOS et les maladies neurodégénératives les plus courantes.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les données épidémiologiques donnant à soupçonner un lien entre l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et les troubles de neurodégénérescence;
  • expliquer les mécanismes proposés pour expliquer que l’AOS puisse prédisposer au trouble cognitif; et
  • décrire comment prescrire et ajuster la ventilation mécanique à domicile en MPOC stable.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Promoteur de la santé

Dr. Marta Kaminska

Dr. Marta Kaminska is an Associate Professor and a sleep-trained pulmonologist in the Respiratory Division of the McGill University Health Centre (MUHC). She is a Scientist at the Research Institute of the MUHC and member of the Respiratory Epidemiology and Clinical Research Unit. She is a Medical Director of the Quebec National Program for Home Ventilatory Assistance. Her research interests are sleep-disordered breathing in neurodegenerative disorders, neuromuscular disorders and COPD, as well as long-term non-invasive ventilation.

1345 - 1400
1400 - 1530

Séances simultanées

Prise en charge clinique et impact de la COVID-19 sur les tests diagnostiques

1400 – 1430

Les tests de fonction pulmonaire à l’ère de la COVID-19

Dre Sanja Stanojevic, Université Dalhousie, Halifax, N.-É.

Les tests de fonction pulonaire (TFP) sont importants pour le diagnostic, la prise en charge et le suivi de maladies. Au début de la pandémie de COVID-19, les laboratoires de TFP autour du globe ont annulé ou réduit considérablement les services afin d’atténuer le risque potentiel de transmission. Cependant, on a vite constaté que les services devaient reprendre urgemment et de façon sécuritaire. La SCT et la SCTR ont convoqué un groupe de travail pour examiner les données probantes à ce jour et établir un consensus sur des recommandations pour la reprise des services en phase post-pic de la pandémie. Cette discussion mettra en relief les éléments pris en considération par le groupe de travail, résumera la justification des recommandations et explorera l’allure que pourraient prendre les TFP dans l’avenir.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les facteurs qui contribuent au risque potentiel accru de transmission de la COVID-19 en laboratoire de TFP;
  • décrire des stratégies pour atténuer le risque de transmission en laboratoire de TFP; et
  • prendre en considération les recommandations de la SCT et de la SCTR pour la reprise des services de TFP dans un contexte local.
Dr. Sanja Stanojevic

Dr. Sanja Stanojevic is an Assistant Professor in the Department of Community Health and Epidemiology at Dalhousie University, Halifax, Nova Scotia. Her research focuses on epidemiology of respiratory diseases and application of novel statistical methods to improve interpretation of objective measures of lung function. Dr. Stanojevic is Chair of the ERS Global Lung Function Initiative Clinical Research Collaborative and Vice-Chair of the ATS Pulmonary Function Testing Proficiency Committee. She also co-chaired the CTS/CSRT position statement for the Resumption of Pulmonary Function Testing during the post-peak phase of the COVID-19 pandemic.

Sujets d’actualité en téléréadaptation pulmonaire

1400 – 1430

Recommencer la réadaptation pulmonaire pendant/après la pandémie de COVID-19

Dr Michael Stickland, Division pulmonaire, Faculté de médecine et de dentisterie, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

La pandémie de COVID-19 a eu un impact profond sur la manière dont la réadaptation pulmonaire peut être fournie. Au cours de cette séance, nous passerons en revue les récentes recommandations de la SCT sur la réadaptation pulmonaire en pandémie de COVID-19. De plus, nous détaillerons les outils existants afin que les programmes de RP et d’exercice puissent être adaptés pour une prestation sûre en clinique et à distance pendant la pandémie de COVID-19.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • démontrer comment les services de réadaptation pulmonaire devraient être adaptés pendant la pandémie de COVID-19;
  • appliquer de nouveaux outils afin de faciliter la prestation de services de réadaptation pulmonaire au moyen de plateformes virtuelles; et
  • évaluer les données actuelles concernant l’impact des masques faciaux sur l’exercice et la dyspnée.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Professionnel

Dr. Michael Stickland

Dr. Michael Stickland obtained his PhD at the University of Alberta and conducted postdoctoral training at the University of Wisconsin–Madison. He is a Professor in the Pulmonary Division of the Faculty of Medicine & Dentistry at the University of Alberta. He is the Director of the G. F. MacDonald Centre for Lung Health, which delivers the primary pulmonary rehabilitation program in Edmonton. He is also the Scientific Director for the Respiratory Section of the Alberta Health Services Medicine Strategic Clinical Network. Dr. Stickland’s research interests include developing clinical innovations to improve the delivery of pulmonary rehabilitation, understanding exercise intolerance in patients with pulmonary and cardiovascular disease, and examining the cardiovascular consequences of chronic lung disease. His research is funded by the: Canadian Institutes of Health Research, Natural Sciences and Engineering Research Council, Canadian Respiratory Research Network, Canadian Foundation of Innovation, Alberta Innovates – Health Solutions, and the Lung Association of Alberta.

1500 – 1530

Essais cliniques

Dr Ryan Zarychanski, University of Manitoba, Winnipeg, MB

1430 – 1500

Considérations dans la gestion de l’entraînement à l’exercice en mode virtuel

Patrick Maranda, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, Québec, QC

La nécessité d’aborder la réadaptation pulmonaire à l’aide de nouvelles stratégies, comme la réadaptation pulmonaire à distance, augmente plus rapidement avec la pandémie mondiale. La restriction des contacts directs peut s’avérer un défi pour la prestation de tests à l’exercice et la prescription d’exercices. Pour que l’exercice demeure la composante essentielle de la réadaptation pulmonaire, il est nécessaire de s’adapter à cette nouvelle réalité, mais cela requiert l’intégration de nouveaux outils et de nouvelles pratiques. Cet exposé vise à partager les principales considérations de la mise en œuvre de programmes d’entraînement à l’exercice virtuel afin d’atteindre les mêmes normes qu’en établissement, relativement aux directives internationales sur la réadaptation pulmonaire.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • nommer les principales composantes d’une intervention sûre et efficace en matière d’exercice dans un contexte virtuel;
  • identifier les possibles défis et limites en lien avec la prestation en mode virtuel de l’entraînement à l’exercice; et
  • débattre de divers moyens, en contexte virtuel, pour bien prendre en charge l’entraînement à l’exercice.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Promoteur de la santé

Mr. Patrick Maranda

Patrick Maranda is a devoted kinesiologist who has trained COPD patients for over ten years within a well-established pulmonary rehabilitation program at the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec pneumologie – Université Laval. He is also an ACSM Certified Clinical Exercise Physiologist and an ACSM Certified Cancer Exercise Trainer.

