Elizabeth Rohrs, Université Simon Fraser, Burnaby, C.-B.

La pneumonie liée à la COVID-19 est une maladie spécifique caractérisée par une hypoxémie sévère s’accompagnant d’une compliance normale du système respiratoire – une combinaison qui ne s’observe pratiquement jamais en SDRA. L’utilisation de la position ventrale est devenue la méthode recommandée pour la prise en charge du SDRA, et de plus en plus pour le traitement des patients atteints de COVID-19. Les mécanismes physiologiques derrière l’amélioration de la fonction respiratoire lors du passage de la position dorsale à la position ventrale ne sont pas encore clairement connus. Les principaux objectifs physiologiques de la position ventrale sont d’améliorer l’oxygénation et la mécanique respiratoire, d’homogénéiser le gradient de pression pleurale et la distribution de la ventilation, d’augmenter le volume pulmonaire en réduisant la quantité de régions atélectasiques et de réduire les lésions pulmonaires associées à la ventilation. Cet exposé décrira l’escalade du traitement de l’oxygénothérapie à la position ventrale chez des patients atteints de COVID-19, avec un point de mire sur les conclusions et les recommandations actuelles.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre en quoi la COVID-19 est différente du SDRA et ce que cela signifie pour le traitement et le soutien;
  • comprendre les recommandations actuelles concernant le traitement de l’hypoxie liée à la COVID-19; et
  • comprendre pourquoi la position ventrale a des effets positifs.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Érudit, Collaborateur, Expert médical, Professionnel