Shalini Nayar, MD, FRCPC
Université de la Colombie-Britannique, Vancouver, C.-B.

Les maladies respiratoires non malignes avancées, telles que la MPOC et la MPI, sont associées à une souffrance et à une mortalité importantes. Bien que l’évolution des thérapies ait prolongé la survie et amélioré la prise en charge de la maladie, des symptômes pénibles et débilitants, tels que la dyspnée, la toux et la fatigue, peuvent créer un fardeau symptomatique élevé et persistant. Une approche palliative, proposée en conjonction avec des thérapies ciblant la maladie, peut être intégrée dans les soins des personnes atteintes d’une maladie non maligne avancée, et ce, de nombreuses années avant le décès. L’intégration précoce d’une approche palliative dans les soins aux patients atteints de maladies respiratoires avancées est de plus en plus reconnue comme une approche fondée sur des données probantes afin d’alléger le fardeau des symptômes et de promouvoir la qualité de vie. Cette séance présentera une synthèse de la littérature sur les modèles émergents de soins palliatifs et respiratoires intégrés. Elle sera suivie d’une séance interactive, basée sur des cas, mettant en évidence des scénarios cliniques communs rencontrés dans la prise en charge des patients atteints de maladies respiratoires non malignes avancées.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • énoncer les grands principes des soins palliatifs;
  • décrire des modèles d’intégration précoce d’une approche palliative dans les soins aux patients en maladie pulmonaire, de même que ses résultats; et
  • appliquer les principes des soins palliatifs dans les soins aux patients atteints de maladies respiratoires avancées.

Compétences CanMEDs abordées : Communicateur, Promoteur de la santé, Expert medical, Professionnel