Dr Benjamin Smith, Université McGill, Montréal, QC

L’arbre respiratoire est la porte d’entrée des particules inhalées, nocives et thérapeutiques; les variations dans la structure de l’arbre respiratoire sont courantes dans la population générale. Le Dr Smith présentera des recherches récentes suggérant que la variation de la structure arborescente des voies respiratoires pourrait jouer un rôle central dans la susceptibilité clinique aux particules nocives inhalées et, par extension, dans l’efficacité de la pharmacothérapie par inhalation. La compréhension des bases biologiques de la variation de l’arborescence respiratoire peut conduire à des interventions pour favoriser le développement de poumons résistants et leur maintien tout au long de la vie.

Objectifs d’apprentissage
À l’issue de cette séance, les participants seront en mesure de :

  • présenter une perspective évolutive sur la structure de l’arbre respiratoire chez l’humain;
  • décrire la variation de la structure originale de l’arbre respiratoire dans la population générale; et
  • mettre cette variation de la structure des voies aériennes en relation avec la susceptibilité à la maladie pulmonaire obstructive chronique.

Compétences CanMEDs pertinentes :
Collaborateur, Expert médical