1500 – 1530

Utiliser la télésanté pour accroître l’auto-efficacité et améliorer les résultats et comportements

Dre Anne-Marie Selzler, Université de l’Alberta et Alberta Health Services, Edmonton, AB

Cet exposé vise à rehausser la compréhension du concept d’auto-efficacité et à offrir des conseils sur la manière d’accroître l’auto-efficacité afin d’améliorer les comportements des patients et leurs résultats dans le contexte de plateformes de télésanté. La séance débutera par une discussion conceptuelle sur l’auto-efficacité et son importance pour le comportement des patients et les résultats cliniques. Puis on présentera une description des approches visant à améliorer l’auto-efficacité et des suggestions sur la manière d’appliquer celles-ci aux interactions avec les patients dans une plateforme de télésanté. Bien que cette présentation soit axée sur l’amélioration de l’auto-efficacité dans le cadre des plateformes de télésanté, la majeure partie du contenu s’appliquera également aux interactions en face à face avec les patients. Le contenu de l’exposé s’appuie sur la théorie, des recherches antérieures et l’observation clinique.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’auto-efficacité et son importance en lien avec les comportements et résultats cliniques des patients;
  • décrire les quatre approches pour améliorer l’auto-efficacité; et
  • mettre en œuvre diverses approches pour accroître l’auto-efficacité des patients dans le cadre d’une plateforme de télésanté.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Anne-Marie Selzler

Dr. Anne-Marie (Annie) Selzler is a Research Associate at Alberta Health Services and the University of Alberta. She studies psychosocial theories as they relate to behaviour change in varying contexts and populations, with a focus on exercise and physical activity in pulmonary rehabilitation. Her work examines individual level motivational characteristics and contextual factors as they relate to supporting and impeding behaviour change efforts. Dr. Selzler completed her postdoctoral training at West Park Healthcare Centre in Toronto. She is an alumna of the University of Northern British Columbia, completing a BSc (Hons) in psychology in 2009, and an alumna of the University of Alberta, completing a MA in 2013 and PhD in 2018.

Sujets chauds en asthme pédiatrique

1400 – 1430

Controverses dans la prise en charge de l’asthme pédiatrique

Dre Connie Yang, BC Children’s Hospital, Vancouver, C.-B.

Cette présentation examinera les controverses actuelles dans la prise en charge de l’asthme infantile, y compris le recours à de brefs cycles de corticostéroïdes inhalés (CSI), l’utilisation au besoin de CSI/formotérol et l’utilisation au besoin de CSI/BACA.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les données et la justification à l’appui de l’utilisation au besoin de CSI/formotérol chez des enfants de plus de 12 ans;
  • comprendre les données et la justification à l’appui de la recommandation à l’encontre des brefs cycles de CSI en doses très élevées chez les enfants de moins de 6 ans; et
  • comprendre les données et la justification à l’appui de la recommandation à l’encontre de l’utilisation au besoin de CSI/BACA chez l’enfant.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Érudit, Expert médical, Leader

Dr. Connie Yang

Dr. Connie Yang is a pediatric respirologist at BC Children’s Hospital in Vancouver where she is the director of the Pediatric Asthma Program. She is currently the co-chair of the Asthma Assembly and led the development of the latest CTS Asthma Guideline on the Management of Very Mild and Mild Asthma. She is also the president of the Respiratory Health section of the Canadian Pediatric Society where she helps disseminate unified information on pediatric respiratory health topics.

1430 – 1500

Utilité clinique de l’oscillométrie en asthme infantile : où en sommes-nous?

Dre Francine M. Ducharme, Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, Montréal, QC

Une méthode de rechange à la spirométrie est nécessaire pour évaluer la fonction pulmonaire chez les enfants qui ne peuvent pas coopérer à la spirométrie en raison de leur jeune âge, de leur capacité développementale ou d’autres facteurs. Plusieurs tests de fonction pulmonaire, dont l’oscillométrie, ont été développés pour l’enfant d’âge préscolaire; ces outils doivent répondre à des critères psychométriques cruciaux afin d’être indiqués pour un usage clinique. Lors d’un atelier de l’ATS en 2013, l’oscillométrie remplissait la plupart des critères, mais ses propriétés discriminantes étaient floues et son utilité clinique restait à évaluer. Cet exposé présentera la situation actuelle de l’oscillométrie et des conditions préalables à son utilisation clinique pour l’asthme et les sibilances chez l’enfant.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les propriétés pulmonaires mesurées par l’oscillométrie;
  • reconnaître les propriétés psychométriques de l’oscillométrie;
  • examiner les données scientifiques concernant l’utilité clinique de l’oscillométrie en pratique clinique pédiatrique; et
  • discuter des critères d’interprétation.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Érudit, Expert médical, Professionnel

Dre Francine Ducharme

Dr. Francine M. Ducharme is a Professor in the Departments of Paediatrics and Social and Preventive Medicine at the Université de Montréal. As a paediatrician and clinical epidemiologist at the CHU Sainte-Justine, she leads a productive career as physician caring for asthmatic children, teacher, research mentor and scientist. Her research program, which has received uninterrupted research funding, focuses on improving paediatric morbidity through the development of instruments specific to children, educational and drug interventions, systematic reviews and dissemination of evidence-based guidelines. Her research program has led to over 200 publications, 200 invited talks, numerous research awards, and co-authorship on several Canadian Asthma Consensus and international statements.

1500 – 1530

L’interaction gènes-environnement et l’impact de l’environnement en asthme

Dre Qingling Duan, Université Queen’s, Kingston, ON

L’asthme est une maladie multifactorielle associée à de nombreux facteurs de risque génétiques et environnementaux. À l’aide de données de l’étude de cohorte CHILD, nous démontrons que l’asthme infantile peut être déterminé par des effets polygéniques d’origines génétiques multiples (c’est-à-dire les scores de risque génétique (SRG)) et l’interaction avec des expositions environnementales, notamment la pollution de l’air due à la circulation motorisée (NO2) et l’allaitement au sein jusqu’à l’âge d’un an. De plus, notre étude aborde de manière unique la nature complexe et dynamique de la triade mère-lait-nourrisson en examinant la génétique maternelle qui régule la sécrétion des oligosaccharides du lait humain (OLH) dans le lait maternel, et les effets protecteurs d’OLH spécifiques sur le risque génétique d’asthme et de respiration sifflante récurrente chez des nourrissons allaités. Ces découvertes font progresser notre compréhension des déterminants précoces de l’asthme et identifient des facteurs modifiables tels que les OLH, ce qui pourrait offrir une approche personnalisée pour réduire le risque d’asthme.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier que le risque d’asthme est déterminé par les effets polygéniques d’origines génétiques multiples;
  • reconnaître que le risque d’asthme est modulé par des interactions entre des facteurs génétiques et des expositions environnementales; et
  • démontrer que l’allaitement au sein et le lait maternel ne constituent pas une exposition homogène, mais que des composantes spécifiques du lait maternel peuvent moduler le risque d’asthme chez des nourrissons allaités au sein.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Qingling Duan

Dr. Qingling Duan is a principal investigator of the CHILD Cohort Study and in this role, her team leads the integrative analyses of the genomics data with environmental exposures as well as multiple microbiomes (i.e. gut, breastmilk and nasal) for the study of asthma and related outcomes. The overarching goal of her research program is to identify and characterize novel biological mechanisms underlying multifactorial traits such as childhood asthma and atopic diseases.

