Programme scientifique 2019-04-01T19:40:36+00:00

Programme scientifique

Le Programme en un clin d’œil et le Programme préliminaire électronique détaillé du CCSR de 2019 sont maintenant disponibles!

N’oubliez pas de télécharger votre appli mobile CCSR – recherchez CRC-CCSR dans l’App Store ou le Google Play Store! Tout le programme est accessible dans l’appli du Congrès – toutes les informations du programme, y compris les conférenciers, descriptions d’exposés, objectifs d’apprentissage, kiosques d’exposants et descriptions corporatives. Vous aurez toute l’information qu’il vous faut au bout des doigts.

Fort du succès des éditions précédentes, notre programme scientifique interdisciplinaire intéressera les cliniciens, les scientifiques et les éducateurs du domaine respiratoire. Il stimulera la discussion sur les plus importants développements en matière de pratique clinique, de recherche et d’éducation et rehaussera les interactions interprofessionnelles.

À la fin du Congrès, les participants seront davantage en mesure de :

  • appliquer des informations scientifiques à jour et fondées sur des données probantes, pour promouvoir la santé pulmonaire des patients atteints de maladies respiratoires;
  • collaborer avec d’autres dépositaires d’enjeux du domaine de la santé respiratoire par la communication, le partage d’information, le réseautage et le développement de partenariats; et
  • appliquer et intégrer les recherches cliniques récentes sur la prévention, la prise en charge et le traitement des maladies respiratoires.

Le programme scientifique présentera des concepts à la fine pointe et l’actualité de la recherche dans une multitude de perspectives. Il abordera un vaste éventail de sujets relatifs à la santé respiratoire adulte et pédiatrique, à l’asthme, à la MPOC, à la réadaptation pulmonaire, aux soins critiques, à la maladie pleurale, à la MPI, à la médecine du sommeil et plus encore!

  • Jeudi 11 Avril
  • Vendredi 12 Avril
  • Samedi 13 Avril
  • Symposiums codéveloppés
1230 - 1330

Assemblée générale annuelle de la SCT

Les membres de la SCT sont invités à participer à l’assemblée générale de la SCT, tenue conjointement au Congrès le jeudi 11 avril 2019 de 1230 à 1330. La présidente et la trésorière de la SCT présenteront leurs rapports annuels; les membres éliront un nouveau secrétaire au Comité exécutif et ratifieront des nominations au conseil d’administration. Un temps suffisant sera alloué aux questions et réponses et la réunion finira à temps pour que les membres puissent assister à la réception d’ouverture du Congrès. Les membres potentiels sont les bienvenus à l’assemblée générale, pour en savoir plus sur la SCT.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec : Janet Sutherland, directrice générale de la SCT Téléphone : 613-235-6650 (poste 120) | Courriel : jsutherland@cts-sct.ca

1400 – 1500

Plénière

Discours inaugural

Shawn Aaron et Judy King, Coprésidents du Congrès.

Innovations de pointe en greffe de poumon

Dr Shaf Keshavjee, Université de Toronto, Toronto, ON

Depuis la réussite de la toute première greffe de poumon en 1983 à Toronto, le domaine ne cesse d’évoluer. De plus en plus de patients atteints de maladie pulmonaire en phase terminale ont à présent la possibilité de recevoir une greffe de poumon qui leur permet de vivre. Les résultats liés à la survie et à la qualité de vie après une greffe de poumon s’améliorent. Des progrès dans les techniques chirurgicales et les soins postopératoires ont rendu la greffe possible chez des patients plus malades, et les technologies d’assistance respiratoire extracorporelle facilitant le pont vers la greffe de poumon sont devenues chose courante. L’amélioration de l’évaluation, de la préservation et du traitement des poumons de donneurs par perfusion pulmonaire ex vivo a permis de doubler le nombre de greffes de poumon. Nous sommes à l’aube d’une révolution de la transplantation – l’ère de la « médecine personnalisée des organes » et de la capacité d’ingénierie de « super organes » pour arriver à de meilleurs résultats post-greffe.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les indications actuelles de la greffe de poumon;
  • évaluer les capacités actuelles de préservation des poumons et de pont vers la greffe au moyen de technologies de poumon artificiel; et
  • décrire les résultats de pointe de la greffe de poumon et ses orientations futures.
Dr Shaf Keshavjee

Le Dr Shaf Keshavjee est chirurgien thoracique et directeur du Programme de greffe de poumon de Toronto. Il est chirurgien en chef de la Chaire de chirurgie James Wallace McCutcheon de l’University Health Network. Il est également professeur à la Division de la chirurgie thoracique et à l’Institut des biomatériaux et du génie biomédical de l’Université de Toronto, et vice-président de l’innovation de son Département de chirurgie.

1500 – 1530
1530 – 1730

Plénière

AllerGen RCE et Réseau canadien de recherche respiratoire (RCRR) : résultats de recherche 2015-2019

Cohorte canadienne pour la maladie pulmonaire obstructive (CanCOLD) : découvertes scientifiques en MPOC!

Dr Jean Bourbeau, Université McGill, Montréal, QC
Dre Wan Tan, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

CanCOLD est la seule étude populationnelle longitudinale sur la MPOC qui découle de l’étude « Burden of Obstructive Lung Disease » (BOLD), dans le monde. Ce n’est qu’au Canada que cette étude transversale sur la prévalence a été élargie et dotée d’une méthodologie longitudinale s’appuyant sur un suivi prospectif et des mesures détaillées comme des questionnaires, des tests d’effort et de la fonction pulmonaire, l’imagerie par tomodensitométrie et une biobanque. L’étude canadienne BOLD/COLD a commencé à Vancouver et dans quatre autres villes, dont Montréal; puis elle s’est étendue à neuf villes dès sa phase longitudinale (soit CanCOLD), en 2009. En 2018, la période de trois ans de suivi prospectif des sujets de CanCOLD a pris fin. Les résultats des études CanCOLD ont été publiés dans des revues médicales parmi les plus reconnues dans le domaine respiratoire (Lancet Respiratory Medicine, AJRCCM, ERJ, Chest, Thorax, etc.). On a approuvé plus de 50 sous-études collaboratives en partenariat avec le milieu universitaire, notamment le RCRR, et avec l’industrie. Cet exposé présentera un aperçu de l’impact de CanCOLD à ce jour, y compris les connaissances émergentes, les percées et les découvertes.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’étude CanCOLD et son importance en tant que cohorte en MPOC;
  • résumer les réalisations et les défis de l’étude; et
  • résumer l’impact de CanCOLD à ce jour, en termes de connaissances émergentes, de percées et de découvertes.
Dr Jean Bourbeau

Le Dr Jean Bourbeau est pneumologue et professeur titulaire aux Départements de médecine et d’épidémiologie et biostatistique de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Il est directeur du Centre de médecine innovatrice de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) de même que de la Clinique sur la MPOC et de l’Unité de réadaptation pulmonaire de l’Institut thoracique de Montréal (CUSM). Il dirige également le volet MPOC du Réseau en santé respiratoire de la Fondation de recherche du Québec – Santé (FRSQ). Ancien président de la Société canadienne de thoracologie, il est à présent membre du conseil d’administration du Réseau québécois d’éducation en santé respiratoire (RQESR) et du comité scientifique GOLD.

Le Dr Bourbeau est l’auteur de plus de 250 articles publiés dans des revues examinées par des pairs et des chapitres d’ouvrages. Ses travaux et recherches, en particulier sur la MPOC, la réadaptation pulmonaire et les programmes intégrés d’auto-prise en charge des patients en MPOC (« Mieux vivre avec une MPOC : www.mieuxvivreavecunempoc.com) ont eu un impact non seulement sur la recherche, mais également sur la pratique clinique et dans le domaine public, tant au palier national qu’international. Ses autres recherches incluent une étude épidémiologique nationale sur la MPOC (CanCOLD – Cohorte canadienne pour la maladie pulmonaire obstructive).

Dre Wan C Tan

La Dre Wan C. Tan est professeure honoraire au Département de médecine de l’Université de la Colombie-Britannique et à la Division de la médecine respiratoire de l’Hôpital St Paul’s (Vancouver, C.-B). Auparavant, elle a été professeure de médecine à l’Université nationale de Singapore et médecin et pneumologue consultante à l’hôpital de cet établissement. La Dre Tan contribue depuis longtemps aux lignes directrices mondiales sur la prise en charge de l’asthme et de la MPOC. Auteure de plus de 200 articles publiés dans des revues examinées par des pairs, elle est membre de comités éditoriaux et examinatrice pour diverses revues, notamment Respiratory Medicine, le Journal of COPD, le Journal of the IUATLD, Respirology, l’American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine et CHEST. Ses principaux intérêts de recherche concernent l’hospitalisation et la réhospitalisation en MPOC, la caractérisation de la MPOC légère/précoce et les phénotypes éosinophiliques en MPOC. Elle est co-chercheuse principale de l’étude longitudinale CanCOLD [Cohorte canadienne pour la maladie pulmonaire obstructive] – la référence pour la mesure et le phénotypage de la MPOC dans la communauté.

L’étude CHILD : le passé, le présent et l’avenir

Dr Malcolm Sears, Université McMaster, Hamilton, ON
Dre Padmaja Subbarao, Université de Toronto, Toronto, ON

L’étude « Canadian Healthy Infant Longitudinal Development » (CHILD), une étude nationale de cohorte de naissance impliquant près de 3 500 nourrissons, leurs mères et la plupart des pères, est une des plus vastes cohortes populationnelles et l’une des plus étudiées et phénotypées; elle vise à comprendre la diversité des facteurs liés à l’environnement et à l’hôte qui prédisposent à l’asthme et aux allergies. Financée par les IRSC et le Réseau des allergies, des gènes et de l’environnement (AllerGen), et soutenue par celui-ci, cette étude canadienne phare impliquant quelque 50 chercheurs et leurs équipes a généré des connaissances clés sur les facteurs de l’environnement, de la génétique, de la nutrition et du microbiome qui sont associés à ces affections. Les évaluations à l’âge de 5 ans ont été conclues avec un taux de rétention de 90 % et les évaluations de la cohorte des 8-9 ans sont en cours. Notre exposé fera état de nouvelles connaissances tirées de cette étude, en lien avec l’approche sur les origines développementales de la santé et de la maladie (DOHaD), et mettra en relief son importance continue pour la recherche canadienne sur les maladies non transmissibles, en particulier les maladies respiratoires et allergiques, de même que pour le public.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer les lacunes des connaissances sur le développement de l’asthme et des allergies et la raison d’être de l’étude CHILD;
  • présenter des perspectives novatrices sur le développement de l’asthme et des allergies pendant l’enfance, à la lumière de l’étude CHILD; et
  • déterminer le potentiel de continuation de l’étude CHILD, notamment par le biais d’études multidisciplinaires sur les origines développementales de la santé et de la maladie.
Dr Malcolm Sears

Diplômé de médecine de l’Université d’Otago (Dunedin, Nouvelle-Zélande), le professeur Malcolm Sears a reçu sa formation clinique et de recherche à Dunedin ainsi qu’à l’Université de Washington, Seattle. Membre du corps professoral de l’Université d’Otago jusqu’en 1990, il a ensuite été recruté par l’Université McMaster pour diriger ce qui est devenu le Firestone Institute for Respiratory Health. Même s’il a quitté en 2009 le poste de directeur de la recherche de cet établissement, il demeure très impliqué dans la recherche épidémiologique. Le Dr Sears a développé et dirigé les volets sur l’asthme et les allergies de la Dunedin Multidisciplinary Development Study, impliquant 1 000 nourrissons nés en 1972-1973 en Nouvelle-Zélande, en plus d’avoir été directeur fondateur de l’étude « Canadian Healthy Infant Longitudinal Development » (CHILD) amorcée en 2008, avec 3 500 enfants. Il est récipiendaire de nombreuses bourses de recherche d’organismes fédéraux, notamment les IRSC et le Réseau des allergies, des gènes et de l’environnement (AllerGen) pour l’étude CHILD. Auteur de plus de 350 articles et chapitres d’ouvrages examinés par des pairs, il est également associé du Royal Australasian College of Physicians, du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, de l’American Academy of Asthma, Allergy and Immunology et de la Société respiratoire européenne.

Dre Padmaja Subbarao

La Dre Padmaja Subbarao est scientifique principale et pneumologue pédiatrique à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto. Elle est directrice de l’étude « Canadian Healthy Infant Longitudinal Development » (CHILD), pour laquelle elle a été chef de site (Toronto). Elle est également professeure agrégée aux Départements de pédiatrie et de physiologie de l’Université de Toronto.

