Julie Jarand, MD
Alberta Health Services, Calgary, AB

Les infections à mycobactéries non tuberculeuses sont un problème mondial et leur prévalence augmente dans de nombreux pays. Le rôle de l’environnement et l’importance des facteurs de risque chez différents hôtes font l’objet de recherches actives. Les critères diagnostiques de la maladie pulmonaire à MNT sont définis dans des lignes directrices internationales, mais un tel diagnostic demeure difficile à établir. La décision d’amorcer ou non un traitement chez les patients qui répondent aux critères diagnostiques est souvent complexe. Le traitement de la maladie pulmonaire à MNT peut être lourd, car il nécessite l’administration de plusieurs antibiotiques (par voie orale ou intraveineuse) pendant au moins 12 mois après la conversion de la culture. Ce traitement prolongé est souvent associé à des effets secondaires ou à une toxicité. Par conséquent, la communication avec le patient, l’apport d’autres prestataires de soins et un suivi à long terme sont essentiels aux objectifs du traitement et du patient.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • passer en revue l’épidémiologie des MNT et identifier les facteurs de risque associés à la maladie pulmonaire à MNT;
  • diagnostiquer la maladie pulmonaire à MNT et identifier les patients candidats au traitement; et
  • décrire comment traiter la maladie pulmonaire à MNT (en particulier le complexe Mycobacterium avium).

Compétences CanMEDs abordées : Collaborateur, Expert médical