Section 3

Mise à jour sur le cancer du poumon : du dépistage au traitement

1400 – 1430

Dépister le cancer du poumon

Dr Stephen Lam, BC Cancer, Vancouver, C.-B.

Deux grands essais randomisés ont démontré que le dépistage du cancer du poumon par tomographie assistée par ordinateur à faible dose permettait de réduire de 20 à 24 % la mortalité due au cancer du poumon. Il a également été démontré qu’il présente un bon rapport coût-bienfaits. Des programmes organisés de dépistage du cancer du poumon sont en cours de mise en œuvre au Canada. Cet exposé se concentrera sur les éléments clés d’un programme de dépistage organisé, tels que les critères de sélection et la prise en charge des nodules pulmonaires détectés par le dépistage.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire chez quels patients on devrait effectuer un dépistage du cancer du poumon;
  • savoir comment des nodules pulmonaires détectés par dépistage sont pris en charge; et
  • discuter des principes de la déclaration standardisée.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Stephen Lam

Dr. Stephen Lam is Professor of Medicine at the University of British Columbia (UBC), distinguished scientist, the Leon Judah Blackmore chair in lung cancer research and MDS-Rix endowed director of translation lung cancer research at the BC Cancer Research Centre. He chairs the Pan-Canadian Lung Cancer Screening Network. He was the recipient of the International Association for the Study of Lung Cancer (IASLC) Joseph Cullen Award for life-time scientific achievements in lung cancer prevention research. Dr. Lam received his medical training at the University of Toronto. He joined the UBC Faculty of Medicine in 1979 and BC Cancer in 1984.

Aiguisez vos compétences de stadification du cancer du poumon – étude de cas

Dre Christine McDonald, Université de Toronto, Toronto, ON

Un examen de la stadification du cancer du poumon, à l’aide d’études de cas.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire comment la stadification du cancer du poumon influence le pronostic et le traitement;
  • résumer les modalités non invasives et invasives de la stadification du cancer du poumon; et
  • examiner le rôle de l’échographie endobronchique dans la stadification médiastinale invasive.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur

Dr. Christine McDonald

Dr. Christine McDonald completed her specialty training in Adult Respirology at the University of Toronto and further fellowship training in Interventional Pulmonology at the Toronto General Hospital. She completed her MSc through the Institute of Health Policy, Management and Evaluation at the University of Toronto, with a concentration in Quality Improvement and Patient Safety. Dr. McDonald is an Assistant Professor at the University of Toronto. Her areas of academic interest include improving access to minimally invasive pulmonary procedures, lung cancer diagnostic pathways, and patient safety surrounding chest procedures.

1500 – 1530

Nouveauté dans le traitement du cancer du poumon

Dre Catherine Labbé, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval, Québec, QC

Le traitement du cancer du poumon évolue rapidement grâce aux nombreuses avancées dans le domaine des tests moléculaires, au développement d’une nouvelle génération d’inhibiteurs de la tyrosine kinase et à l’approfondissement continu d’études de l’immunothérapie dans de nouveaux cadres et de nouvelles combinaisons possibles. L’objectif de cet exposé est d’examiner les récents essais déterminants et qui modifient la pratique, et de discuter des lignes directrices actuelles pour la gestion du CPNPC et du CPPC.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • examiner le rôle et les bienfaits des inhibiteurs de la tyrosine kinase dans diverses circonstances;
  • examiner le rôle et les bienfaits de l’immunothérapie dans le traitement du CPNPC et du CPPC; et
  • choisir une thérapie appropriée en fonction du stade de la maladie et des résultats de tests moléculaires.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Promoteur de la santé

Dr. Catherine Labbé

Dr. Catherine Labbé is the Head of the Respiratory Medicine Service at the Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec – Université Laval. She is also the Program Director for the Respirology residency training program at the Université Laval. She completed a Clinical research fellowship in Thoracic Oncology at Princess Margaret Cancer Centre in Toronto from 2014 to 2016. She has several research interests including targeted therapies, immuno-oncology, treatment toxicities and patient-reported outcome measures.

1600 - 1730
1300 – 1330

Communautaire vs universitaire : quelle est la bonne voie pour vous?

Dre M. Diane Lougheed, Université Queen’s, Kingston, ON
Dre Heather Racz, St. Mary’s General Hospital, Kitchener, ON et Centre des sciences de la santé de London, London, ON

Les décisions de carrière peuvent être complexes. Cette séance à l’intention des attachés en pneumologie et des pneumologues membres du personnel portera sur des stratégies à fort impact pour gérer votre parcours professionnel. Développez votre trousse de ressources, y compris des contacts avec des mentors et des conseillers, correspondant à vos besoins. Apprenez d’une pneumologue du milieu universitaire, d’une pneumologue communautaire et d’une psychiatre en bien-être des médecins qui ont suivi des parcours professionnels différents – notamment selon leurs critères décisionnels, les risques et les occasions. Les personnes de l’auditoire seront invitées à participer en posant des questions liées à leurs propres décisions de carrière.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les différences entre la pratique universitaire et communautaire en pneumologie;
  • explorer les aspects concrets de la promotion académique et de l’amorce d’une pratique; et
  • apprendre à se tenir au courant de la recherche et à l’intégrer dans leur pratique.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Érudit, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Diane Lougheed

Dr. M. Diane Lougheed is a Professor of Medicine, Biomedical and Molecular Sciences and Public Health Sciences, and Chair of the Division of Respirology at Queen’s University. She is the Director of the Kingston Health Sciences Centre Asthma Program and Research Unit. Dr. Lougheed obtained her medical degree from McMaster University where she also completed her Internal Medicine residency. She completed her Respirology fellowship and obtained a Master’s degree in Epidemiology at Queen’s University. Dr. Lougheed has authored over 80 peer-reviewed publications and 2 book chapters. Her research interests include asthma symptom perception, asthma epidemiology, work-related asthma and guidelines implementation.

Dr. Heather Racz

Dr. Heather Racz completed fellowships in both adult cystic fibrosis and sleep medicine. She is a community-based respirologist who splits her time between her respirology practice in Kitchener-Waterloo and the London Health Sciences Centre where she works in both the Adult CF Program and the Sleep Medicine Program.

1245 – 1315

La position ventrale et l’augmentation de la dose d’oxygène en soins intensifs

Elizabeth Rohrs, Université Simon Fraser, Burnaby, C.-B.