Récipiendaire d’une Bourse de nouveau chercheur des IRSC pour sa recherche clinique, le laboratoire de la Dre Subbaraio est financé depuis 2005 par les IRSC et le RCE AllerGen. En janvier 2018, à titre de co-chercheuse principale, la Dre Subbarao a obtenu avec les Drs Turvey (principal), Finlay et Kobor une bourse de plusieurs millions de dollars de Génome Canada pour examiner le rôle du microbiome en asthme.

Ses champs d’intérêt incluent l’étude de mesures longitudinales objectives de la fonction pulmonaire dès l’enfance afin d’améliorer le diagnostic et le phénotypage de l’asthme. En examinant les trajectoires longitudinales de la fonction pulmonaire et des symptômes, et en les reliant à des expositions environnementales, elle espère comprendre les origines développementales de la maladie pulmonaire obstructive chronique et les facteurs associés à la persistance et à la rémission.

Changement climatique et pollution de l’air : la nouvelle « normale » et la menace qu’elle représente pour la santé pulmonaire

Dr Chris Carlsten, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

Le changement climatique est de plus en plus documenté. Au Canada, il se manifeste par une hausse des températures, des feux de forêt, des allergènes et des zones de forte pollution. Après des années d’amélioration de la qualité de l’air, cette « nouvelle normale » risque de faire reculer les progrès en santé pulmonaire. Fait particulièrement préoccupant, les expositions associées peuvent être imprévisibles, très élevées par intermittence, et se combiner de manière qui crée des synergies néfastes.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître les tendances des expositions qui sont liées au changement climatique et qui menacent la santé pulmonaire;
  • connaître les efforts actuels visant à comprendre ces tendances et, éventuellement, à les mitiger; et
  • déterminer quelles mesures de mitigation fondées sur des données devraient être recommandées aux patients et aux autorités de la santé.
Dr Chris Carlsten

Chris Carlsten, MD, MPH, est professeur de médecine et chef de la médecine respiratoire à l’Université de la Colombie-Britannique. Il est titulaire de la Chaire Astra-Zeneca et de la Chaire de recherche du Canada sur les maladies pulmonaires professionnelles et environnementales. Directeur de l’Air Pollution Exposure Laboratory et du Centre for Occupational and Environmental Respiratory Disease, il occupe également des postes au Peter Wall Institute for Advanced Studies, à l’École de santé publique et de santé des populations de l’Université de la C.-B. et au Centre for Heart Lung Innovation (anciennement le Centre de recherche James Hogg).

Après des études de premier cycle et de médecine à l’Université Stanford, il a reçu sa formation en médecine interne, professionnelle, pulmonaire et de soins critiques à l’Université de Washington.

Le laboratoire du Dr Carlsten exploite la puissance de la méthodologie de l’exposition humaine contrôlée afin d’examiner les effets sur la santé respiratoire et immunologique de polluants inhalés dans l’environnement et le milieu de travail, en utilisant notamment comme modèles les gaz d’échappement diesel, le cèdre rouge de l’Ouest et les phtalates.

À titre de directeur de la Clinique des maladies pulmonaires professionnelles du Centre pulmonaire (Hôpital général de Vancouver), le Dr Carlsten reçoit des patients affectés par des expositions environnementales ou en milieu de travail qui contribuent à des maladies respiratoires comme la rhinite, l’asthme, la MPOC, la maladie pulmonaire interstitielle, le cancer et la maladie pleurale.

Pour plus d’information, veuillez consulter :

https://pollutionlab.com

https://twitter.com/PollutionLab

1730 – 1930
0700 – 0815

Séance facultative du déjeuner

Défi Génies SCT

Maîtres de cérémonie :
Dr Gerard Cox
Dr David McCormack

Pour l’édition inaugurale de cette compétition, des stagiaires PGY-4/5 de programmes de pneumologie des quatre coins du Canada s’affronteront dans un jeu-questionnaire. Leurs connaissances seront mises à rude épreuve lors de cette séance qui s’annonce fort divertissante!

Objectifs : 

  • Les stagiaires participeront à une compétition de type « jeu-questionnaire »;
  • Leurs connaissances seront testées à l’aide de cas cliniques courants et rares du domaine pulmonaire;
  • Les autres participants à la séance encourageront les stagiaires de leurs programmes respectifs.
0830 - 1000

Plénière et Cérémonie de remise de prix

Conférence émérite IRSC-ISCR/SCT en sciences respiratoires : Traitement de l’infection à TB latente – La sécurité d’abord. Passons à autre chose que l’INH.

L’ISCR et la SCT ont créé leur Prix de conférencier émérite en sciences respiratoires en 2006 afin d’honorer des chercheurs du domaine respiratoire. Les candidatures d’individus du milieu de la recherche respiratoire sont évaluées selon les critères suivants :

  • Impact de la recherche du candidat sur les sciences respiratoires au Canada; mesure dans laquelle le candidat a contribué considérablement à l’avancement des sciences respiratoires au Canada au cours des dix dernières années.
  • Pertinence/application/impact de la recherche du candidat dans le milieu clinique.
  • Démonstration de la force et de la réputation du candidat proposé dans le domaine des sciences respiratoires au Canada.

C’est avec grand plaisir que les IRSC-ISCR et la SCT annoncent que la Conférence émérite de 2019 en sciences respiratoires sera présentée par le Dr Dick Menzies de l’Université McGill. Le Dr Menzies s’implique depuis près de 30 ans dans la recherche sur la tuberculose et dans l’élaboration de politiques et de pratiques sur le diagnostic, le traitement et la prévention aux paliers provincial, national et international. Il est de plus rédacteur de la 7e édition des Normes canadiennes pour la lutte antituberculeuse. Son exposé s’intitule « Traitement de l’infection à TB latente – La sécurité d’abord. Passons à autre chose que l’INH ».

Description de la session
Cet exposé examinera la pathogenèse de la tuberculose (TB) et le fondement du traitement de la TB latente. Nous discuterons du diagnostic et de la prise en charge, y compris du concept de la cascade des soins, en TB latente. Nous aborderons le traitement de la TB latente, notamment la norme actuelle de l’INH pendant 6 à 9 mois, de l’INH/rifampicine pendant 3 à 4 mois et de l’INH/rifapentine pendant 3 mois. Nous discuterons de deux récents essais de la rifampicine sur 4 mois. Enfin, nous comparerons les différentes options de traitement et verrons les arguments à l’appui d’un virage de l’INH vers certains traitements basés sur la rifamycine.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le fondement du traitement de la TB latente;
  • comprendre les différentes options de traitement de la TB latente ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients; et
  • comprendre pourquoi nous devons cesser d’utiliser l’INH comme traitement conventionnel et passer à un régime basé sur la rifampicine ou la rifapentine.
Dr Dick Menzies

Le Dr Rick Menzies a reçu sa formation médicale à l’Université McGill (Montréal) et sa formation spécialisée au Medical College of Pennsylvania (Philadelphie, É.-U.). Il a travaillé deux ans et demi au Lesotho, en Afrique, où il a été exposé (littéralement) pour la première fois à la tuberculose sous toutes ses formes ainsi qu’à tous ses ravages. Il a suivi une formation de sous-spécialité en pneumologie et complété une maîtrise en épidémiologie et biostatistique à l’Université McGill. Il a été directeur médical de l’Institut thoracique de Montréal pendant dix ans (jusqu’en 2002), puis directeur de sa Division de pneumologie pendant neuf ans. Il est à présent directeur de l’Unité d’épidémiologie respiratoire et du Centre de collaboration de l’OMS pour la recherche sur la TB de l’Université McGill.

Le Dr Menzies est impliqué depuis longtemps dans les soins et la recherche sur la tuberculose, à commencer par son expérience au Lesotho, où la maladie est fortement endémique. Depuis son retour à Montréal, il a développé un programme de recherche clinique et épidémiologique sur la tuberculose relié à un vaste service clinique multidisciplinaire de l’Institut thoracique de Montréal et à la Direction régionale de santé publique de Montréal. Il a développé et dirigé des groupes collaboratifs internationaux sur la transmission nosocomiale de la TB, le traitement de la TB multirésistante et le traitement de la TB résistante à l’INH, en plus de vastes essais cliniques randomisés dans neuf pays. Il a été consultant aux programmes nationaux sur la TB en République dominicaine, en Guyane et en Équateur; et, dans le cadre d’une année sabbatique à l’OMS (2014-2015), il a contribué à l’élaboration du Cadre d’action mondial pour la recherche sur la TB. Il a collaboré avec l’OMS et d’autres agences à l’élaboration de lignes directrices sur le traitement de la tuberculose active et latente. Il est également l’auteur de plus de 300 articles examinés par les pairs et de 30 chapitres d’ouvrages sur les résultats de ses recherches.

1000 – 1030
1030 – 1200

Séances simultanées

Revue de l’année de la SCT

Énoncé de position conjoint de la Société canadienne de cardiologie et de la Société canadienne de thoracologie relativement à l’hypertension pulmonaire

Dr Sanjay Mehta, Université de Western Ontario, ON

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier les facteurs de risque de l’HTP et reconnaître les patients atteints d’HTP dans leur pratique;
  • examiner de manière appropriée tout patient chez lequel une HTP est soupçonnée; et
  • discuter des recommandations canadiennes sur l’utilisation des traitements médicaux ciblant l’HTP et des stratégies de prise en charge des patients en HTP.
Dr Sanjay Mehta

Dr. Sanjay Mehta is a Consultant Respirologist and Professor of Medicine at the University of Western Ontario, and Director of the Southwest Ontario Pulmonary Hypertension (PH) Clinic at the London Health Sciences Center in London, Canada. He is currently the Chair of the Pulmonary Hypertension Association of Canada, and a former Chair of the Pulmonary Vascular Disease Committee of the CTS.  Dr. Mehta graduated from McGill University in 1988 before completing fellowships in Respiratory Medicine at McGill University in Montreal (1991-1994) and Harvard University in Boston (1994-1996). Dr. Mehta’s clinical and research interests include PH, pulmonary embolism, cardiopulmonary and exercise physiology, sepsis, ARDS, and endothelial cell biology. 

Les effets du cannabis sur la santé respiratoire

Dr Matthew Stanbrook, Université de Toronto, Toronto, ON

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • être conscientisés quant aux symptômes respiratoires et aux changements de la fonction pulmonaire associés à la consommation de cannabis;
  • comprendre les connaissances actuelles sur les associations entre la consommation de cannabis et le développement de maladies pulmonaires; et
  • connaître les données sur les possibles bienfaits et préjudices de la consommation de cannabis chez les patients ayant des maladies pulmonaires chroniques.
Dr Matthew Stanbrook

Dr. Stanbrook completed medical school, as well as residency training in Internal Medicine and Respirology, at the University of Toronto. He then moved to Boston, where he was the first person to hold the position of Editorial Fellow at The New England Journal of Medicine.  He subsequently returned to Toronto to complete his PhD in Clinical Epidemiology and was appointed to the University of Toronto Faculty of Medicine in 2005.

Dr. Stanbrook is currently appointed as an Associate Professor in the Department of Medicine with cross-appointment to the Institute of Health Policy, Management and Evaluation at the University of Toronto. He is a staff Respirologist at the Asthma & Airway Centre of the University Health Network and an Affiliate Scientist at the Institute for Clinical Evaluative Sciences in Ontario.  In addition, he has served as Deputy Editor of the Canadian Medical Association Journal since 2007 and as an Associate Editor for ACP Journal Club since 2006. His major academic interests include COPD and asthma, e-cigarettes, and medical journalism.

Mise à jour de 2019 sur la pharmacothérapie chez les patients en MPOC

Dr Jean Bourbeau, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la récente mise à jour des recommandations fondées sur les données de la SCT concernant la pharmacothérapie chez les patients en MPOC;
  • appliquer les recommandations sur la pharmacothérapie de maintien pour améliorer les symptômes et la qualité de vie et réduire la fréquence et la sévérité des EAMPOC; et
  • discuter de l’approche et des recommandations canadiennes sur la pharmacothérapie chez les patients en MPOC, à la lumière de la mise à jour GOLD de 2019.
Dr Jean Bourbeau

Le Dr Jean Bourbeau est pneumologue et professeur titulaire aux Départements de médecine et d’épidémiologie et biostatistique de la Faculté de médecine de l’Université McGill. Il est directeur du Centre de médecine innovatrice de l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) de même que de la Clinique sur la MPOC et de l’Unité de réadaptation pulmonaire de l’Institut thoracique de Montréal (CUSM). Il dirige également le volet MPOC du Réseau en santé respiratoire de la Fondation de recherche du Québec – Santé (FRSQ). Ancien président de la Société canadienne de thoracologie, il est à présent membre du conseil d’administration du Réseau québécois d’éducation en santé respiratoire (RQESR) et du comité scientifique GOLD.

