Dr Kayvan Amjadi, Université d’Ottawa, Ottawa, ON

De nombreux patients en épanchement pleural bénin sont aux prises avec une dyspnée et une toux invalidantes qui ont un sérieux impact sur leur qualité de vie. La vaste majorité de ces patients ont une fonction cardiaque, rénale ou hépatique défaillante et réfractaire à la prise en charge médicale, et souvent accompagnée d’une espérance de vie limitée. La prise en charge de l’épanchement pleural réfractaire permet souvent une diminution significative de la dyspnée et une amélioration marquée de la qualité de vie. La sonde à demeure sert principalement à la prise en charge ambulatoire de l’épanchement pleural malin réfractaire, mais des bienfaits similaires ont récemment été démontrés chez des patients en maladie bénigne. Cet exposé examinera la littérature appuyant l’utilisation de sondes à demeure chez des patients en épanchement pleural bénin, réfractaire et symptomatique.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural secondaire à la maladie cardiaque avancée;
  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural lié à l’insuffisance rénale; et
  • résumer la littérature sur la prise en charge des patients en épanchement pleural lié à l’insuffisance hépatique.