La pneumonie liée à la COVID-19 est une maladie spécifique caractérisée par une hypoxémie sévère s’accompagnant d’une compliance normale du système respiratoire – une combinaison qui ne s’observe pratiquement jamais en SDRA. L’utilisation de la position ventrale est devenue la méthode recommandée pour la prise en charge du SDRA, et de plus en plus pour le traitement des patients atteints de COVID-19. Les mécanismes physiologiques derrière l’amélioration de la fonction respiratoire lors du passage de la position dorsale à la position ventrale ne sont pas encore clairement connus. Les principaux objectifs physiologiques de la position ventrale sont d’améliorer l’oxygénation et la mécanique respiratoire, d’homogénéiser le gradient de pression pleurale et la distribution de la ventilation, d’augmenter le volume pulmonaire en réduisant la quantité de régions atélectasiques et de réduire les lésions pulmonaires associées à la ventilation. Cet exposé décrira l’escalade du traitement de l’oxygénothérapie à la position ventrale chez des patients atteints de COVID-19, avec un point de mire sur les conclusions et les recommandations actuelles.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre en quoi la COVID-19 est différente du SDRA et ce que cela signifie pour le traitement et le soutien;
  • comprendre les recommandations actuelles concernant le traitement de l’hypoxie liée à la COVID-19; et
  • comprendre pourquoi la position ventrale a des effets positifs.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Collaborateur, Expert médical, Professionnel

Ms. Elizabeth Rohrs

Elizabeth Rohrs is a respiratory therapist who has worked clinically during COVID-19, seeing first-hand how challenging and unusual these patients were to ventilate. She is conducting research on the effects of proning in COVID-19 patients. She has spent eight years helping to develop and refine a long-term pre-clinical ventilation model and lead a multidisciplinary team that conducts long-term ventilation studies. She is completing a PhD thesis evaluating how atelectasis contributed to ventilator-induced lung injury and the effects of diaphragm pacing on lung injury over 50 hours in this pre-clinical model.

1245 – 1345

Séance conjointe SCT-American Thoracic Society (ATS): La maladie pulmonaire kystique diffuse

Dr Gregory Downey, National Jewish Health, Denver, CO, É-U.

Cet exposé débutera par une série de cas cliniques représentant des scénarios réels de patients s’étant présentés pour évaluation d’une maladie pulmonaire kystique diffuse. Ceci inclura des images de tomodensitométrie thoracique à haute résolution et une discussion du diagnostic différentiel. On abordera ensuite de manière plus mécaniste et détaillée une sélection de maladies pulmonaires kystiques diffuses, notamment la lymphangioléiomyomatose (LAM), le syndrome Birt-Hogg-Dubé, la pneumonie interstitielle lymphoïde (PIL) et l’histiocytose à cellules de Langerhans (HCL). On discutera des fondements génétiques de certaines maladies pulmonaires kystiques diffuses et des recommandations thérapeutiques actuelles, dans les cas où il en existe. Enfin, on présentera un algorithme diagnostique proposant une approche logique au diagnostic différentiel des maladies pulmonaires kystiques diffuses.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • examiner les diverses manifestations cliniques de la maladie pulmonaire kystique chez les patients;
  • mieux connaître les plus récentes informations sur les fondements génétiques de la maladie pulmonaire kystique et l’utilisation de tests diagnostiques moléculaires; et
  • mieux connaître l’approche algorithmique d’analyse clinique, radiologique et génétique chez des patients en maladie pulmonaire kystique.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Gregory Downey

Dr. Gregory Downey began his career at the University of Toronto and rose through the ranks to become Professor and Director of the Division of Respirology and Vice-Chair of the Department of Medicine. He was awarded a Tier 1 Canada Research Chair in Respiration Sciences. In 2007, Dr. Downey returned to Denver to National Jewish Health, where he previously completed his postdoctoral training, and where he now leads a basic and translational science research laboratory focused on mechanisms of lung injury, repair and fibrosis. He maintains an active practice in general pulmonary medicine and is a member of the ILD and Rare Lung Disease clinic. Dr. Downey’s research program has been funded by the NIH, the Canadian Institutes of Health Research, and the U.S. Department of Defense for over 25 years. He has over 240 publications in top-ranked journals including the New England Journal of Medicine, Science, Science Translational Medicine, Nature Cell Biology, the Journal of Cell Biology, the American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, the Journal of Experimental Medicine, Blood, and the Journal of Immunology, and his work has been cited over 17,000 times by other authors (h-index 72). His contributions to research were recognized by an ATS Award for Scientific Accomplishments in 2010. Dr. Downey is currently Vice President of the American Thoracic Society.

1315 - 1345

Respirer pour deux : considérations de l’apnée du sommeil spécifiques à la grossesse

Dre Sushmita Pamidi, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

Cet exposé présentera un aperçu des troubles respiratoires du sommeil (TRS) pendant la grossesse et des plus récentes études sur les associations entre les TRS maternels pendant la grossesse et les résultats néfastes chez la mère et l’enfant.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la prévalence des TRS à tous les trimestres de la grossesse et les facteurs de risque associés;
  • résumer la littérature actuelle sur le lien entre les TRS pendant la grossesse et les résultats associés chez la mère et le fœtus; et
  • connaître les études sur le traitement des TRS pendant la grossesse.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Professionnel, Promoteur de la santé

Dr. Sushmita Pamidi

Dr. Sushmita Pamidi is a respirologist and sleep physician and Associate Professor of Medicine at McGill University. She is a clinical scientist with expertise in epidemiology and health outcomes research using observational and clinical trial designs. She completed her medical degree at the University of Toronto, her internal medicine and respirology residency at the University of Western Ontario, and sleep training at the University of Chicago (2009-2011). She came to McGill University in 2011 to do a Master’s in epidemiology and has stayed there since. Dr. Pamidi is the Director of the Respiratory Epidemiology and Clinical Research Unit at McGill and Associate Leader of the Translational Research in Respiratory Diseases Program. Her research program focuses on cardiometabolic disease as it relates to obstructive sleep apnea (OSA) both in the general adult population as well as during pregnancy.

1430 – 1500

SDRA et ventilation mécanique et non invasive

Dr Laurent Brochard, Hôpital St. Michael’s, Toronto, ON

Les patients en insuffisance respiratoire aiguë liée à la COVID-19 présentent souvent les critères du SDRA. Certaines caractéristiques peuvent toutefois différer, ce qui peut modifier la gestion de la ventilation. Ces spécificités incluent la dissociation possible entre l’étendue des lésions pulmonaires sur la radiographie ou telle que mesurée par la compliance et le degré d’hypoxémie, la présence d’une hypoxémie silencieuse chez certains patients et une vascularisation pulmonaire anormale (observée à l’autopsie), ce qui peut expliquer que le shunt ne réponde pas à une pression positive. L’individualisation de la thérapie est essentielle. La prise en charge par une thérapie nasale à haut débit avant l’intubation est une approche intéressante, mais elle nécessite une protection adéquate. La décision d’intuber peut être difficile en cas d’hypoxémie pure, et différentes techniques peuvent contribuer à améliorer l’oxygénation.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les aspects spécifiques de la COVID-19 liés à la physiologie respiratoire;
  • explorer les avantages et les inconvénients des techniques non invasives par rapport à l’intubation; et
  • expliquer comment individualiser la ventilation mécanique.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Promoteur de la santé

Dr. Laurent Brochard

Dr. Laurent Brochard obtained his MD in Paris, France, in 1986. Since 2014, he is Director of the Division of Critical Care Medicine at the University of Toronto. He is Professor of Medicine, Keenan Chair in Critical Care and Respiratory Failure, at St. Michael’s Hospital in Toronto. He has been Editor-in-Chief of Intensive Care Medicine and is Deputy Editor of the American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. He is leading an international group of respiratory physiology (PLUG https://www.plugwgroup.org/) and runs the Centre of Excellence in Mechanical Ventilation (CoEMV.ca). He has published over 550 peer-reviewed publications (H-index 102).