Le Dr Bourbeau est l’auteur de plus de 250 articles publiés dans des revues examinées par des pairs et des chapitres d’ouvrages. Ses travaux et recherches, en particulier sur la MPOC, la réadaptation pulmonaire et les programmes intégrés d’auto-prise en charge des patients en MPOC (« Mieux vivre avec une MPOC : www.mieuxvivreavecunempoc.com) ont eu un impact non seulement sur la recherche, mais également sur la pratique clinique et dans le domaine public, tant au palier national qu’international. Ses autres recherches incluent une étude épidémiologique nationale sur la MPOC (CanCOLD – Cohorte canadienne pour la maladie pulmonaire obstructive).

Maladie pleurale

Prise en charge de l’épanchement pleural bénin par cathéter pleural tunnelisé

Dr Kayvan Amjadi, Université d’Ottawa, Ottawa, ON

De nombreux patients en épanchement pleural bénin sont aux prises avec une dyspnée et une toux invalidantes qui ont un sérieux impact sur leur qualité de vie. La vaste majorité de ces patients ont une fonction cardiaque, rénale ou hépatique défaillante et réfractaire à la prise en charge médicale, et souvent accompagnée d’une espérance de vie limitée. La prise en charge de l’épanchement pleural réfractaire permet souvent une diminution significative de la dyspnée et une amélioration marquée de la qualité de vie. La sonde à demeure sert principalement à la prise en charge ambulatoire de l’épanchement pleural malin réfractaire, mais des bienfaits similaires ont récemment été démontrés chez des patients en maladie bénigne. Cet exposé examinera la littérature appuyant l’utilisation de sondes à demeure chez des patients en épanchement pleural bénin, réfractaire et symptomatique.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural secondaire à la maladie cardiaque avancée;
  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural lié à l’insuffisance rénale; et
  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural lié à l’insuffisance hépatique.
Dr Kayvan Amjadi

Dr. Kayvan Amjadi is the Director of Interventional Pulmonology program at The Ottawa Hospital. His main area of research include endoscopic management of pleural disease, central airway obstruction and lung cancer staging.

Prise en charge du mésothéliome : normes de soins actuelles et nouvelles options

Dre Marie-Ève Boucher, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

Malgré son nombre croissant de nouveaux cas ces dernières années, le mésothéliome pleural malin demeure rare. Il occasionne toutefois des taux élevés de mortalité et de morbidité. Par conséquent, de nouvelles options de traitement sont nécessaires pour soulager les symptômes des patients et améliorer leur espérance de vie. Au cours des 30 dernières années, les méthodes de contrôle local ont peu évolué. Cependant, certaines options thérapeutiques systémiques ont progressé. Cet exposé portera sur les normes de soins actuelles pour le mésothéliome pleural et sur les données récentes concernant de possibles nouvelles options de traitement.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer les divers traitements systémiques du mésothéliome pleural;
  • se renseigner sur les nouvelles thérapies possibles et les essais en cours; et
  • mieux gérer des soins palliatifs.
Dre Marie-Ève Boucher

Dr. Boucher has graduated medicine school from Laval University, Quebec. In 2017, she completed a one year fellowship in thoracic oncology at the Institut Gustave Roussy, Villejuif, France. She is currently working as a respirologist at Hôtel-Dieu de Lévis.

Infection pleurale : l’approche américaine

Dr Alex Chee, Beth Israel Deaconess Medical Center, Boston, MA

Cet exposé portera sur la prise en charge actuelle de l’infection pleurale, y compris les dispositifs de drainage pleural, le traitement fibrinolytique et les approches procédurales, en s’appuyant sur une combinaison d’études antérieures, de lignes directrices/énoncés de consensus actuels et d’éléments récents de la littérature scientifique sur les infections pleurales difficiles à traiter.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer les lignes directrices actuelles sur la prise en charge de l’infection pleurale;
  • comprendre des sujets controversés en infection pleurale; et
  • connaître les essais cliniques en cours sur la prise en charge de l’infection pleurale.
Dr Alex Chee


Dr. Chee straddles the US and Canadian health systems, as Assistant Professor at Harvard Medical School and Adjunct Assistant Professor at the University of Calgary. At Site Director of the Combined Harvard Interventional Pulmonology fellowship program, he keeps his finger on the pulse of new technological developments in airway and pleural procedures.

La fragilité en maladie respiratoire

Le concept, sa pertinence et son impact clinique

Dr John Muscedere, Université Queen’s, Kingston, ON

Cet exposé portera sur la fragilité, ses cadres conceptuels, ses méthodes de mesure et son impact sur les résultats cliniques. On verra comment il est possible de mitiger les impacts néfastes de la fragilité sur ces résultats, et comment la communauté de la recherche peut améliorer les données pour favoriser la prise de décisions sur la fragilité.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les concepts de la fragilité et de la vulnérabilité;
  • résumer les cadres conceptuels de la fragilité et ses méthodes de mesure; et
  • résumer l’impact de la fragilité sur les résultats cliniques.
Dr John Muscedere

John Muscedere is a Professor of Medicine at Queen’s University and an Intensivist at Kingston General Hospital in Kingston, Ontario Canada. He is the ICU Research Director for the Department of Critical Care Medicine at Queen’s University is the Scientific Director for the Networks of Centers of Excellence (NCE) funded Canadian Frailty Network whose mission is to improve care for older adults living with frailty.

La fragilité en maladie respiratoire

Dre Lianne Singer, University Health Network, Toronto, ON

Maladie respiratoire et fragilité vont de pair et peuvent former une combinaison dangereuse. Mais comment déterminer si un patient en maladie respiratoire est fragile, et pourquoi s’en soucier? Nous discuterons des mesures de la fragilité du patient en maladie respiratoire, de la prévalence et des implications cliniques de la fragilité, et des manières possibles de réduire le risque de résultats de santé néfastes chez les patients fragiles.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître la fragilité chez des patients en maladie respiratoire;
  • décrire comment la fragilité peut affecter les résultats de santé en maladie respiratoire; et
  • identifier des approches possibles pour atténuer la fragilité ou améliorer la santé chez les patients fragiles.
Dre Lianne Singer

Dr. Singer is Medical Director of the Toronto Lung Transplant Program at University Health Network, Toronto. She is an Associate Professor of Medicine at the University of Toronto with cross-appointments to the Institute of Medical Science and Institute of Health Policy, Management and Evaluation. Her research focuses on health outcomes and clinical innovation in advanced lung disease and organ transplantation.

La réadaptation pulmonaire en fragilité physique chez des personnes atteintes de maladies respiratoires

Dr Didier Saey, Université Laval, Québec, QC

La fragilité est un syndrome clinique important; on estime qu’elle affecte une personne sur dix au-delà de 65 ans. La fragilité est constamment associée à des résultats néfastes comme des réactions indésirables aux médicaments, un déclin de la mobilité, un risque accru de chute, l’apparition d’une incapacité, l’hospitalisation prolongée et la mortalité. Un taux de prévalence de la fragilité de 58 % a été mesuré chez des individus vivant avec la MPOC dans la communauté; dans le cadre d’un programme de réadaptation pulmonaire, plus de 60 % des participants présentaient un certain degré de fragilité. Cet exposé décrira l’impact de la fragilité sur le potentiel de réadaptation fonctionnelle; on tentera de voir si la réadaptation pulmonaire fonctionnelle peut affecter la fragilité liée à diverses maladies respiratoires chroniques, et pour quelles raisons.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’impact de la fragilité sur le potentiel de réadaptation fonctionnelle; et
  • déterminer si la réadaptation pulmonaire fonctionnelle peut affecter la fragilité liée à diverses maladies respiratoires chroniques, et pour quelles raisons.
Dr Didier Saey

Dr. Saey is a full-time professor at the Department of Rehabilitation of Université Laval and a regular researcher at the research center of l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. His research interests focus on muscle function and its role in the decreased of functional capacity and exercise capacity of patients with cardiorespiratory disease. He is also interested in implementation of new interventions and approaches in cardiorespiratory rehabilitation aimed to improving functional status, social participation and quality of life of patients with chronic cardiorespiratory disease.

Oh, bébé : mise à jour sur l’extubation et la prise en charge des malformations congénitales à l’UNSI

Résoudre l’énigme de l’extubation chez les nourrissons très prématurés

Dr Wissam Shalish, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

La ventilation mécanique est une composante vitale de la prise en charge respiratoire initiale des nourrissons très prématurés, mais son utilisation prolongée est associée à d’importants préjudices. Afin de limiter la durée de la ventilation mécanique, les cliniciens s’efforcent d’extuber ces nouveau-nés dès que cela est jugé possible. Malheureusement, le processus d’extubation est très difficile; les pratiques varient grandement et les taux de réintubation sont parmi les plus élevés de tous les groupes d’âge. Cet exposé décrira les complexités de l’extubation des nourrissons très prématurés et tentera de pallier certaines lacunes des connaissances actuelles sur le sujet. Il contribuera à la compréhension de la prévalence, des causes et des conséquences de l’échec de l’extubation et présentera une approche fondée sur des données afin d’évaluer la préparation à l’extubation dans cette population à risque élevé.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la prévalence, les causes et les conséquences de l’échec de l’extubation chez les nourrissons très prématurés; et
  • résumer les données sur l’évaluation de la préparation à l’extubation chez les nourrissons très prématurés.
Dr Wissam Shalish

Dr. Shalish is a faculty member of the division of Neonatology at the Montreal Children’s Hospital. He is also completing a PhD in Experimental Medicine at McGill University, looking at the use of automated analyses of cardiorespiratory signals for the prediction of extubation readiness in extremely preterm infants. His research interests include weaning from mechanical ventilation, prediction of extubation readiness and biomedical signal analysis.

Mise à jour sur la prise en charge de la fistule trachéo-œsophagienne

Dr Tom Kovesi, Children’s Hospital of Eastern Ontario, Ottawa, ON

Un vaste corpus scientifique démontre que la fistule trachéo-œsophagienne congénitale chez le nouveau-né a des conséquences de santé à long terme qui persistent à l’âge adulte. Cette morbidité a été en partie réduite par de nouvelles techniques chirurgicales. Les complications incluent la trachéomalacie et les effets de l’aspiration dus à la dysmotilité œsophagienne, au reflux gastro-œsophagien et/ou à une fistule trachéo-œsophagienne récurrente. Une polémique entoure la question de savoir si certaines complications à long terme comme l’asthme, l’atopie, les anomalies pulmonaires obstructives et restrictives et la bronchite chronique sont associées à l’anomalie congénitale sous-jacente ou à d’autres processus. De récentes études ont révélé des complications insoupçonnées, notamment la paralysie des cordes vocales, la fente laryngée, la sténose œsophagienne congénitale et l’œsophagite éosinophilique. Cette séance mettra en relief les lignes directrices récentes et l’importance des soins et du suivi multidisciplinaires pour ces patients.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître les liens nouvellement établis entre la fistule trachéo-œsophagienne congénitale et d’autres affections;
  • décrire la surveillance et le suivi à long terme des patients ayant une fistule trachéo-œsophagienne; et
  • identifier le besoin d’équipes multidisciplinaires pour le suivi des patients ayant des antécédents de fistule trachéo-œsophagienne.
Dr Tom Kovesi

Dr. Tom Kovesi is a pediatric respirologist at CHEO and is a professor of Pediatrics at the University of Ottawa. He’s past-chair of the Ontario Thoracic Society and the Pediatric Assembly of the CTS. He serves on the executive of the International network on esophageal atresia (INoEA), and on the esophageal atresia respiratory guidelines committee. Dr. Kovesi has published several highly-cited reviews of the long-term complications of Tracheoesophageal Fistula.

Groupe collaboratif canadien sur la hernie diaphragmatique congénitale (HDC) : examen des données nationales et des lignes directrices de consensus sur la prise en charge de la HDC

Cet exposé présentera les recommandations développées par le « Groupe collaboratif canadien sur la hernie diaphragmatique congénitale », un regroupement interdisciplinaire et géographiquement représentatif, concernant la prise en charge des nourrissons ayant une hernie diaphragmatique congénitale (HDC). Les lignes directrices portent sur le continuum complet des soins pour ces nourrissons : diagnostic prénatal, soins hospitaliers spécialisés et suivi à long terme. Elles s’adressent à tous les intervenants ayant soin de nourrissons en HDC, notamment les spécialistes de la médecine fœto-maternelle, les médecins en soins critiques néonatals et pédiatriques, les chirurgiens pédiatriques et sous-spécialistes en pédiatrie ainsi que les pédiatres et autres médecins de soins primaires impliqués dans le suivi à long terme de ce handicap.

