Gregory Downey, MD, FRCPC
National Jewish Health et University of Colorado School of Medicine, Denver, CO, É.-U.

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est une maladie chronique, progressive et souvent mortelle, mais pour laquelle il a été démontré que le nintédanib et la pirfénidone ralentissent le taux de déclin de la fonction pulmonaire. Toutefois, les réponses sont variables, les effets secondaires sont fréquents et aucun des deux médicaments n’est curatif. À l’aide d’une approche in-silico guidée par les données, nous avons identifié un lien étroit entre les perturbations transcriptomiques en FPI et celles induites par le saracatinib, un inhibiteur sélectif de la Src kinase, initialement développé pour des indications oncologiques. Nous avons étudié l’efficacité antifibrotique du saracatinib dans trois modèles précliniques : (i) in vitro sur des fibroblastes pulmonaires humains normaux (NHLFs); (ii) in vivo sur des modèles murins de fibrose pulmonaire à base de bléomycine et d’adénovirus recombinant utilisé comme facteur de croissance transformant bêta (Ad-TGF-β); et (iii) ex vivo sur des tranches de poumon découpées avec précision à partir de ces modèles murins. Dans chaque modèle, le saracatinib s’est révélé égal ou supérieur au nintédanib ou à la pirfénidone pour bloquer les réponses fibrogènes. Ces résultats ont conduit à un essai clinique humain de phase 1B/2A approuvé par la FDA sur l’utilisation du saracatinib dans le traitement de la FPI (STOP-IPF), qui est en cours.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • identifier de récentes avancées dans l’épidémiologie et la base moléculaire des maladies pulmonaires interstitielles fibrosantes;
  • décrire l’utilisation des données génomiques et transcriptomiques pour identifier des cibles thérapeutiques potentielles en fibrose pulmonaire; et
  • évaluer les résultats d’études précliniques sur des cultures de tissus et des modèles animaux et déterminer comment ils pourraient s’appliquer à des essais cliniques humains sur la fibrose pulmonaire.

Rôles canMEDS abordées : Collaborateur, Communicateur, Promoteur de la santé, Leader, Expert médical, Professionnel, Érudit

Chris Ryerson, MD, FRCPC
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

Cet exposé passera en revue les données récentes sur la prise en charge pharmacologique des maladies pulmonaires interstitielles fibrotiques et les nouvelles approches de prise en charge actuellement à l’étude.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les approches permettant d’identifier la fibrose pulmonaire progressive;
  • identifier les facteurs qui influencent le moment et le choix de la pharmacothérapie en fibrose pulmonaire progressive; et
  • décrire les résultats de la fibrose pulmonaire progressive.

Rôles canMEDS abordées : Collaborateur, Expert médical, Professionnel, Érudit