1400 – 1530

Séance conjointe SCT-Société respiratoire européenne (SRE): Progrès du numérique en médecine respiratoire du sommeil et en ventilation à domicile

Prof. Anita Simonds, Société respiratoire européenne, Londres, Royaume-Uni

Cet exposé offrira un aperçu des progrès réalisés dans les études du sommeil à distance, les services virtuels dans le domaine du sommeil et la prise en charge à distance des patients sous ventilation à domicile, y compris les éléments d’apprentissage de la pandémie de COVID-19 et les avantages et inconvénients de ces nouvelles méthodes numériques.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre comment mettre en place un service virtuel en matière de sommeil;
  • être familiers avec le monitorage à distance de patients sous ventilation à domicile; et
  • saisir les avantages et les limites de ces approches.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Promoteur de la santé

Prof. Anita K. Simonds

Prof. Anita K. Simonds is Professor of Respiratory & Sleep Medicine at the National Heart & Lung Institute, Imperial College London, and Honorary Consultant in Respiratory & Sleep Medicine at Royal Brompton & Harefield NHS Foundation Trust, London, UK. She has a long-term research interest in non-invasive ventilation, respiratory sleep disorders, and ventilatory support in adults and children. She is President of the European Respiratory Society (ERS) 2020-2021. She worked frontline weaning severe COVID-19 patients from invasive ventilation in the first wave and is a member of the European Medicines Agency COVID-19 Task Force, regulating new vaccines and therapies for SARS-CoV-2. A particular focus for her ERS presidential year is evaluating digital approaches in respiratory and sleep medicine.

1800 - 1900

Les mesures de la qualité de vie en HTP et leur intégration dans la prise de décisions cliniques

Conférencier : Dr. Jason Weatherald, Université de Calgary, Calgary, AB
Modératrice : Dr. Lisa Mielniczuk, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, Ottawa, ON

L’hypertension pulmonaire (HTP) entraîne des symptômes progressifs et un risque d’insuffisance cardiaque droite. Les études thérapeutiques se sont largement concentrées sur la capacité d’exercice, l’hémodynamique et les résultats touchant la morbidité à long terme. La qualité de vie est un résultat important pour les patients en HTP, mais sa mesure dans la pratique clinique peut s’avérer difficile. Récemment, l’accent a été mis sur les mesures de la qualité de vie rapportées par les patients afin de guider la prise de décision clinique. Après ce symposium, les participants seront en mesure d’utiliser des outils simples et validés pour mesurer la qualité de vie des patients atteints d’HTP, de comprendre comment la qualité de vie est liée à d’autres variables cliniques et peut être influencée par les thérapies, et de comprendre comment intégrer des outils de qualité de vie à d’autres outils de décision clinique basés sur le risque.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier l’approche actuelle de prise en charge des patients et les paramètres de risque qui s’y associent;
  • décrire les indicateurs de qualité de vie utilisés couramment en HTP; et
  • discuter des plus récentes données pour des stratégies de décision clinique, et de l’impact potentiel sur la qualité de vie.

 

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Janssen; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

1000 - 1100

Toux chronique réfractaire : quand les inhalateurs, les vaporisateurs nasaux et les pilules ne fonctionnent pas

1100 - 1200

Séances simultanées

La voie du rétablissement pour les patients atteints de la COVID-19 et pour leurs prestataires de soins de santé

1100 – 1130

La santé mentale des travailleurs de la santé à l’ère de la pandémie de COVID-19

Dre Shannon Ruzycki, University of Calgary, Calgary, AB

La pandémie de COVID-19 a amplifié le stress personnel et professionnel. Au début, les travailleurs de la santé ont rencontré des menaces uniques à leur bien-être; pendant la pandémie, la perte de soutiens habituels, l’ajout de responsabilités de soins, et d’éducation pour ceux qui ont des enfants, et l’incertitude au travail ont aggravé les fardeaux de santé mentale existants chez les travailleurs de la santé. De plus, ces menaces au bien-être sont réparties de manière inéquitable, avec des disparités documentées pour les Noirs, les Autochtones et les personnes de couleur, les femmes et les travailleurs de la santé de faible statut socio-économique. Dans cet exposé, nous discuterons des facteurs systémiques et individuels qui constituent des menaces au bien-être des travailleurs de la santé, en lien spécifique avec la pandémie de COVID-19, et nous identifierons des moyens fondés sur des données probantes pour améliorer le bien-être.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire comment des caractéristiques démographiques personnelles influencent le bien-être pendant la pandémie de COVID-19;
  • comprendre les différences entre burnout, trouble mental et détresse morale; et
  • énumérer des stratégies systémiques et individuelles fondées sur des données afin d’atténuer les menaces au bien-être pendant la pandémie de COVID-19.
1130 – 1200

Rétablissement fonctionnel des patients hospitalisés pour la COVID-19 : une étude de cohorte prospective

Dre Marla Beauchamp, Université McMaster, Hamilton, ON

Les données émergentes au sujet des séquelles à long terme après la COVID-19 indiquent que de nombreux patients souffrent de symptômes persistants et récurrents, notamment des problèmes de mobilité, la dyspnée et la fatigue. L’étude de cohorte prospective Functional Recovery of Hospitalized Patients with COVID-19 [Rétablissement fonctionnel des patients hospitalisés avec la COVID-19] est une extension du McMaster Multi-Regional COVID-19 Hospital Case Registry (COREG) [Registre multirégional des cas d’hospitalisation pour la COVID-19] afin d’examiner en suivi sur un an le rétablissement fonctionnel de tous les patients COVID-19 admis à l’hôpital dans les régions de Hamilton et de Kitchener-Waterloo. Les résultats mesurés à l’admission, à la sortie et à intervalles de trois mois incluent : mobilité, dyspnée, fatigue, résultats psychosociaux, cognition, spirométrie et qualité de vie liée à la santé. Cette présentation se concentrera sur les résultats préliminaires de la première cohorte de patients inscrits à l’étude. Ces données seront importantes pour comprendre la trajectoire du rétablissement de la maladie et pour éclairer la prise en charge optimale de la réadaptation des patients survivant à une COVID-19 grave.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • citer les données émergentes sur les séquelles de la COVID-19 à long terme; et
  • décrire les données préliminaires sur le parcours du rétablissement fonctionnel après une hospitalisation pour la COVID-19.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit

Dre Marla Beauchamp

Dr. Marla Beauchamp is a Physical Therapist and Assistant Professor in the School of Rehabilitation Science at McMaster University. She is also an Associate Member in the Department of Medicine and holds a tier 2 Canada Research Chair in Mobility, Aging and Chronic Disease. Dr. Beauchamp’s research program is focused on developing evidence-based strategies to improve mobility among older adults, including those with COPD. Her ongoing research is supported by CIHR, AGE-WELL, and the McMaster Institute for Research on Aging.