Objectifs d’apprentissage:
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre la raison d’être de l’élaboration de lignes directrices de consensus sur la hernie diaphragmatique congénitale (HDC);
  • acquérir une appréciation du processus et des défis associés à l’élaboration de ces lignes directrices; et
  • comprendre les principes de la prise en charge des nourrissons ayant une HDC au stade prénatal, en milieu hospitalier et lors du suivi post-congé.
Dr Pramod Puligandla

Dr. Puligandla is a Professor of Pediatric Surgery, Pediatrics and Surgery at McGill University. He practices the full spectrum of pediatric general and thoracic surgery as well as pediatric critical care medicine at the Montreal Children’s Hospital. His academic interests centre on health services research and he is Co-Director of the Canadian Pediatric Surgery Network (CAPSNet) which collects prospective data for infants with gastroschisis and congenital diaphragmatic hernia from prenatal diagnosis to hospital discharge.

Maladies Pulmonaires Interstitielles: l’approche diagnostique et son apport à la prise en charge

Prise en charge des patients ayant une MPI inclassable

Dre Julie Morisset, Université de Montréal, QC

Cet exposé présentera l’approche diagnostique et la définition de la MPI inclassable. Nous discuterons également des preuves scientifiques et de certaines stratégies cliniques pour la prise en charge des patients ayant une MPI inclassable.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer la prise en charge de la MPI inclassable;
  • prescrire un plan élaboré de soins à des patients ayant une MPI inclassable; et
  • reconnaître les défis cliniques de la prise en charge de la MPI inclassable.
Dre Julie Morisset

Julie Morisset works as a pulmonologist at the Interstitial Lung Disease clinic of the Centre Hospitalier de l’Université de Montréal.  She a clinical researcher interested in the multidisciplinary diagnosis and comprehensive management of ILD.

Cryobiopsies : prêtes pour la gloire?

Dr Marc Fortin, Université Laval, Québec, QC

Les cryobiopsies sont graduellement adoptées dans le bilan diagnostique de la maladie pulmonaire interstitielle. Cet exposé portera sur l’historique, la technique, les risques associés et le rendement diagnostique des cryobiopsies.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le niveau de preuves actuel appuyant l’utilisation clinique des cryobiopsies en MPI;
  • comprendre les risques associés aux cryobiopsies; et
  • connaître le niveau de preuves actuel appuyant l’utilisation clinique des cryobiopsies en MPI.
Dr Marc Fortin

IP fellowship Calgary 2014-2015, IP fellowship Marseille 2016, Staff at Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Quebec since 2016.

Le suivi à long terme de la maladie pulmonaire interstitielle fibrosante

Dre Jolene Fisher, University Health Network, Toronto, ON

Un suivi longitudinal des patients en maladie pulmonaire interstitielle (MPI) fibreuse est essentiel afin de mesurer la progression de la maladie et de guider les décisions relatives à la prise en charge. L’évaluation régulière des symptômes pulmonaires et de la physiologie est déterminante pour la prise de décisions médicales concernant l’amorce ou la modification du régime médicamenteux et le moment de la référence en greffe de poumon et/ou en soins palliatifs. Les patients en MPI fibreuse ont un risque accru de certaines comorbidités respiratoires et non respiratoires, ce qui constitue une importante considération pour le suivi à long terme. Cet exposé résumera les composantes clés du suivi à long terme en MPI fibreuse, notamment la fréquence appropriée des suivis, les symptômes spécifiques à surveiller et les tests objectifs à effectuer périodiquement. Il abordera également la progression de la maladie et son influence sur les décisions relatives à la prise en charge.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • déterminer le moment et la fréquence appropriés du suivi longitudinal en MPI fibreuse, y compris les symptômes et les tests spécifiques à envisager lors de chaque visite;
  • définir la progression de la maladie en MPI fibreuse; et
  • résumer comment la progression de la maladie influence les décisions relatives à la prise en charge des patients en MPI fibreuse.
Dre Jolene Fisher

Dr. Jolene Fisher completed Respirology residency and an Interstitial Lung Disease fellowship at the University of Toronto, where she also received a Master’s of Science in Clinical Epidemiology and Health Care Research. She is currently a Clinician Investigator in the Division of Respirology at the University Health Network and Research Director of the Interstitial Lung Disease Program at the University of Toronto.

1200 – 1330
1200 – 1330

Séance conjointe SCT – CHEST : Bâtir une meilleure équipe en USI : appliquer les leçons d’aujourd’hui à la pratique de demain

Dr Alexander Niven, Mayo Clinic, Rochester, MN

Les erreurs diagnostiques et les préjudices thérapeutiques sont une cause importante de morbidité et de mortalité dans notre système de soins de santé, malgré deux décennies d’efforts internationaux pour combler les lacunes en matière de qualité par des initiatives de sécurité des patients et d’amélioration de la qualité. Cet exposé portera sur les défis qui persistent dans les soins critiques, à la lumière de la littérature récente, et sur les efforts actuels et émergents pour améliorer les résultats des patients et la performance individuelle et d’équipe par l’application systématique d’une structure organisationnelle, de processus, de l’informatique clinique et de la recherche sur les facteurs humains. 

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer les défis à l’efficacité des soins critiques;
  • décrire les facteurs communs influençant la performance individuelle et d’équipe; et
  • identifier des stratégies actuelles et des innovations pour améliorer la performance d’équipe et les résultats de soins de santé en USI.
Dr Alexander Niven

Dr. Niven is the Education Chair for the Critical Care Independent Multispecialty Practice at Mayo Clinic, and also currently serves as the Education Committee Chair for the American College of Chest Physicians (CHEST). A retired Colonel from the United States Army Medical Department, and is a former program director for an Internal Mdicine residency, Chief, Education and Research Division, and Designated Institutional Official. His research interests focus on procedural teaching, simulation based education, and best education strategies to improve individual, team, and system performance in the intensive care unit.

1230 – 1330

Décision sur le Prix du Concours d’affiches de recherche des PCSR

1330 – 1500

Séances simultanées

Approches INSPIRED aux soins en MPOC : leçons apprises du projet collaboratif de mise à l’échelle de la FCASS

Résultats du projet collaboratif de mise à l’échelle INSPIRED : amélioration des soins coordonnés et de l’expérience du patient

M. Neil Drimer, Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé, Ottawa, ON

Le programme d’intervention INSPIRED est une initiative dont l’efficacité est démontrée chez des patients vivant avec la MPOC de modérée à sévère. En 2014-2015, il a été élargi à 19 équipes canadiennes dans le cadre d’un projet collaboratif de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS). Les résultats ont inclus une amélioration de la qualité de vie et une diminution du nombre de visites à l’urgence et de réhospitalisations. En octobre 2017, de concert avec six équipes de 2014-2015, la FCASS a lancé un projet collaboratif de mise à l’échelle afin d’élargir la portée d’INSPIRED pour en faire bénéficier encore plus de patients. Cet exposé présentera les résultats préliminaires du projet collaboratif, notamment des améliorations à l’expérience du patient et à la coordination des soins ainsi que des leçons apprises de la mise à l’échelle d’une innovation en soins de santé.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les résultats préliminaires du projet collaboratif de mise à l’échelle INSPIRED de la Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé;
  • discuter des obstacles et des facilitateurs de la mise à l’échelle d’une innovation en soins de santé; et
  • évaluer le potentiel d’une approche similaire à INSPIRED pour les soins en MPOC dans leur milieu de pratique.
M. Neil Drimer

As a Director of Programs at CFHI, Neil oversees pan-Canadian quality improvement collaboratives, including the Connected Medicine and INSPIRED scale programs. Neil has over 15 years of health system expertise. He managed the Quality Improvement Program at Canadian Forces Health Services, delivered education and client support in Rehab and Mental Health at the Canadian Institute for Health Information, and has extensive clinical experience as an Occupational Therapist in inpatient, ambulatory and community settings.

Intégrer l’approche INSPIRED à la MPOC dans les soins de santé primaires : leçons du terrain

Mme Lily Spanjevic, Joseph Brant Hospital, Burlington, ON
Mme Mélanie Potvin, Joseph Brant Hospital, Burlington, ON
Mme Emily Kitts, Horizon Health Network, Fredericton, N.-B.

INSPIRED est un programme efficace de transition de l’hôpital à la maison qui permet aux patients de prendre en charge leur MPOC à domicile ou dans la communauté. Les patients sont généralement inscrits à ce programme après une hospitalisation pour une exacerbation aiguë de la MPOC. Dans le cadre du projet collaboratif de mise à l’échelle INSPIRED de la FCASS, deux équipes cherchent à cibler des patients pour intervenir avant que s’amorce le cycle hospitalisation/congé de l’hôpital/réhospitalisation. L’Hôpital Joseph Brant (Burlington, Ontario) et l’Horizon Health Network (Nouveau-Brunswick) ont tous deux intégré des programmes d’éducation et d’intervention en MPOC dans leurs soins primaires. Ces programmes visent à intervenir de façon précoce auprès des patients en MPOC en leur fournissant une éducation et un soutien pour leur permettre de rester à la maison ou dans la communauté et limiter leur besoin de services hospitaliers. Cet exposé décrira ces programmes en détail et abordera les leçons apprises de la mise en œuvre d’un programme complet de prise en charge de la maladie chronique en soins primaires.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire le processus de gestion de l’éducation et de services d’extension en MPOC dans le contexte des soins primaires;
  • discuter des obstacles et des facilitateurs de l’approche de soins primaires pour la prise en charge des patients en MPOC; et
  • évaluer d’éventuelles occasions d’intégration de l’éducation et de services d’extension en MPOC dans des équipes de soins primaires locales.
Mme Lily Spanjevic

Lily Spanjevic is a Clinical Nurse Specialist in Geriatrics-Medicine at Joseph Brant Hospital for the past 10 years. She is also the Clinical Lead for the INSPIRED, ICC and Breathe Easy Programs at the hospital as well. She has a cross appointment with the Faculty of Health Sciences, School of Nursing at McMaster University.

Mme Mélanie Potvin

Mélanie is the Director Emergency, Medicine & Integrated Care Services at Joseph Brant Hospital. Melanie is a Registered Nurse with a breath of experience leading inpatient & ambulatory care teams towards integrated care delivery models. She holds a Masters of Business Administration, Bachelor of Science in Nursing, an Executive Health Care Green Belt and has been recognized for her leadership in the National Nursing Week- “Salute to our Heroes” section of the Canadian Hospital News publication.

Mme Emily Kitts

Emily Kitts is a Respiratory Therapist working in Primary Health Care, for the Horizon Health Network, and is the Upstream Project Lead. Emily is particularly interested in how multidisciplinary teams can collaborate with patients and their families to identify and fill gaps in COPD prevention, screening, education and care.

L’impact d’INSPIRED sur l’expérience des soins et de la qualité pour le patient et sa famille

M. Scott Bailey, Joseph Brant Hospital, Burlington, ON
M. Jacques Dalpé, Horizon Health Network, Fredericton, N.-B.

INSPIRED est un modèle de soins pour la transition de l’hôpital à la maison ciblant les patients en MPOC de modérée à sévère. Il permet aux patients de prendre en charge leur maladie à domicile ou dans la communauté. La réussite du programme repose en grande partie sur le partenariat entre les fournisseurs et les patients. Les patients participent à la détermination de leurs objectifs de soins et sont habilités à prendre en charge leur maladie. Afin de s’assurer que le programme continue de répondre aux besoins des patients au gré de son évolution et de son application à d’autres secteurs (comme les soins primaires), les équipes collaborent avec des patients partenaires tout au long de la mise en œuvre. Cette séance présentera l’expérience de deux patients partenaires.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les bienfaits de l’implication des patients dans la prise en charge de la maladie chronique;
  • reconnaître l’importance de collaborer avec des patients partenaires à la mise en œuvre du programme; et
  • appliquer les leçons apprises du partenariat entre les patients et les fournisseurs du programme INSPIRED pour la conception et la mise en œuvre d’autres programmes.
M. Scott Bailey

Scott Bailey has a beautiful and understanding wife and five beautiful daughters. His has an athletic family with everyone playing sports. His daughter Autumn plays volleyball for Team Canada. Scott played baseball for Team Canada at the 25th World Championships and still plays softball and golfs. He gave up hardball because the longer base paths were harder to run with his COPD. He is a patient with the Caroline Family Health Team.

M. Jacques Dalpé

Jacques Dalpe loves music, and does mountain biking, walking and hiking on trails all year round! He enjoys spending time with the grandkids, and is always helping his friends with any projects that they might have on the go, in addition to working full time. He also has COPD.

