Dr Benjamin Smith, Université McGill, Montréal, QC

Le tabagisme est un facteur de risque majeur pour la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), mais une grande partie des variations observées dans le risque de MPOC demeurent inexpliquées. De fait, seule une minorité de fumeurs développeront la MPOC, et près de 30 % des cas de MPOC touchent des personnes n’ayant jamais fumé. Ces observations donnent à penser que d’autres facteurs jouent un rôle majeur dans la susceptibilité à la MPOC. Le Dr Smith tentera de vous convaincre de l’existence d’un nouveau facteur de risque pour la MPOC, surpassant le tabagisme et d’autres facteurs de risque courants.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • décrire la base physiopathologique de la MPOC;
  • identifier les facteurs de risque établis de la MPOC; et
  • décrire la contribution de la dysanapsie au risque de MPOC et à la progression de la maladie.