La prise en charge de la FPI dans la communauté

1100 – 1130

Prendre en charge les symptômes invalidants

Dr Martin Kolb, Université McMaster, Hamilton, ON

La FPI est une maladie évolutive dont les taux de morbidité et de mortalité sont élevés. D’importantes percées ont été réalisées ces dernières années dans le traitement pharmacologique de la FPI, mais la maladie progresse quand même chez la plupart des patients, quoiqu’à un rythme plus lent. Ceci signifie que le traitement des symptômes de FPI (et d’autres maladies pulmonaires fibreuses) demeure un aspect important des soins aux patients.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la nature évolutive des maladies pulmonaires fibreuses, en particulier la FPI;
  • prendre des décisions concernant des traitements pharmacologiques qui affectent la progression de la maladie, par rapport à des interventions visant à contrôler les symptômes; et
  • comprendre les bienfaits potentiels d’une collaboration avec les soins palliatifs à un stade plus précoce de la FPI.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Professionnel

Dr. Martin Kolb

Dr. Martin Kolb is the Moran Campbell Chair and Professor in Respiratory Medicine and Director of the Division of Respirology, McMaster University. His major research interest is fibrotic lung disease, with a particular interest in the role of growth factors and matrix abnormalities in disease progression. He leads activities in biomarker development for lung fibrosis and is a Principal Investigator and steering committee member in numerous ILD clinical trials. Dr. Kolb has authored over 130 peer-reviewed publications on different basic science and clinical topics. He is the Chief Editor of the European Respiratory Journal (2018-2023).

1130 – 1200

Combler les besoins d’oxygène à l’effort et activité physique au fil du temps

Dre Lisa Wickerson, University Health Network, Toronto, ON

Malgré la prévalence de l’oxygénothérapie à domicile en MPI/FPI, il persiste un manque de données spécifiques à la maladie et une hétérogénéité des lignes directrices et pratiques cliniques. Cet exposé présentera un aperçu des besoins en oxygène des personnes ayant la MPI/FPI et un résumé des études récentes sur l’oxygénothérapie en MPI/FPI, puis on discutera des stratégies possibles de prise en charge de l’hypoxémie et de soutien à l’activité physique au cours de la progression de la maladie.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’épidémiologie et l’importance de l’hypoxémie en FPI;
  • discuter des données actuelles et de leurs lacunes, concernant l’oxygénothérapie à long terme, ambulatoire et nocturne en MPI/FPI; et
  • identifier des défis et des stratégies cliniques pour prendre en charge les besoins d’oxygène en FPI et soutenir l’activité physique au fil du temps.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Lisa Wickerson

Dr. Lisa Wickerson is a physical therapist and clinician-investigator in the Lung Transplant Program at the University Health Network. She completed her PhD in Rehabilitation Science examining oxygenation during exercise in interstitial lung disease. Her postdoctoral fellowship at Women’s College Hospital and the University Health Network focused on digital health evaluation and remote rehabilitation monitoring. Her current clinical and research program is centred around optimizing tele-rehabilitation for lung transplant candidates and recipients.

Nouveaux développements en maladie neuromusculaire pédiatrique

1100 - 1130

Nouveaux développements en maladie neuromusculaire pédiatrique : perspective d’une neurologue

Dre Maryam Oskoui, Université McGill, Montréal, QC

Le tableau thérapeutique des maladies neuromusculaires pédiatriques a connu des changements fulgurants, ces récentes années. Nous examinerons les avancées les plus récentes en soulignant le niveau de preuve et les défis propres à la conduite d’essais cliniques concernant des maladies rares. On présentera des options thérapeutiques pour l’amyotrophie spinale et la dystrophie musculaire de Duchenne.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • connaître les options de traitement de l’amyotrophie spinale;
  • décrire les moyens thérapeutiques en élaboration pour la dystrophie musculaire de Duchenne; et
  • décrire les défis liés à la réalisation d’essais cliniques concernant des maladies rares.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Érudit, Expert médical, Professionnel

Dr. Maryam Oskoui

Dr. Maryam Oskoui is the Director of the Pediatric Neurology Division at the Montreal Children’s Hospital. She is Associate Professor in the Departments of Pediatrics and Neuroscience and Associate Member of the Department of Epidemiology and Biostatistics at McGill University. She is a recipient of a Clinical Research Scholar Junior 2 award from the Fonds de recherche du Québec – Santé. Dr. Oskoui serves as an evidence-based methodologist for the American Academy of Neurology and on the scientific and medical advisory board for Muscular Dystrophy Canada. She chairs the Canadian Neuromuscular Disease Registry Spinal Muscular Atrophy Working Group and is an investigator in clinical trials in pediatric neuromuscular disorders.

1130 – 1200

Le portrait changeant de la prise en charge respiratoire chez l’enfant en maladie neuromusculaire

Dre Reshma Amin, The Hospital for Sick Children et Université de Toronto, Toronto, ON

Cet exposé offrira un aperçu des soins respiratoires et de l’évolution naturelle de maladies neuromusculaires telles que l’atrophie musculaire spinale, compte tenu de récentes approbations de thérapies de modification de la maladie, comme le Spinraza et la mise en œuvre du dépistage chez les nouveau-nés en Ontario. La physiopathologie de l’impact des maladies neuromusculaires sur le système respiratoire et sur les troubles respiratoires du sommeil sera abordée. On présentera des données issues d’essais cliniques récents qui mettent en évidence l’impact des thérapies de modification de la maladie sur les maladies neuromusculaires, avec un point de mire sur les résultats respiratoires. En outre, on discutera d’une approche actualisée de la prise en charge respiratoire traditionnelle des personnes atteintes de maladie neuromusculaire.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre l’impact des maladies neuromusculaires sur le système respiratoire et les troubles respiratoires du sommeil;
  • prendre connaissance des données d’essais cliniques récents mettant en évidence l’impact des thérapies de modification de la maladie pour les maladies neuromusculaires sur les résultats respiratoires; et
  • saisir la nécessité d’une approche révisée de la prise en charge respiratoire des maladies neuromusculaires en 2021.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Communicateur, Collaborateur, Érudit, Expert médical, Leader, Promoteur de la santé, Professionnel

Dr. Reshma Amin

Dr. Reshma Amin is the Director of the Long-term Ventilation (LTV) Program at SickKids and an Associate Professor at the University of Toronto. She is also the Program Director for the Sleep Medicine and Long-term Ventilation training program. She is lead author for the Canadian Guidelines for Pediatric Long-term Mechanical Ventilation at home. Her research focuses on improving the impact of LTV on the patient, the family and the healthcare system. She is currently leading a provincial randomized controlled trial to evaluate the impact of an eHealth app for children and adults transitioning home on long-term ventilation on healthcare utilization.

1215 – 1315

Vapotage/cigarette électronique – effets sur la santé pulmonaire

Dre Erika Penz, Université de la Saskatchewan, Saskatoon, SK
Dr Albert A. Rizzo, American Lung Association, Newark, DE, É.-U.