Séance conjointe SCT – SRE Exacerbations et infection en asthme : besoin de meilleurs outils pour le diagnosis, le traitement et la prévention

Dr Tobias Welte, président de la SER

L’infection virale est le plus important déclencheur des exacerbations, tant en asthme qu’en MPOC. Cet exposé portera sur des mesures préventives (comme les recommandations d’hygiène générales), stratégies de vaccination, approches diagnostiques et possibles stratégies de traitement. On examinera également les tendances futures de l’amélioration des résultats.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître l’hygiène des mains et les stratégies de vaccination en tant que mesures de prévention;
  • comprendre les approches diagnostiques; et
  • décrire les tendances futures des stratégies de traitement.
Dr Tobias Welte

Professor Welte is the President of the European Respiratory Society. He leads a multicentre research group focusing on the epidemiology, diagnosis and management of respiratory infections and the pathophysiology and treatment of obstructive airway disease. He has published around 800 papers in peer-reviewed journals and contributed to chapters in over 150 books.

Atelier de test d’exercice cardiopulmonaire : éléments de base et perles

Dr François Maltais, Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, QC
Dr Alberto Neder, Université Queen’s, Kingston, ON
Dr Nha Voduc, Université d’Ottawa, Ottawa, ON

Par une approche pratique fondée sur des études de cas, cette séance très interactive vous permettra d’améliorer votre compréhension et votre expertise concernant l’Épreuve d’effort cardiopulmonaire (CPET). Les débutants s’intéresseront à la présentation des principes élémentaires et aux cas présentés; et tous les participants apprécieront les exemples plus complexes et les perles que partageront des experts de renom. Les conférenciers feront état de leurs évaluations et avis d’experts, ce qui vous permettra de peaufiner votre interprétation et votre compréhension.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire la physiologie normale de l’exercice et les tendances de la réponse à l’exercice;
  • décrire les indications, les limites et l’utilité du CPET en contexte clinique; et
  • formuler une interprétation précise d’un CPET, éclairée par les données, da
Dr François Maltais

Le docteur Maltais est pneumologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université Laval. Il a été (2004-2009) chercheur national du Fonds de la recherche en santé du Québec (F.R.S.Q.).  Il s’intéresse particulièrement à la physiopathologie de l’intolérance à l’effort dans la maladie pulmonaire obstructive chronique et la réadaptation respiratoire. Ses travaux de recherche portent également sur la dysfonction musculaire périphérique qui accompagne cette maladie. Sa recherche est subventionnée par les Instituts de recherche en santé du Canada (I.R.S.C.). La Société Européenne de Pneumologie lui a remis en 2006 le Prix Romain Pauwels, et en 2016 la médaille d’or en MPOC, en reconnaissance de sa contribution remarquable dans le domaine de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Il est titulaire de la Chaire de Recherche sur la MPOC à l’Université Laval. Il est l’auteur de plus de 250 publications scientifiques et a donné au-delà de 125 conférences dans des congrès nationaux et internationaux.

Il est directeur du programme de réadaptation respiratoire de l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec depuis 1998 et directeur de la recherche en pneumologie depuis la même année.

 

Dr Alberto Neder

Dr. Neder is a Professor of Division of Respirology and Sleep Medicine at Queen’s University. He is the Medical Director of the Clinical Exercise Physiology Laboratory at the Kingston General Hospital and the Pulmonary Function Laboratory at the Hotel Dieu Hospital in Kingston, Ontario, Canada.

Dr Nha Voduc

Nha Voduc completed his Respirology training at Queen’s University. He is currently an associate professor and program director of the Respirology training program at the University of Ottawa and medical director of the pulmonary function lab at the Ottawa Hospital. His academic interests include cardiopulmonary exercise testing and medical education.

La prestation de la réadaptation pulmonaire en situation complexe

Le scénario complexe de la réadaptation précoce après une exacerbation aiguë de la MPOC : comment l’approcher?

Dre Tania Janaudis-Ferreira, Université McGill, Montréal, QC

Au cours des dernières années, le nombre d’études portant sur les effets de la réadaptation pulmonaire (RP) lors d’une exacerbation aiguë de la MPOC (EAMPOC) ou immédiatement après celle-ci a augmenté considérablement, et des lignes directrices internationales ont recommandé la participation à la RP dans les quatre semaines suivant le congé de l’hôpital. Chez les patients ayant complété la RP après une EAMPOC, les bienfaits observés incluent une tolérance accrue à l’exercice, une meilleure qualité de vie liée à la santé, une meilleure humeur et un risque réduit de réhospitalisation. Or de récentes études ont révélé de faibles taux de référence, d’adhésion et de complétion en lien avec la RP post-EAMPOC précoce. Par conséquent, même si des lignes directrices recommandent la RP post-EAMPOC, il est essentiel d’optimiser le processus de référence et le modèle de prestation afin d’accroître son acceptabilité pour les patients tout en maintenant ses effets cliniques remarquables.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • présenter un aperçu des données sur les bienfaits de la réadaptation pulmonaire précoce à la suite d’une EAMPOC;
  • aborder les enjeux entourant la prestation de la réadaptation pulmonaire post-EAMPOC précoce; et
  • discuter de solutions possibles pour une intervention plus acceptable chez les patients en post-EAMPOC.
Dre Tania Janaudis-Ferreira

Dr. Tania Janaudis-Ferreira is an Assistant Professor with the School of Physical and Occupational Therapy at McGill University and a Junior Scientist with the Research Institute of the McGill University Health Centre. The overall goal of Dr. Janaudis-Ferreira’s research program is to improve care and rehabilitation outcomes of individuals with chronic lung disease and transplant candidates and recipients.

Prise en charge de la multimorbidité en réadaptation pulmonaire

Dr Claude Poirier, Université de Montréal, Montréal, QC

D’ici 2020, la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) arrivera au troisième rang des causes de mortalité. Diverses comorbidités extrapulmonaires influencent les soins aux patients en MPOC : maladie cardiaque coronarienne, insuffisance cardiaque et cancer du poumon, thromboembolie veineuse systémique, anxiété, dépression, ostéoporose, obésité, syndrome métabolique, diabète, trouble du sommeil et anémie. Toutes ces maladies potentialisent la morbidité en MPOC, accroissent le nombre d’hospitalisations et le recours aux soins de santé et contribuent à un pronostic peu encourageant. Les comorbidités sont un défi pour les soins en MPOC; elles doivent être évaluées et traitées adéquatement.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • discuter de la prévalence des comorbidités en MPOC;
  • expliquer l’impact des comorbidités sur le pronostic de la MPOC; et
  • proposer une approche intégrative aux soins en MPOC.
Dr Claude Poirier

Dr. Claude Poirier is a respirologist at the Centre Hospitalier de l’Université de Montréal, in Montréal. He did his fellowship in pulmonary rehabilitation, and did open the CHUM Rehab centre in 2005. In November 2017, he did open the first large community-based rehabilitation centre in Montréal, the INSPIR’ER centre.

Recherche et soins en réadaptation pulmonaire pour des populations sous-desservies

Dre Pat Camp, Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

La réadaptation pulmonaire est une composante clé de la prise en charge de la maladie chronique chez les personnes ayant la MPOC et d’autres maladies respiratoires chroniques. Il est reconnu que le nombre de programmes de réadaptation pulmonaire est insuffisant au Canada, mais certains groupes peuvent être particulièrement vulnérables à l’iniquité des soins. Cet exposé portera sur la recherche en matière de réadaptation pulmonaire et sur sa prestation dans des populations sous-desservies, notamment les communautés autochtones, les réfugiés, les nouveaux arrivants et d’autres groupes potentiellement sous-desservis.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître la distribution inéquitable des services de réadaptation pulmonaire au Canada;
  • comprendre les résultats clés de la recherche et les projets de recherche émergents pour résoudre le problème; et
  • définir leur propre rôle dans la prestation de services optimaux de réadaptation pulmonaire aux populations sous-desservies.
Dre Pat Camp

Dr. Camp is an Associate Professor in the Faculty of Medicine at the University of British Columbia. Her research focuses on pulmonary rehabilitation, with a specific interest in rehabilitation for individuals with an acute exacerbation of COPD, and rehabilitation and lung health for Indigenous peoples in Canada.

Qui veut dormir? Point de mire sur les données actuelles et le sommeil dans des sous-populations pédiatriques

Diagnostic d’apnée obstructive du sommeil pédiatrique : situation actuelle et tendances émergentes

Dre Joanna MacLean, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

Cet exposé fera état de la situation actuelle du diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil pédiatrique au Canada et dans le monde, notamment en évaluant les outils diagnostiques actuels. Reconnaissant les limites de ces outils, on présentera de nouvelles approches et les données qui les appuient.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comparer différentes approches au diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil pédiatrique;
  • déterminer la meilleure approche au diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil pédiatrique dans un contexte donné; et
  • envisager de nouveaux outils pour aider au diagnostic de l’apnée obstructive du sommeil.
Dre Joanna MacLean

Joanna MacLean is an Associate Professor and Clinician-Scientist in the Department of Pediatrics at the University of Alberta and the Medical Director of the Pediatric Sleep Laboratory at the Stollery Children’s Hospital. Her research interests focus on the development of sleep and breathing in early life and the impact of altered sleep breathing on subsequent health outcomes.

Impact de la perturbation du sommeil à l’âge préscolaire sur l’apprentissage et le comportement : résultats de l’étude CHILD

Dr Piush Mandhane, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

L’étude CHILD est l’une des plus grandes cohortes de naissance au Canada. Son site d’Edmonton s’intéresse spécifiquement à l’impact du sommeil sur l’apprentissage et le comportement pendant la petite enfance. Outre l’évaluation exhaustive de l’étude CHILD, le site d’Edmonton a procédé à des tests de polysomnographie à domicile à l’âge d’un an et a demandé aux parents de remplir des questionnaires trimestriels validés sur le sommeil de leur enfant dès l’âge de trois mois.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les structures normales du sommeil au cours des cinq premières années de la vie;
  • comprendre l’impact de la perturbation du sommeil sur l’apprentissage et le comportement pendant l’enfance; et
  • reconnaître l’enfant ayant besoin d’une évaluation plus approfondie de son sommeil.
Dr Piush Mandhane

Dr. Mandhane is a pediatric respirologist with a PhD in clinical epidemiology and biostatistics. He is one of the CHILD study principal investigators and the CHILD study Edmonton site leader.

Dr. Mandhane’s research focus is examing childhood sleep and sleep disruption among the CHILD study participants.

Un lourd sommeil : le sommeil et l’obésité

Dre Sherri Katz, Children’s Hospital of Eastern Ontario, Ottawa, ON

Cet exposé mettra en relief les caractéristiques particulières des troubles respiratoires du sommeil chez l’enfant atteint d’obésité. On examinera la physiopathologie et les mérites relatifs de diverses stratégies de test diagnostique. On discutera également des comorbidités des troubles respiratoires du sommeil chez l’enfant atteint d’obésité et des résultats du traitement par ventilation non invasive, avec un point de mire particulier sur les données d’une récente étude canadienne de cohorte prospective multicentrique dans cette population.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • discuter des mérites relatifs de divers tests diagnostiques des troubles respiratoires du sommeil chez l’enfant atteint d’obésité;
  • reconnaître les comorbidités associées à l’obésité et à l’apnée obstructive du sommeil concomitante pendant l’enfance; et
  • résumer les résultats de la ventilation non invasive chez l’enfant atteint d’obésité et d’apnée obstructive du sommeil, avec un point de mire sur ceux d’études canadiennes récentes.
Dre Sherri Katz

Dr. Sherri Katz is a Pediatric Respirologist, Acting Chief of the Division of Pediatric Respirology and Director of the Sleep Laboratory at the Children’s Hospital of Eastern Ontario, as well as Associate Professor of Medicine at the University of Ottawa. She is a Senior Scientist at the Children’s Hospital of Eastern Ontario Research Institute and is the principal investigator of several multicentre studies evaluating respiratory technologies including non-invasive ventilation in children with obesity and lung volume recruitment in children with neuromuscular diseases. She is also a wife and proud Mom of two daughters.

1500 – 1530
1530 - 1700

Séances d’affiches avec modérateur

0700 – 0730

Facultatif : Cours/marche pour le plaisir

0730 – 0830
0830 – 1000

Séances simultanées

Soins palliatifs avancés et fin de vie

Le retrait du respirateur artificiel : individualisme ou décision partagée?

