Dre. Marta Kaminska, Centre universitaire de santé McGill, Montréal, QC

Avec le vieillissement de la population, les maladies neurodégénératives sont à la hausse et représentent une charge importante pour les individus et les systèmes de santé. Les troubles du sommeil font partie des maladies neurodégénératives, mais ils sont de plus en plus reconnus également pour leurs effets nocifs sur la santé du cerveau. L’apnée obstructive du sommeil (AOS), qui est fréquente chez les personnes âgées, semble être un facteur de risque du trouble cognitif léger, de la maladie d’Alzheimer et de la maladie de Parkinson. Il n’existe pas de traitement efficace pour ces troubles; la prévention par le traitement des facteurs de risque est actuellement la principale intervention pour en réduire l’incidence. Par conséquent, la manière dont l’AOS affecte la santé du cerveau et la question de savoir si son traitement peut ralentir la neurodégénérescence sont des sujets très pertinents. Cette session se concentrera sur le vieillissement du cerveau et le lien entre le sommeil, l’AOS et les maladies neurodégénératives les plus courantes.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire les données épidémiologiques donnant à soupçonner un lien entre l’apnée obstructive du sommeil (AOS) et les troubles de neurodégénérescence;
  • expliquer les mécanismes proposés pour expliquer que l’AOS puisse prédisposer au trouble cognitif; et
  • décrire comment prescrire et ajuster la ventilation mécanique à domicile en MPOC stable.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Expert médical, Promoteur de la santé