Dr John Granton, Université de Toronto, Toronto, ON

Malgré le fardeau lié à l’embolie pulmonaire (EP), on en sait très peu sur les résultats à long terme post-EP. En dépit d’un traitement adéquat, plusieurs patients continuent de présenter des limites à l’exercice, une qualité de vie réduite ou une maladie résiduelle à l’imagerie. Ce syndrome « post-EP » inclut l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique et touche également des patients qui n’ont pas d’hypertension pulmonaire.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • comprendre comment l’embolie pulmonaire affecte la vie des patients;
  • comprendre l’éventail des affections qu’englobe le syndrome post-EP; et
  • comprendre le rôle de la chirurgie et du traitement médical pour les patients en maladie thromboembolique chronique (sans hypertension pulmonaire).