Dre Louise Chartrand, Université du Manitoba, Winnipeg, MB

La Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé de l’Ontario (Canada) régit les prises de décisions médicales. Ce faisant, elle fournit des indications sur la façon dont les décisions de fin de vie devraient être prises. Cette loi avait pour buts d’assurer et de protéger l’autonomie du patient et d’éviter le paternalisme médical, en particulier en fin de vie. Cet exposé avancera que la Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé de l’Ontario contribue à favoriser l’individualisme et qu’en conséquence, elle rend improbable la mise en œuvre d’un modèle de décision partagée. Plus spécifiquement, dans sa forme actuelle, la Loi de 1996 sur le consentement aux soins de santé accorde à un mandataire le pouvoir de décider au nom d’une personne considérée comme incapable. Toutefois, elle a également pour effet que ce mandataire est la seule personne à porter le poids de la décision. Cette position sera appuyée par une description qualitative de trois cas que la Dre Chartrand a rencontrés en six mois de travail à l’unité des soins intensifs (USI) d’un hôpital ontarien. L’exposé proposera une réflexion sur les conséquences du recours à un mandataire spécial dans le contexte du retrait du respirateur artificiel.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • faire la différence entre l’individualisme et l’autonomie;
  • faire la différence entre une prise de décision individuelle et partagée; et
  • proposer de nouvelles façons d’améliorer la prise de décision concernant le retrait du respirateur artificiel.
Dre Louise Chartrand

TBA

Le rôle de la famille dans les soins critiques : équilibrer le fardeau et les bienfaits pour le patient et sa famille

Mme Tania Larsen, London Health Sciences Centre, London, ON

La maladie critique et les interventions qui s’y associent créent des déficits physiques, psychologiques et cognitifs à long terme qui persistent bien au-delà du congé de l’hôpital. Il est de plus en plus reconnu que les survivants de maladies critiques mais également les membres de leur famille peuvent ressentir les effets de ces symptômes néfastes après le congé de l’hôpital. Cet exposé abordera le rôle évolutif de la famille dans les soins critiques et mettra en relief les défis associés au soutien optimal des patients et de leur famille dans le processus de rétablissement d’une maladie critique.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire la gamme de symptômes négatifs persistants associés au rétablissement d’une maladie critique, tant pour les patients que pour leur famille;
  • décrire le rôle émergent de la famille dans la médecine des soins critiques; et
  • mettre en relief les défis associés au soutien optimal des patients et de leur famille dans le processus de rétablissement d’une maladie critique.
Mme Tania Larsen

Tania Larsen graduated from Western University with a BSc Physical Therapy in 2003, a MSC in 2006 and a PhD in 2018. She works as a physiotherapist at London Health Sciences Centre and also as a Lecturer within the school of Physical Therapy at Western University.

Un soupir de soulagement : prise en charge palliative de la dyspnée et de la toux en MPI avancée

Dre Charlene Fell, Université de Calgary, Calgary, AB

À mesure que progressent les maladies pulmonaires interstitielles, les patients souffrent de dyspnée et de toux progressives, débilitantes et pénibles. Dans cette séance, vous apprendrez à connaître les mécanismes qui entraînent la dyspnée et la toux, les techniques pharmacologiques et non pharmacologiques pour répondre à ces symptômes des patients en MPI avancée, de même que les données à l’appui de ces pratiques. Nous aborderons également les effets secondaires et les pièges potentiels.

Nous mettrons l’accent sur une approche collaborative et multidisciplinaire pour la prise en charge de la dyspnée et de la toux chez le patient en MPI avancée.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier les mécanismes physiologiques sous-jacents à la dyspnée et à la toux chez les patients en MPI avancée;
  • miser sur des stratégies non pharmacologiques et pharmacologiques pour gérer la dyspnée et la toux chez des patients en MPI avancée; et
  • discuter des avantages d’une approche multidisciplinaire à la prise en charge de la dyspnée et de la toux chez des patients en MPI avancée.
Dre Charlene Fell

TBA

Séance conjointe SCT/ATS : résoudre l’énigme des disparités en asthme

Dr Juan Celedón, Université de Pittsburgh, Pittsburgh, PA

L’asthme est la maladie respiratoire chronique la plus répandue et un important problème de santé publique dans les pays à revenu élevé. Aux États-Unis et au Canada, les individus désavantagés sur le plan économique et les membres de certains groupes de minorités raciales ou ethniques sont affectés de manière disproportionnée par l’asthme. Ces disparités de santé liées à l’asthme sont multifactorielles et impliquent des interactions complexes entre l’hérédité et l’environnement. Dans cet exposé, on évaluera de manière critique des résultats de recherche novateurs suggérant des rôles causaux entre la variation génétique et épigénétique, le stress psychosocial, la carence en vitamine D et l’obésité en asthme dans des populations sous-desservies. On discutera également d’approches réalisables afin de réduire les disparités de santé liées à l’asthme.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer la génétique et l’épigénétique de l’asthme dans des populations minoritaires;
  • évaluer l’impact de facteurs de risque environnementaux et comportementaux sur l’asthme; et
  • discuter de nouvelles approches afin de réduire les disparités des soins de santé en asthme.
Dr Juan Celedón

Dr. Celedón is the Niels K. Jerne Professor of Pediatrics and Medicine, and Division Chief of Pediatric Pulmonary Medicine at the University of Pittsburgh. His research goals are to identify genetic and environmental determinants of airway diseases. He leads NIH- funded projects on the genetics and epidemiology of asthma, and a clinical trial of vitamin D supplementation to prevent asthma attacks in children.

Habiletés de communication pour l’éducation des patients au 21e siècle

Dre Judy King, Université d’Ottawa, Ottawa, ON
Mme Cinde Little, Community Pediatric Asthma Service, Calgary, AB
Mme Colleeen Makarowski, University Lung Clinic, Edmonton, AB

Pourquoi les patients ne suivent-ils pas tous les conseils de leurs professionnels de la santé? Certes, des habiletés de communication et divers outils pédagogiques sont utiles, mais il s’agit d’une question complexe à laquelle il n’y a pas qu’une réponse. En réponse aux changements dans leur milieu de travail et à l’accès facile à l’information sur la santé pour tous les usagers du système de soins, les éducateurs en matière de santé doivent être flexibles et adopter de nouvelles méthodes pour livrer leurs messages. Lors de cet atelier interactif, nous examinerons les obstacles à l’éducation sur la santé pour les professionnels de la santé et les apprenants. La séance combinera des exposés, du travail de groupe et un partage d’idées. Les sujets abordés incluront l’application des connaissances, la littératie en santé, les outils novateurs, les changements en milieu de travail et des stratégies pour tous, y compris les apprenants du 21e siècle.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier un aspect de leurs interventions d’éducation des patients qu’ils pourraient améliorer afin de devenir des praticiens plus centrés sur les clients/patients;
  • énumérer de possibles solutions pour abolir les obstacles actuels à la réception de messages éducatifs efficaces par les clients/patients dans leur milieu de travail; et
  • lancer un remue-méninges dans leur milieu de travail afin d’identifier les obstacles que rencontrent les professionnels de la santé dans la prestation d’une éducation efficace aux patients et de trouver de possibles solutions.
Dre Judy King

Dr. Judy King is a physiotherapist and associate professor in the physiotherapy program at the University of Ottawa in Canada. Her patient centred research is in the area of patient education, specifically as it relates to chronic disease management, for people living with chronic cardiac and respiratory conditions. As well as her research, teaching and service activities she maintains a clinical position at The Ottawa Hospital in the Intensive Care Unit.

Mme Cinde Little

Cinde has been working as a respiratory educator for the past 24 years. She was instrumental in the implementation of the Smoking Cessation Counselling workshop for the University of Calgary medical school curriculum. She is currently an education consultant for the Community Pediatric Asthma Service in Calgary, Alberta. As well, Cinde is a trainer for the nationally recognized RespTrec program which prepares health professionals to become Certified Respiratory Educators.

Mme Colleen Makarowski

Colleen Makarowski is a Certified Respiratory Educator currently working at University Lung Clinic supporting lung specialists in asthma and COPD specific clinics as well as a role with primary care supporting a family physician. Colleen trained as a Respiratory Therapist in Edmonton and has worked in a variety of provinces and roles over the past 30 years. The CRE role has provided Colleen the opportunity to expand the role of Respiratory Therapy by having more direct patient-centred care and interactions.

Pas si rares : l’art de démystifier des maladies moins courantes en sachant où et comment chercher

Lignes directrices pour le diagnostic et le traitement de la dyskinésie ciliaire primaire

Dr Adam Shapiro, Hôpital de Montréal pour enfants, Montréal, QC

Cet exposé présentera de façon sommaire les récentes lignes directrices de pratique clinique de l’American Thoracic Society sur le diagnostic de la dyskinésie ciliaire primaire (DCP), et un aperçu de l’énoncé de consensus de la Fondation de la DCP sur les traitements recommandés pour les patients en DCP.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître le phénotype clinique rencontré en DCP classique et les circonstances propices à une investigation concernant cette maladie rare;
  • comprendre les limites du dépistage clinique de la DCP et les tests recommandés à l’heure actuelle en Amérique du Nord; et
  • connaître les traitements recommandés pour la prise en charge aiguë et chronique de la DCP.
Dr Adam Shapiro

Dr. Shapiro is an assistant professor in Pediatric Respiratory Medicine at the Montreal Children’s Hospital, where he runs the only clinic for Primary Ciliary Dyskinesia in Quebec. He is also the chair of the American Thoracic Society clinical guidelines committee on diagnosis of PCD. Dr. Shapiro also served as the Medical Director of the PCD Foundation Clinical and Research Center Network.

Mise à jour sur la maladie pulmonaire interstitielle pédiatrique

Dre Sharon Dell, Hôpital pour enfants malades, Toronto, ON

La maladie pulmonaire interstitielle pédiatrique (MPIP) est rare, mais elle est associée au taux de mortalité le plus élevé de toutes les maladies pulmonaires chroniques pédiatriques. Des réseaux multicentriques de recherche clinique ont fourni l’infrastructure nécessaire à des percées dans ce domaine. Des techniques modernes de séquençage génomique ont révélé de nouveaux mécanismes de maladie en MPIP. Cet exposé passera en revue les notions élémentaires de l’épidémiologie, du diagnostic et de la prise en charge de la MPIP et présentera la littérature récente sur les percées dans ce domaine.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • connaître la classification de la MPIP par groupe d’âge;
  • reconnaître les manifestations cliniques et le pronostic de l’hyperplasie des cellules neuroendocrines du nourrisson (NEHI), de la glycogénose interstitielle pulmonaire (PIG), du déficit en ABCA3 et d’autres formes de MPIP à l’aide de la littérature récente; et
  • connaître les nouveautés en MPIP.
Dre Sharon Dell

Dr. Sharon Dell, BEng, MD, FRCPC is a pediatric respirologist and senior associate scientist in the Research Institute at the Hospital for Sick Children in Toronto, Canada. She is also a Full Professor in the Department of Pediatrics and past director (2010-2016) of the Clinical Epidemiology and Health Care Research MSc/PhD graduate program in the Institute of Health Policy Management & Evaluation at the University of Toronto. Dr. Dell divides her time between conducting research and clinical care, leading sub-specialty clinics in primary ciliary dyskinesia (PCD), Children’s Interstitial Lung Disease (ChILD) (including pulmonary vasculitis) and severe asthma.

Le dépistage génétique en MPI pédiatrique

Dr Lawrence Nogee, Johns Hopkins University School of Medicine, Baltimore, MD

Cet exposé abordera les caractéristiques cliniques et de laboratoire qui sont spécifiques aux maladies pulmonaires interstitielles (diffuses) chez l’enfant, avec un point de mire sur la reconnaissance des troubles susceptibles d’avoir un fondement génétique et sur leurs tendances héréditaires. On s’intéressera particulièrement aux troubles liés au système surfactant, tout en examinant des troubles plus récemment reconnus comme impliquant d’autres systèmes d’organes. On abordera les aspects pratiques du dépistage génétique, notamment ses avantages et ses inconvénients, la sélection des tests appropriés selon le phénotype clinique, l’interprétation des résultats du dépistage génétique, le rôle du séquençage de l’exome ou du génome entier et les étapes ultérieures à un résultat de dépistage négatif ou ambigu.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier au moins deux manifestations cliniques typiques chez l’enfant en maladie pulmonaire diffuse qui inciteraient à envisager un dépistage génétique;
  • expliquer les différences entre le dépistage de gènes ciblés, les panels de nouvelle génération et le séquençage de l’exome entier; et
  • nommer au moins deux avantages et une limite du dépistage génétique pour le diagnostic de la maladie pulmonaire interstitielle pédiatrique.
Dr Lawrence Nogee

Lawrence Nogee, M.D is a Professor of Pediatrics and an Attending Neonatologist at Johns Hopkins University School of Medicine in Baltimore, MD, USA. His clinical interests focus on neonatal lung diseases, particularly the treatment of respiratory distress syndrome, bronchopulmonary dysplasia and pulmonary hypertension. His research interests have focused on genetic mechanisms of lung disease in newborn infants and older children, particularly disorders of pulmonary surfactant metabolism.