Cet exposé traitera de l’arrivée des systèmes électroniques d’administration par inhalation sur le marché étatsunien et des conséquences de la désinformation, d’une réglementation laxiste, de messages de santé publique contradictoires en ce qui a trait à la réduction des méfaits, de même que des efforts d’éducation et de plaidoyer qui sont déployés afin de contribuer à rectifier la situation.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le développement et l’évolution des systèmes électroniques d’administration de substances par inhalation depuis leur arrivée sur le marché étatsunien;
  • évaluer la préoccupation à l’égard de l’épidémie d’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes, aux États-Unis, et la maladie pulmonaire associée à la cigarette électronique et au vapotage (MPAV/EVALI); et
  • comprendre les mesures de santé publique nécessaires pour prévenir les conséquences médicales de l’utilisation de dispositifs de vapotage.
Dr. Albert A. Rizzo

Dr. Albert A. Rizzo is the Chief Medical Officer for the American Lung Association. He is responsible for ensuring that the American Lung Association uses the best science and medicine to formulate and deliver its mission. He oversees the medical aspects of the organization’s research, education and advocacy arms of its mission. Dr. Rizzo practices at Christiana Care Health System in Newark, Delaware (USA). He is board certified in internal medicine, pulmonary, critical care and sleep medicine and is a clinical assistant professor of medicine at Thomas Jefferson University Medical School in Philadelphia, Pennsylvania (USA).

Points saillants de travaux de jeunes chercheurs

1100 – 1130

Imagerie du poumon et biomarqueurs : pertinence dans la prise en charge de l’asthme sévère

Dre Sarah Svenningsen, Université McMaster, Hamilton, ON

On présentera de nouveaux biomarqueurs tomodensitométriques et d’IRM pour des maladies des voies respiratoires, qui sont pertinents pour la compréhension et la prise de décision clinique ainsi que les recommandations thérapeutiques en asthme sévère; et on passera en revue la littérature scientifique récente.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire et interpréter de nouveaux biomarqueurs tomodensitométriques et d’IRM fonctionnels, en asthme;
  • comprendre les facteurs qui contribuent à des défauts ventilatoires visualisés par IRM en asthme ainsi que leur pertinence clinique; et
  • comprendre le rôle potentiel de l’imagerie pulmonaire dans des décisions cliniques concernant l’asthme et dans les recommandations thérapeutiques.
Dr. Sarah Svenningsen

Dr. Sarah Svenningsen is a translational pulmonary imaging scientist who recently joined McMaster University faculty (2020) as an Assistant Professor in the Department of Medicine (Division of Respirology). She is an Affiliate Scientist at the Firestone Institute for Respiratory Health and The Research Institute of St. Joe’s Hamilton. She graduated with an Honours Specialization degree in Medical Biophysics (2011) and a PhD in Medical Biophysics (2015) at Western University. Her research focuses on the development and application of novel pulmonary imaging methods to better understand complex airways diseases such as asthma and chronic obstructive pulmonary disease. Dr. Svenningsen has authored 46 publications in the fields of pulmonary medicine and medical imaging and has an h-index of 19 (i10-index 31, >1400 citations). She was a Banting Postdoctoral Fellow (2018-2020) and the recipient of the 2017 Charles Polanyi Prize in Physiology/Medicine.

1130 – 1200

L’arbre respiratoire à l’ère de l’anthropocène

Dr Benjamin Smith, Université McGill, Montréal, QC

L’arbre respiratoire est la porte d’entrée des particules inhalées, nocives et thérapeutiques; les variations dans la structure de l’arbre respiratoire sont courantes dans la population générale. Le Dr Smith présentera des recherches récentes suggérant que la variation de la structure arborescente des voies respiratoires pourrait jouer un rôle central dans la susceptibilité clinique aux particules nocives inhalées et, par extension, dans l’efficacité de la pharmacothérapie par inhalation. La compréhension des bases biologiques de la variation de l’arborescence respiratoire peut conduire à des interventions pour favoriser le développement de poumons résistants et leur maintien tout au long de la vie.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • présenter une perspective évolutive sur la structure de l’arbre respiratoire chez l’humain;
  • décrire la variation de la structure originale de l’arbre respiratoire dans la population générale; et
  • mettre cette variation de la structure des voies aériennes en relation avec la susceptibilité à la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur, Expert médical

Dr. Benjamin Smith

Dr. Benjamin Smith is a physician-scientist at the McGill University Health Centre Research Institute. His research program aims to reduce the burden of chronic obstructive lung disease by understanding the heterogeneity of disease susceptibility and impairment. Leveraging contemporary deeply phenotyped cohorts, Dr. Smith uses epidemiological methods to test mechanistic hypotheses in humans (‘translational epidemiology’). His research is supported by the Quebec Health Research Fund (FRQS), the Canadian Institutes of Health Research, and the National Institutes of Health (USA). Dr. Smith’s training is in epidemiology, respiratory medicine, physiology, and mathematics, and was obtained at McGill and Columbia Universities.

1200 - 1215
1215 - 1315

Plénière de clôture

1400 - 1500

Pouvons-nous offrir à nos patients atteints de MPOC une vie meilleure et plus longue grâce à une pharmacothérapie optimale?

Conférencier : Dr Darcy Marciniuk, Université de la Saskatchewan, Saskatoon, SK
Modérateur : Dre Erika Penz, Université de la Saskatchewan, Saskatoon, SK

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les nouveaux résultats publiés dans des rapports sur le traitement pharmacologique par inhalation en MPOC;
  • considérer les résultats sur la mortalité venant d’études récemment publiées; et
  • mettre à profit ces données récentes et réfléchir à leurs implications cliniques pour orienter les patients vers le traitement pharmacologique par inhalation le plus approprié et améliorer les soins et les résultats pour les patients atteints de MPOC.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et GSK; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

1315 - 1330

Mot de la fin et remise des prix du concours d’affiches

Dre Dina Brooks et Dr Paul Hernandez – Conseil d’administration de la SCT

Discussion de panel : La médecine de précision pour l’asthme sévère : quel produit biologique pour quel patient?

945 - 1045

Implications de l’utilisation clinique et pratique efficace de la FeNO dans la pratique au Canada

Jeudi 8 avril

1800 - 1900

Optimiser les résultats des patients grâce à une identification précise de la MPI-FP

Conférencier : Dr. Nathan Hambly, Université McMaster, Hamilton, ON
Modératrice : Dr. Kerri Johannson, Université de Calgary, Calgary, AB

Les maladies pulmonaires interstitielles (MPI) fibrosantes constituent un groupe de troubles pulmonaires caractérisés par une fibrose parenchymateuse. La fibrose représente une dernière voie commune pour des affections qui peuvent trouver leur origine dans des mécanismes physiopathologiques distincts, notamment l’auto-immunité, l’inflammation granulomateuse, l’exposition à des poussières organiques et inorganiques et d’autres agressions. Un sous-ensemble important de patients souffrant d’une MPI fibrosante connaît un déclin clinique, physiologique et radiographique progressif, avec une qualité de vie et une survie à long terme réduites malgré les thérapies conventionnelles. La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est le prototype de la MPI fibrosante, mais d’autres sous-types de MPI se comportent de manière comparable. Au cours de cette présentation, nous décrirons le phénotype de la MPI-FP et les implications de son identification sur la gestion clinique.

