Zofia Zysman-Colman, MDCM
Université McGill, Montréal, QC

La pandémie de COVID-19 a perturbé les voies habituelles de prestation des soins de santé dans le monde, que ce soit en limitant l’espace et le personnel disponibles ou en soulevant chez les patients une réticence à se rendre à leurs examens médicaux réguliers, par crainte d’infections croisées. Ces préoccupations ont entraîné un important virage vers des modèles de santé virtuelle. Le monitorage à domicile des maladies pulmonaires, plus précisément le monitorage à distance de la fonction pulmonaire, est devenu une modalité de cybersanté intéressante pour les pneumologues pédiatriques. La mise en œuvre généralisée de la cybersanté a le potentiel de contribuer à un changement de paradigme de la prise en charge des maladies pulmonaires chez l’enfant. Cet exposé abordera les méthodes existantes pour le monitorage à distance des maladies respiratoires, les obstacles à sa mise en œuvre, de même que les avantages et les limites d’une telle approche. On examinera également l’effet sur la qualité des soins perçue par les patients et les prestataires.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • passer en revue les approches du monitorage à distance pour les enfants atteints de maladies respiratoires, avec un point de mire sur l’asthme et la fibrose kystique;
  • analyser les limites du monitorage à distance pour les soins aux enfants atteints de maladies respiratoires pédiatriques; et
  • évaluer l’effet du monitorage à distance sur la qualité des soins perçue par les patients et les prestataires.