Atelier Choisir avec soin

Aperçu des activités de désapplication au Canada et des recommandations « Choisir avec soin » de la SCT

Dr Samir Gupta, Université de Toronto, Toronto, ON
Dr. Sachin Pendharkar, Université de Calgary, Calgary, AB

Des tests et traitements inutiles exposent les patients à des préjudices, conduisent à des examens supplémentaires pour des résultats faux positifs et gaspillent des ressources. La campagne Choisir avec soin aide les cliniciens et les patients à aborder le sujet des tests et traitements inutiles. En 2017, dans le cadre de cette campagne, la Société canadienne de thoracologie a publié un article intitulé « Six interventions sur lesquelles les médecins et les patients devraient s’interroger » en médecine respiratoire, dont deux recommandations sur six mettaient en relief l’importance d’un test objectif de la fonction pulmonaire avant l’amorce d’une médication pour des troubles des voies aériennes (une recommandation sur l’asthme et l’autre sur la MPOC). Cette séance pratique offrira aux membres l’occasion de participer à l’initiative Choisir avec soin de la SCT. On présentera des exemples de désapplication, de diverses régions du pays, et des approches possibles à la mise en œuvre d’un test objectif de la fonction pulmonaire (lacunes, conséquences, obstacles, facilitateurs), puis on discutera en petits groupes d’idées proposées pour la désapplication.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • reconnaître les diverses initiatives ciblant les tests et traitements inutiles en médecine respiratoire au Canada;
  • examiner les lacunes, les conséquences, les obstacles et les facilitateurs du rendement des tests de confirmation de la fonction pulmonaire avant l’amorce d’un traitement contre l’asthme ou la MPOC; et
  • concevoir des interventions de mise en œuvre du test de la fonction pulmonaire fondées sur leurs connaissances des lacunes et obstacles actuels.
Dr Samir Gupta

Samir Gupta is a clinician-scientist at the Li Ka Shing Knowledge Institute of St. Michael’s Hospital. He completed his Master’s degree in Clinical Epidemiology at the University of Toronto, followed by a fellowship in Knowledge Translation Research. His main research interest is in knowledge translation in primary care, across the spectrum of respiratory illness, with a focus on electronic tools, and asthma. He serves as Chair of the Canadian Respiratory Guidelines Committee and holds the University of Toronto Michael Locke Term Chair in Knowledge Translation and Rare Lung Disease Research.

Dr Sachin Pendharkar

Dr. Sachin Pendharkar is a respirologist and sleep physician. He is Associate Professor of Medicine and Community Health Sciences at the University of Calgary. Dr. Pendharkar’s research program focuses on the design and evaluation of innovative models of care to improve access to health services, primarily for sleep disorders. His research incorporates concepts from health care operations research related to patient flow and health system efficiency.

1000 – 1030
1030 – 1130

Séances simultanées

Revue Cochrane : asthme et MPOC

Les revues systématiques Cochrane en contexte

Dr Brian Rowe, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

Cette Collaboration Cochrane a été qualifiée de virage paradigmatique dans la pratique clinique. L’accumulation de données sur les traitements dans le cadre des soins de santé, sous forme de revues systématiques, livre des données de niveau supérieur dans une approche standard et exempte de biais. Peu de domaines ont autant bénéficié de ce tsunami de données que la pratique en santé respiratoire. Le Groupe de revue sur les voies respiratoires (Airways Review Group) est depuis longtemps une entité Cochrane; cette séance vise à démontrer certains des succès de l’initiative Cochrane du point de vue des praticiens en santé respiratoire. Sur la base de l’expérience de trois scientifiques canadiens de premier ordre, nous examinerons comment les données Cochrane ont influencé la prise en charge d’aujourd’hui et explorerons ce à quoi nous pouvons nous attendre dans le futur.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • être familiarisés avec les revues Cochrane, le Groupe de revue sur les voies respiratoires et l’apport des revues systématiques dans notre domaine depuis 20 ans;
  • examiner les données en asthme pédiatrique, en asthme aigu et en sciences de la réadaptation qui ont un impact pour les praticiens en santé; et
  • explorer comment les contributions des revues Cochrane pourraient contribuer à la santé respiratoire du futur.
Dr Brian H. Rowe

Dr. Rowe is a Professor in the Department of Emergency Medicine, University of Alberta and he practices emergency medicine at the University of Alberta Hospital, both in Edmonton, Alberta. He held a Tier I Canada Research Chair in Evidence Based Emergency Medicine from 2011-2018. He is Co-Editor of the Cochrane Airways Group and Editor of the textbook Evidence Based Emergency Medicine. Dr. Rowe is the Scientific Director of the Institute of Circulatory and Respiratory Health at CIHR.

Quoi de neuf en asthme infantile : mythes et réalités

Dre Francine Ducharme, Université de Montréal, Montréal, QC

Les corticostéroïdes inhalés (CSI) sont la pierre d’assise des thérapies pour l’asthme, mais des inquiétudes concernant un effet possible sur la croissance ont suscité un intérêt pour l’utilisation intermittente des CSI chez les enfants. L’ajout d’autres médicaments afin d’atténuer les symptômes et d’améliorer les résultats de santé a des résultats qui diffèrent souvent de ceux observés chez les adultes. Nous examinerons les données concernant l’innocuité et l’efficacité de diverses monothérapies et thérapies d’appoint aux CSI. L’efficacité d’approches thérapeutiques nouvelles comme les anti-IgE et le tiotropium, pour certains phénotypes chez l’enfant, sera examinée et évaluée du point de vue de revues systématiques des essais cliniques.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • examiner les données à l’appui de l’innocuité et de l’efficacité;
  • évaluer l’impact de thérapies d’appoint aux CSI chez l’enfant; et
  • examiner les données à l’appui des anti-IgE et d’approches thérapeutiques nouvelles, dans ce groupe d’âge.
Dre Francine Ducharme

Dr. Ducharme is Professor in the Departments of Paediatrics and Social and Preventive Medicine, University of Montréal. As paediatrician and clinical epidemiologist at the CHU Sainte-Justine, she leads a productive career as physician caring for asthmatic children, teacher, research mentor, and scientist. Her research program has led to >170 publications, 200 invited talks, numerous research awards, and co-authorship on several Canadian Asthma Consensus and International statements. She is pediatric editor of the Cochrane Airways Review group.

Revues et lignes directrices sur l’asthme aigu : avoir un impact

Dre Cristina Villa-Roel, Université de l’Alberta, Edmonton, AB

Les exacerbations de l’asthme représentent des périodes importantes où la maîtrise de l’asthme est perdue. Les revues portant sur les soins en asthme aigu concluent que ce trouble est souvent sous-traité et que des interventions prometteuses pour prévenir des exacerbations futures ne sont pas mises en œuvre. Cet exposé portera sur les interventions d’appoint qui peuvent aider à réduire l’hospitalisation et à atténuer le risque de rechute future en asthme aigu.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les interventions pouvant réduire l’hospitalisation et le risque de rechute future en asthme aigu;
  • identifier des raisons pouvant expliquer la mise en œuvre limitée d’interventions conçues pour prévenir des exacerbations futures de l’asthme; et
  • identifier des stratégies pour réduire l’écart entre les connaissances et l’action dans ce domaine.
Dre Cristina Villa-Roel

Epidemiologist with experience in respiratory research.

Améliorer les soins en MPOC : la réadaptation, l’éducation et la prestation de médicaments

Dre Dina Brooks, Université McMaster, Hamilton, ON

Le parcours entre les essais cliniques et la prise de décision en milieu clinique est long. Les revues systématiques jouent un rôle crucial dans l’évaluation des données issues d’une multitude d’essais cliniques randomisés. Les conclusions de revues Cochrane peuvent être utilisées presque immédiatement par les patients et les cliniciens, même lorsque le contexte des décisions médicales est complexe en raison de la nécessité de prendre en compte les bienfaits, les préjudices, les préférences du patient ainsi que le coût. Lorsque les décisions doivent être prises dans des circonstances complexes, les lignes directrices sur la pratique et les outils d’aide aux décisions peuvent nous aider à composer avec le contexte multidimensionnel de la prise de décision. Nous explorerons ce sujet à l’aide de l’exemple de la réadaptation pulmonaire dans le traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le rôle des revues systématiques en réadaptation pulmonaire;
  • mettre en relief les principales revues en réadaptation; et
  • identifier les lacunes.
Dre Dina Brooks

Dr. Brooks is the Vice Dean (Health Sciences) and Executive Director of the School of Rehabilitation Sciences. Her research focuses on cardiopulmonary rehabilitation.

Interprétation des données téléchargées d’appareils : atelier interactif

La vérité sur les télédonnées

Dre Judith Leech, Hôpital d’Ottawa, Ottawa, ON
Dre Jacqueline Sandoz, Hôpital d’Ottawa, Ottawa, ON
Dr Doug McKim, Université d’Ottawa, Ottawa, ON

Cet exposé portera sur l’interprétation des données téléchargées d’appareils à pression positive en lien avec divers troubles respiratoires du sommeil comme l’apnée obstructive du sommeil, l’apnée centrale du sommeil, la MPOC et les troubles neuromusculaires.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • examiner les éléments de base des télédonnées provenant d’appareils à pression positive;
  • examiner les éléments spécifiques des télédonnées en AOS et en MPOC; et
  • examiner les éléments spécifiques des télédonnées en lien avec les troubles neuromusculaires.
Dre Judith Leech

TBA

Dre Jacqueline Sandoz

Dr. Sandoz practices pulmonary rehabilitation, sleep and general respirology in Ottawa. She has a special interest in chronic nocturnal ventilation in hypercapnia in COPD.

Dr Doug McKim

Dr. McKim is a Professor of Medicine, University of Ottawa. He is medical director of the Ottawa Hospital Sleep Centre and CANVent Respiratory Rehabilitation Services. He has practiced sleep medicine since 2001. He has published 50 peer-reviewed papers and his clinical and research interests include long term ventilation and respiratory management of individuals with neuromuscular weakness.

Outils de mesure de la fonction musculaire des membres inférieurs en milieu clinique : que nous disent-ils vraiment?

Évaluation de la force des quadriceps : cela mesure-t-il ce dont nous avons besoin?

Mme Kim-Ly Bui, Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Québec, QC

La dysfonction musculaire des membres est une importante conséquence systémique de la maladie pulmonaire obstructive chronique qui s’associe notamment à d’autres facteurs d’intolérance à l’effort, à une qualité de vie réduite et à une mortalité prématurée. L’American Thoracic Society et la Société respiratoire européenne recommandent par conséquent d’intégrer l’évaluation de la force isométrique des quadriceps dans l’évaluation clinique des personnes en MPOC. Nous décrirons dans cet exposé des méthodes valides, fiables et faciles à utiliser, qui sont disponibles sur le marché, pour tester la force, et qui devraient être préférées à d’autres moyens courants comme le test manuel des muscles ou les dynamomètres manuels qui dépendent des compétences et de la force de l’évaluateur, et qui manquent de sensibilité et de précision.

L’examen de la contribution de la dysfonction musculaire dans les limitations des activités du quotidien attire depuis récemment un intérêt accru. Cet exposé vise par conséquent à mettre en relief les limites potentielles des évaluations statiques de la fonction musculaire, en comparaison avec les évaluations dynamiques. Celles-ci ciblent d’autres aspects de la fonction des quadriceps (comme l’endurance et la puissance) qui ressemblent davantage aux exigences d’autres activités fonctionnelles.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • discuter des associations entre une force réduite des quadriceps et les résultats cliniques en MPOC;
  • résumer les avantages et les désavantages de certains appareils et protocoles d’évaluation de la force des quadriceps en MPOC; et
  • différencier les divers aspects de la fonction musculaire (force, endurance, puissance) et leur contribution potentielle aux activités fonctionnelles.
Mme Kim-Ly Bui

Kim-Ly Bui completed her professional master in physical therapy at Laval University in 2016. She is about to obtain her MSc diploma at Laval University, under Didier Saey PT, PhD and François Maltais, MD co-direction, while working part time as a clinician. Her research work focused on lower limb muscle function assessments and functional tests in people with COPD. She has worked in projects and papers involving collaboration from Toronto, Vancouver, Halifax, Montreal and Umea in Sweden.