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • Décrire le phénotype MPI-FP et identifier la progression chez des patients ayant une maladie pulmonaire interstitielle; et
  • identifier quel patient présente le phénotype MPI-FP dans la pratique clinique et comprendre les options appropriées de traitement.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Boehringer Ingelheim; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

Dr. Nathan Hambly

Dr. Nathan Hambly earned his medical degree at the University of Ottawa (2009) and completed residency training at McMaster University. Thereafter he fulfilled clinical fellowships in pulmonary hypertension and interstitial lung disease at McMaster University, University of Toronto and Royal Brompton Hospital in London, United Kingdom. Dr. Hambly is the Director of the Firestone Institute Pulmonary Hypertension Program, Director of the ILD Fellowship training program at McMaster, and works as a consultant respirologist at St. Joseph’s Healthcare Hamilton. His clinical interests include pulmonary hypertension, interstitial lung disease, and sarcoidosis.

 

1900 - 2000

Redéfinir l’utilisation des CSO en 2021 : données pour appuyer pourquoi et comment nous devrions viser un objectif zéro

Conférencier : Dr Louis-Philippe Boulet, Université Laval, Québec, QC
Modératrice : Dre Krystelle Godbout, Université Laval, Québec, QC

Dans cet exposé, nous présenterons un aperçu de la littérature actuelle au sujet des conséquences cliniques et métaboliques d’une utilisation fréquente ou continue de corticostéroïdes oraux (CSO) pour la prise en charge de l’asthme. Nous discuterons des méthodes pour éviter d’utiliser des CSO et/ou pour en atténuer les effets indésirables. Nous ferons état de stratégies/méthodes pour le sevrage des CSO (procédure et monitorage) chez des patients en asthme sévère, y compris de récentes études examinant précisément comment ceci peut être fait de façon sûre dans la réalité. En outre, nous discuterons de la durabilité de l’effet du traitement après une diminution chez des patients en asthme éosinophile sévère.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les conséquences cliniques et métaboliques d’une utilisation fréquente ou continue de CSO;
  • décrire comment éviter les CSO ou en réduire l’utilisation;
  • évaluer comment procéder pour un sevrage des CSO;
  • décrire une perspective extraite de la réalité, quant à la manière de réaliser une diminution de l’usage de CSO de manière sécuritaire; et
  • comprendre la durabilité de l’effet du traitement après une diminution chez des patients en asthme éosinophile sévère
Dr. Louis-Philippe Boulet

Dr. Louis-Philippe Boulet is a respirologist at the Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec (Quebec Heart and Lung Institute). He is a professor of medicine at Laval University, where he holds a chair in knowledge translation education and prevention in respiratory and cardiorespiratory health. He is a past president of the Canadian Thoracic Society (CTS), is the current chair of the Board of Directors of the Global Initiative for Asthma (GINA), and president of InterAsma, the Global Asthma Association. He has written more than 650 medical publications, including 410 peer-reviewed manuscripts, 43 book chapters and edited/authored 17 medical books.

Vendredi 9 avril

Samedi 10 avril

1800 - 1900

Les mesures de la qualité de vie en HTP et leur intégration dans la prise de décisions cliniques

Conférencier : Dr. Jason Weatherald, Université de Calgary, Calgary, AB
Modératrice : Dr. Lisa Mielniczuk, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, Ottawa, ON

L’hypertension pulmonaire (HTP) entraîne des symptômes progressifs et un risque d’insuffisance cardiaque droite. Les études thérapeutiques se sont largement concentrées sur la capacité d’exercice, l’hémodynamique et les résultats touchant la morbidité à long terme. La qualité de vie est un résultat important pour les patients en HTP, mais sa mesure dans la pratique clinique peut s’avérer difficile. Récemment, l’accent a été mis sur les mesures de la qualité de vie rapportées par les patients afin de guider la prise de décision clinique. Après ce symposium, les participants seront en mesure d’utiliser des outils simples et validés pour mesurer la qualité de vie des patients atteints d’HTP, de comprendre comment la qualité de vie est liée à d’autres variables cliniques et peut être influencée par les thérapies, et de comprendre comment intégrer des outils de qualité de vie à d’autres outils de décision clinique basés sur le risque.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier l’approche actuelle de prise en charge des patients et les paramètres de risque qui s’y associent;
  • décrire les indicateurs de qualité de vie utilisés couramment en HTP; et
  • discuter des plus récentes données pour des stratégies de décision clinique, et de l’impact potentiel sur la qualité de vie.

 

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Janssen; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

945 - 1045

La maladie du déficit en alpha-1 antitrypsine : l’avez-vous écartée?

Conférencier : Dr. Ken Chapman, Université de Toronto, Toronto, ON
Modérateur : Dr. Robert Sandhaus, National Jewish Health, Denver, CO, États-Unis

La maladie pulmonaire causée par le déficit en alpha-1-antitrypsine est généralement diagnostiquée tardivement, ou passe complètement inaperçue. Cette présentation passera en revue les stratégies pratiques de dépistage et de confirmation du diagnostic. On discutera de l’utilisation appropriée de la thérapie d’augmentation ainsi que des preuves à l’appui des recommandations actuelles. Les questions relatives aux soins complets, telles que le dépistage familial, l’éducation du patient et le dépistage des maladies du foie, seront examinées.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la pathogenèse du DAAT comme facteur génétique de risque pour la MPOC;
  • comprendre les plus récentes données sur l’utilisation de la thérapie d’augmentation en DAAT; et
  • dépister efficacement le DAAT à l’aide de ressources et outils canadiens.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Grifols; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

Dr. Ken Chapman

Dr. Chapman is Director of the Asthma and Airway Centre of the University Health Network, President of the Canadian Network for Respiratory Care and Director of the Canadian Registry for Alpha-1 Antitrypsin Deficiency.

A Professor of Medicine at the University of Toronto, Dr. Chapman is an internationally respected researcher and lecturer in the fields of asthma and COPD.  With more that 20,000 citations to his published work, he is in the top 1% of cited medical researchers.

 

Toux chronique réfractaire : quand les inhalateurs, les vaporisateurs nasaux et les pilules ne fonctionnent pas

1400 - 1500

Pouvons-nous offrir à nos patients atteints de MPOC une vie meilleure et plus longue grâce à une pharmacothérapie optimale?

Conférencier : Dr Darcy Marciniuk, Université de la Saskatchewan, Saskatoon, SK
Modérateur : Dre Erika Penz, Université de la Saskatchewan, Saskatoon, SK

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les nouveaux résultats publiés dans des rapports sur le traitement pharmacologique par inhalation en MPOC;
  • considérer les résultats sur la mortalité venant d’études récemment publiées; et
  • mettre à profit ces données récentes et réfléchir à leurs implications cliniques pour orienter les patients vers le traitement pharmacologique par inhalation le plus approprié et améliorer les soins et les résultats pour les patients atteints de MPOC.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et GSK; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

Discussion de panel : La médecine de précision pour l’asthme sévère : quel produit biologique pour quel patient?