Dr Samir Gupta, Université de Toronto, Toronto, ON
Dr. Sachin Pendharkar, Université de Calgary, Calgary, AB

Des tests et traitements inutiles exposent les patients à des préjudices, conduisent à des examens supplémentaires pour des résultats faux positifs et gaspillent des ressources. La campagne Choisir avec soin aide les cliniciens et les patients à aborder le sujet des tests et traitements inutiles. En 2017, dans le cadre de cette campagne, la Société canadienne de thoracologie a publié un article intitulé « Six interventions sur lesquelles les médecins et les patients devraient s’interroger » en médecine respiratoire, dont deux recommandations sur six mettaient en relief l’importance d’un test objectif de la fonction pulmonaire avant l’amorce d’une médication pour des troubles des voies aériennes (une recommandation sur l’asthme et l’autre sur la MPOC). Cette séance pratique offrira aux membres l’occasion de participer à l’initiative Choisir avec soin de la SCT. On présentera des exemples de désapplication, de diverses régions du pays, et des approches possibles à la mise en œuvre d’un test objectif de la fonction pulmonaire (lacunes, conséquences, obstacles, facilitateurs), puis on discutera en petits groupes d’idées proposées pour la désapplication.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître les diverses initiatives ciblant les tests et traitements inutiles en médecine respiratoire au Canada;
  • examiner les lacunes, les conséquences, les obstacles et les facilitateurs du rendement des tests de confirmation de la fonction pulmonaire avant l’amorce d’un traitement contre l’asthme ou la MPOC; et
  • concevoir des interventions de mise en œuvre du test de la fonction pulmonaire fondées sur leurs connaissances des lacunes et obstacles actuels.