Par ici on marche : vitesse de marche et impact des aides à la marche

Dre Kara Patterson, Université de Toronto, Toronto, ON

Le test de vitesse de marche est un outil simple et rapide en milieu clinique. La vitesse de marche est une mesure fiable, sensible au changement et capable de prédire de multiples résultats chez des patients de diverses populations, notamment la qualité de vie, l’hospitalisation, la destination lors du congé et le potentiel de réadaptation. Cependant, divers facteurs doivent être pris en compte lorsqu’on procède à un test de vitesse de marche et qu’on interprète ses résultats – notamment l’organisation de la tâche, les conditions préférées vs rapides, l’utilisation d’un déambulateur à roulettes et ce que représente réellement une mesure de la vitesse de marche. Cet exposé abordera ces considérations afin d’offrir aux participants des conseils pratiques sur l’utilisation possible de la vitesse de marche pour mesurer la fonction des membres inférieurs et la fonction générale chez des personnes ayant une maladie respiratoire.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • réaliser une évaluation de la vitesse de marche avec leurs patients;
  • interpréter les résultats d’une évaluation de la vitesse de marche; et
  • comprendre ce qu’une mesure de la vitesse de marche représente ainsi que sa relation avec d’autres facteurs comme l’utilisation d’un déambulateur à roulettes et les conditions de test.
Dre Kara Patterson

Dr. Kara Patterson is a physiotherapist, an assistant professor in the Physical Therapy Department at the University of Toronto and a scientist at Toronto Rehab. She holds a clinician-scientist award from the Heart and Stroke Foundation. Her research focuses on improving gait and balance outcomes for people living with neurological conditions.

Pratiques exemplaires en évaluation de l’équilibre chez des personnes ayant une maladie pulmonaire chronique

Dre Marla Beauchamp, Université McMaster, Hamilton, ON

Cet exposé vise à présenter un aperçu des meilleures pratiques pour évaluer l’équilibre et le risque de chute chez des individus vivant avec une maladie pulmonaire chronique. On discutera des lignes directrices fondées sur des données probantes concernant les adultes plus âgés, de même que d’une synthèse pratique des données à jour sur les mesures de l’équilibre couramment utilisées avec des personnes ayant la MPOC, notamment le test Timed Up and Go [lever de chaise], le test de station unipodale, l’échelle d’évaluation de l’équilibre de Berg et les tests mini et complet des systèmes d’évaluation de l’équilibre. En outre, des scénarios de cas seront présentés afin d’illustrer le processus de prise de décision clinique fondée sur les données, en ce qui concerne l’évaluation de l’équilibre et le traitement, dans la prise en charge des personnes ayant la MPOC.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer les lignes directrices fondées sur des données, relativement à l’évaluation de l’équilibre et du risque de chute chez l’adulte plus âgé;
  • décrire les propriétés de mesure et les données pertinentes au sujet des outils courants d’évaluation de l’équilibre chez des personnes ayant une maladie pulmonaire chronique; et
  • sélectionner des outils de mesure de l’équilibre à utiliser chez des personnes en MPOC et interpréter leurs résultats.
Dre Marla Beauchamp

Marla Beauchamp is a physical therapist and Assistant Professor in the School of Rehabilitation Science at McMaster University and a Scientist at West Park Healthcare Centre in Toronto. Dr. Beauchamp’s research program focuses on assessment and treatment of late- life mobility problems. She has conducted numerous studies on balance and fall risk in individuals with chronic obstructive pulmonary disease and is recognized as an Emerging Research Leader in this area by the Canadian Respiratory Research Network.

Une fois dans une vie : séance interactive et multispécialité examinant de rares tumeurs pulmonaires malignes en pédiatrie

La perspective clinique

Dr Darryl Adamko, Hôpital d’Ottawa, Ottawa, ON
Dre Martha McKinney, Université de Montréal, Montréal, QC

Il arrive que des tumeurs des voies aériennes se manifestent chez des enfants, mais heureusement elles sont rares. On partagera des expériences en la matière et l’on fera une intéressante présentation à considérer pour les participants.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • connaître les causes oncologiques possibles en lien avec l’affaissement complet du poumon;
  • connaître le diagnostic pathologique différentiel de telles tumeurs; et
  • comprendre l’utilité d’une bronchoscopie flexible dans ces cas.
Dr Darryl J. Adamko

Dr. Darryl J. Adamko is a Pediatric Pulmonary specialist with a strong bench research background after training at The Johns Hopkins University in Baltimore, Maryland. He is Professor of Pediatric Pulmonary Medicine at the University of Saskatchewan where he is Division Head of Respirology and Pediatric Research. Dr. Adamko’s research focuses on mechanisms of virus-induced asthma attacks and the development of a novel urine‐based diagnostic test for asthma using mass spectrometry.

Dre Martha McKinney

TBA

Présentation de résultats de pathologie

Dre Dorothée Bouron-Dal Soglio, Université d’Ottawa, Ottawa, ON

On présentera des images de pathologie et des résultats, pour trois cas rares et intéressants de malignité concernant les poumons de patients pédiatriques.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le rôle de l’examen pathologique dans le diagnostic de tumeurs pulmonaires pédiatriques rares;
  • connaître les caractéristiques pathologiques pouvant permettre de différencier les tumeurs pulmonaires pédiatriques rares; et
  • comprendre certaines techniques courantes pour l’examen des échantillons de biopsie pulmonaire (colorations, anticorps, etc.).
Dre Dorothée Bouron-Dal Soglio


Dr. Dal Soglio is a pediatric and molecular pathologist (MD Phd), Head of the Service of Pathology at CHU Ste Justine, and Associate Professor in the Pathology department of University of Montréal.

Tumeurs pulmonaires rares en pédiatrie

Dre Catherine Goudie, Hôpital d’Ottawa, Ottawa, ON

Dans cette présentation de cas, nous discuterons de la présentation clinique, des particularités pathologiques, des options de prise en charge ainsi que des particularités pronostiques de rares tumeurs pulmonaires se présentant chez des enfants, incluant le blastome pleuropulmonaire, le carcinome mucoépidermoïde et d’autres.

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre les options de prise en charge de tumeurs pulmonaires rares chez l’enfant;
  • décrire les associations entre certains syndromes de prédisposition à des cancers et les tumeurs pulmonaires chez l’enfant et l’adolescent; et
  • décrire les caractéristiques du pronostic de certaines tumeurs pulmonaires rares en pédiatrie.
Dre Catherine Goudie

Dr. Goudie is a pediatric hematologist-oncologist at the Montreal Children’s Hospital. Following her core training, she completed a solid tumour and cancer genetics fellowship at the Hospital for Sick Children in Toronto. She leads a research program on pediatric cancer predisposition syndromes.

1130 – 1230

Plénière de clôture

L’assurance-médicaments : œuvre inachevée de l’assurance-maladie ou début de la fin pour celle-ci?

M. André Picard, The Globe and Mail, Toronto, ON

La couverture universelle des médicaments d’ordonnance – l’assurance-médicaments – fait l’objet de discussions depuis plus d’un demi-siècle, au Canada. Aujourd’hui, elle figure enfin à l’ordre du jour politique. Mais qu’entend-on par assurance-médicaments? Est-elle essentielle ou inabordable, dans le contexte économique actuel?

Objectifs d’apprentissage

  • À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :
    comprendre le système canadien d’assurance-maladie et comment l’assurance-médicaments pourrait s’y intégrer;
  • discuter des attentes et espoirs du public, des cliniciens et des responsables des politiques à l’égard de l’assurance-médicaments; et
  • examiner l’impact spécifique de l’assurance-médicaments sur les personnes ayant des troubles respiratoires comme la MPOC et l’asthme.
M. André Picard

André Picard is the health columnist at The Globe and Mail and the author of five books, most recently “Matters of Life and Death.” He is a graduate of the University of Ottawa and Carleton University, and has received honorary doctorates from six universities, including UBC and the University of Toronto.

Cérémonie de remise de prix du Concours d’affiches et mot de la fin

Vendredi 12 avril 17:30 – 18:30

Les maladies pulmonaires interstitielles en maladie du tissu conjonctif – Vers de meilleurs soins pour les patients

Pneumologue à confirmer et
Dre Janet Pope, professeure de médecine, Division de rhumatologie, Université de Western Ontario, London, ON

Le traitement de la MPI en lien avec la maladie du tissu conjonctif est axé sur les thérapies immunosuppressives. Un traitement antifibrotique pourrait également être bénéfique, mais aucune étude n’est encore disponible. Afin d’identifier et de traiter efficacement les patients à risque, ce symposium expliquera le fardeau de la MPI associée à diverses maladies du tissu conjonctif (MTC), notamment la sclérodermie, la myosite inflammatoire et le lupus érythémateux systémique, et soulignera l’importance d’un suivi de l’atteinte pulmonaire chez les patients en MTC. La sclérodermie est dépistée au moyen d’un test de la fonction pulmonaire annuel (ou plus fréquent chez les patients à risque élevé comme ceux qui ont des anticorps anti-Scl70 en maladie précoce). On discutera du traitement de la MTC-MPI fondé sur des données probantes. La prise en charge peut impliquer à la fois des rhumatologues et des pneumologues dans l’identification et le traitement des patients.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre le fardeau de la MPI associé aux maladies du tissu conjonctif (MTC) et l’importance d’un suivi de l’atteinte pulmonaire chez les patients en MTC;
  • décrire les traitements actuels et émergents de la MTC-MPI; et
  • connaître le rôle des rhumatologues et des pneumologues dans l’identification des patients à risque élevé et dans la prise en charge de leur maladie.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et Boehringer Ingelheim; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques. 

Dr. Janet Pope

Dr. Janet Pope is a Professor of Medicine in the Division of Rheumatology at the University of Western Ontario (UWO), Schulich School of Medicine, London, Ontario, Canada. She is the Division Head in Rheumatology at St. Joseph’s Health Centre. She has published over 450 peer-reviewed articles and mentored more than 125 trainees. Research expertise includes scleroderma, SLE and RA. She has been inducted into the Canadian Academy of Health Sciences.

Progrès dans la prise en charge de l’asthme sévère

Dr Chris Licskai, Université Western, London, ON

Les traitements ciblés améliorent la vie des personnes ayant l’asthme éosinophilique sévère. Ce symposium définira l’asthme sévère et décrira l’application de biomarqueurs pour phénotyper les patients ayant l’asthme ainsi que l’impact des nouvelles thérapies biologiques sur ces patients. On mettra l’accent sur l’approche de phénotypage de l’asthme éosinophilique sévère et sur les données démontrant son efficacité. Des exemples de cas serviront à l’application pratique du contenu.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • appliquer des stratégies cliniques pour différencier l’asthme non maîtrisé et l’asthme sévère;
  • comprendre le traitement de l’asthme basé sur les phénotypes;
  • appliquer de nouvelles thérapies biologiques à l’asthme éosinophilique sévère.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et AstraZeneca; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques.

Dr Christopher Licskai

Dr. Licskai is currently an Associate Professor of Medicine at Western University’s Schulich School of Medicine, Respirologist, and Researcher in the Program of Experimental Medicine. He has been recognized for his work as a mentor, teacher, educator, and health system innovator. He was recently appointed to the role of Professor of Health System Innovation at Western University.

Samedi 13 Avril 12:30 – 13:30

Au-delà de l’ordonnance : parcours d’un patient en asthme

Dr Ken Chapman, University Health Network, Toronto, ON
Dre Kim Lavoie, Université du Québec à Montréal, Montréal, QC

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’état actuel de la maîtrise de l’asthme au Canada;
  • comprendre les obstacles et les occasions liés à la maîtrise de l’asthme;
  • être conscients de l’impact des facteurs psychologiques et du mode de vie sur le développement et la progression de l’asthme;
  • appliquer les techniques pour motiver les patients à prendre en charge leur asthme.

Les détails concernant les symposiums seront affichés à mesure qu’ils seront disponibles.

Ce symposium a été codéveloppé par la SCT et GlaxoSmithKline Inc; il est conçu de manière à respecter l’intégrité, l’objectivité et l’équilibre scientifiques.

Dr Ken Chapman

Dr. Chapman is Director of the Asthma and Airway Centre of the University Health Network, President of the Canadian Network for Respiratory Care and Director of the Canadian Registry for Alpha-1 Antitrypsin Deficiency. A Professor of Medicine at the University of Toronto, Dr. Chapman is an internationally respected researcher and lecturer in the fields of asthma and COPD. With more that 16,000 citations to his published work, he is in the top 1% of cited medical researchers.

Dre Kim Lavoie

Dr. Lavoie is Full Professor and Chair of Behavioral Medicine in the Dept. of Psychology, at the University of Quebec at Montreal (UQAM), Former Director of the Chronic Disease Research Division at Hôpital du Sacre-Coeur de Montreal, and Co-Director of the Montreal Behavioral Medicine Centre. She holds a number of national and international leadership positions including Co-Lead of the International Behavioral Trials Network and Chair of the Canadian Network for Health Behavior Change. Dr. Lavoie is internationally recognized for her research on chronic disease prevention and the impact of behavioral interventions, such as motivational communication, on health behaviors and chronic disease outcomes.